Les Sommets de plus de 4000 mètres des Alpes

Information

General

General

activities
categories: tags, topoguide_supplements

article_type: collab

quality: medium

Licence

Licence

[Toc 2 right]

Un peu d'histoire

Karl Blodig, le pionnier.

L'envie de répertorier tous les 4000 des Alpes a commencé probablement bien avant l'autrichien Karl Blodig. Cependant, l'histoire nous laisse ce nom comme étant le premier à s'attaquer à cette tâche. En 1911, il annonce avoir gravi tous les 4000 des Alpes, mais au fur et à mesure que les années s’écoulent certains entre la communauté alpine nient son exploit en signalant des sommets secondaires atteignant la barre des 4000m et qui n'ont pas été gravis par Blodig. C'est le cas, par exemple, de la Grande Rocheuse et de l'Aiguille du Jardin, deux satellites de l'Aiguille Verte.
Ainsi, en 1932, à 73 ans, il part d'Argentière et gravit d'une traite les 2800m qui le séparent du sommet de la Grande Rocheuse, en empruntant le couloir Armand Charlet (800m, entre 50° et 60°). Il bivouaque au col à 3998m et gravi le lendemain l'Aiguille du Jardin. Ce fut son 69ème 4000.

Richard Goedeke et la tradition

Décider quel sommet est indépendant et quel sommet est une protubérance d’un autre a toujours été sujet à débat, en particulier pour l’établissement d’une liste de sommets de plus de 4000m. Depuis long temps l’école germanophone, basée sur la liste originale de Karl Blodig, a considéré une liste de 61 sommets principaux, liste qui est devenue célèbre avec la première édition de l’ouvrage de Richard Goedeke, «4000er, die Normalwege» (1990), paru tardivement en français sous le titre «4000 des Alpes» (2003, Libris). Goedeke, fit un effort pour donner un peu de lumière sur le débat sommets indépendants versus sommets secondaires, en ajoutant une donnée supplémentaire à celle de l’altitude : la proéminence. Cela signifie, la différence d’altitude entre un sommet et le col qui le sépare d’un autre sommet indépendant plus haut. Goedeke se limite à donner cette information mais il ne l’utilise pas pour définir sa liste des 4000. (Malheureusement, cette information n’apparaît plus dans la l’édition française de 2007).

L’UIAA et l’expansion

En 1994, l’UIAA décide, elle aussi, de dresser une liste «officielle» des 4000m. Pour cela, elle tient compte de la proéminence. Il doit avoir plus de 30m entre le sommet et le col qui le sépare d’un autre sommet plus haut, pour considérer qu’un 4000m est indépendant. Néanmoins de nombreuses aiguilles, gendarmes et bosses entrent dans la liste alors que personne ne les avait jamais considéré comme «indépendants». C’est pourquoi l’UIAA ajoute alors deux autres critères subjectifs pour purger cette liste : l’aspect morphologique (il prend en compte de l’aspect du sommet) et l’importance alpinistique (par la beauté de ses voies, par l’histoire de ses ascensions, la fréquentation…).
Ainsi, certains sommets avec une proéminance de plus de 30m tombent de la liste, comme par exemple le Grand Gendarme de l’arête N du Weisshorn, que l’UIAA ne considère pas suffisamment «indépendant». Il en va de même pour le gendarme de l’arête N du Rimpfischhorn, le gendarme de l’arête NO du Lauteraarhorn et d’autres.
Plus curieusement, d’autres pointes qui ne suivent pas le critère d’une proéminence >30m entrent dans la liste pour leur aspect ou importance alpinistique. C’est le cas de la Pointe Croz ou la Point Hélene aux Grandes Jorasses, (20m de proéminence), la Corne du Diable au le Mont Blanc du Tacul (17m), le Mont Blanc de Courmayer (7m jusqu’au col qui le sépare du Mont Blanc) et ainsi de suite jusqu’à compléter une liste de 82 sommets «indépendants».
Le grand bénéficiaire de cette inflation fût le massif du Mont Blanc, à qui aux 15 sommets des listes précédentes, on ajoute 14 sommets supplémentaires, alors que des Alpes centrales se voient dotées de seulement 5 nouvelles pointes sur ses 42 sommets précédents.

PeakList.org et le rationalisme

De son coté les alpinistes aux états-unis se sont appliqués à faire aussi des listes de sommets, mais ils ont préféré de se baser uniquement sur des critères objectifs. Le site PeakList.org propose depuis 2006 une liste des 4000 des Alpes basée uniquement sur le critère d’une proéminence >100m. Ces critères donnent un nombre « tout rond » de 50 sommets principaux ou indépendants. Les grands absents de cette liste sont le Bishorn, la Nordernd et la Lenzspitze (95m, 94m et 90m de proéminence respectivement). Ils deviennent ainsi des satellites du Weisshorn, de la Pointe Dufour et du Nadelhorn, respectivement. Néanmoins, les listes des 4000m ne sont pas un traité de beauté et l’inclusion d’un sommet ou l’exclusion d’un autre n’enlève, ni ajoute rien à la valeur de ses voies. Monter la face nord de la Lenzspitze restera la plus jolie façon de gravir le Nadelhorn et certainement, l’une des plus belles voies des Alpes.

Liste des 4000 des Alpes

La liste PeakList.org de 2006

basée uniquement sur des critères objectifs: Altitude > 4000m; Proéminence >100m

Sommet Altitude Proéminence

1 Mont Blanc 4808 4695
2 Dufourspitze (Monte Rosa) 4634 2165
3 Zumsteinspitze 4563 110
4 Pointe Gnifetti 4554 102
5 Dom 4545 1046
6 Liskamm 4527 376
7 Weisshorn 4506 1235
8 Täschhorn 4491 210
9 Cervin 4478 1031
10 Mont Maudit 4465 162
11 Parrotspitze 4432 136
12 Dent Blanche 4357 906
13 Nadelhorn 4327 206
14 Grand Combin (de Grafeneire) 4314 1517
15 Finsteraarhorn 4274 2279
16 Mont Blanc du Tacul 4248 213
17 Castor 4228 165
18 Zinalrothorn 4221 490
19 Pyramide Vincent 4215 128
20 Grandes Jorasses - Pointe Walker 4208 843
21 Alphubel 4206 355
22 Rimpfischhorn 4199 635
23 Aletschhorn 4195 1017
24 Strahlhorn 4190 401
25 Dent d'Hérens 4171 692
26 Breithorn 4164 433
27 Jungfrau 4158 683
28 Breithornzwillinge (Breithorn E) 4139 117
29 Aiguille Verte 4122 689
30 Aiguille Blanche de Peuterey 4112 178
31 Barre des Écrins 4102 2045
32 Mönch 4099 570
33 Pollux 4092 247
34 Schreckhorn 4078 785
35 Ober Gabelhorn 4063 536
36 Gran Paradiso 4061 1888
37 Aiguille de Bionnassay 4052 164
38 Piz Bernina 4049 2234
39 Grosses Fiescherhorn 4049 395
40 Gross Grünhorn 4044 305
41 Lauteraarhorn 4042 128
42 Dirruhorn 4035 119
43 Allalinhorn 4027 245
44 Hinter Fiescherhorn 4025 102
45 Weissmies 4023 1191
46 Dôme de Rochefort 4015 190
47 Dent du Géant 4013 139
48 Lagginhorn 4010 511
49 Aiguille de Rochefort 4001 106
50 Les Droites 4000 204

La liste Goedeke de 1990

basée sur l’école germanophone fondée par Karl Blodig, inclût 61 sommets. Le Breithornzwillinge (Breithorn E) n’est pas dans la liste, mais il ajoute 12 autres sommets à la liste PeakList (tous proéminence <100m).

Sommet Altitude Proéminence

-1 Breithornzwillinge (E) 4139 117

50 Bishorn 4153 95
51 Nordernd 4609 94
52 Lenzspitze 4294 90
53 Hohberghorn 4219 77
54 Grand Rocheuse 4102 70
55 Ludwigshöhe 4311 58
56 Pointe Baretti 4013 56
57 Corno Nero 4322 50
58 Mont Brouillard 4053 39
59 Aiguille du Jardin 4035 37
60 Stecknadelhorn 4241 30
61 Balmenhorn 4167 12

La liste UIAA de 1994

inclût 82 sommets. Elle se base sur un critère objectif (proéminence >30m) et deux critères subjectifs (aspect morphologique et importance alpinistique). Le critère objectif n’est pas toujours appliqué, ainsi plusieurs sommets de proéminence >30m ne sont pas dans la liste, et d’autres de proéminence <30m le sont. En total elle ajoute 21 autres sommets aux listes précédentes. Elle inclût les 50 sommets de Peaklist.org et les sommets de la liste de Goedeke, sauf le Balmenhorn:

Sommet Altitude Proéminence

-1 Balmenhorn 4139 12

62 Breithorn - Sommet Central 4159 83
63 Liskamm W 4479 62
64 Dôme du Goûter (Mont Blanc) 4304 58
65 Pointe Chaubert (Mont Blanc du Tacul) 4074 57
66 Combin de Tsessette 4141 55
67 Pointe Carmen (Mont Blanc du Tacul) 4109 54
68 Combin de Valsorey 4184 52
69 Breithorn (pointe 4106m) 4106 40
70 Pointe Luigi Amadeo (Mont Blanc) 4470 40
71 Pointe Médiane (Mont Blanc du Tacul) 4097 40
72 Pointe Whymper (Grandes Jorasses) 4184 40
73 L'Isolée (Mont Blanc du Tacul) 4114 36
74 Dôme de neige des Écrins 4015 35
75 Pointe Marguerita (Grandes Jorasses) 4065 30
76 Pointe Croz (Grandes Jorasses) 4110 20
77 Pointe Hélène (Grandes Jorasses) 4045 20
78 Corne du Diable (Mont Blanc du Tacul) 4064 17
79 Roccia Nera (Breithorn) 4075 15
80 Grand Pilier d'Angle (Mont Blanc) 4243 10
81 [waypoints/133508|Mont Blanc de Courmayeur] 4748 7
82 Pointe Giordani (Mont Rose) 4046 5

La liste Goedeke de 1997

inclût 89 sommets principales + 91 sommets secondaires, étant la liste la plus complète publiée jusqu'à présent (180 sommets). Pour définir "sommet principale" Goedeke prend maintenant le critère de 30m de proéminence de l'UIAA, et ajoute 7 sommets que l'UIAA avait "oublié" dans sa liste. Par contre il maintient les sommets de <30m de proéminence que la UIAA avait inclut dans sa liste.

83 Weisshorn, Grand Gendarme (arête N) 4331
84 Il Naso dei Liskamms 4272
85 Rimpfischhorn, Grand Gendarme (arête N) 4108
86 Aiguille Blanche de Peteurey, pointe S 4107
87 Mont Blanc du Tacul, pilier du Diable 4067
88 Pic Eccles (Massif du MB) 4041
89 Lauteraarhorn, Grand Gendarme (arête NW) 4015

et 91 autres sommets de <30m de proéminence (secondaires). Voir la liste complète ici.

NOTE : Les altitudes et proéminences ont été prises de « The Alpine 4000m Peaks by the Classic Routes » R.Goedeke, (1991, Bâton Wicks, UK), et quelques-unes ont été corrigées en base à cartes modernes (voir Bibliographie/Cartographie). Néanmoins, quelques erreurs peuvent y rester. Vous pouvez utiliser la fonction "Discussion" pour communiquer des corrections ou modifications.

Bibliographie/Cartographie

  • « The Alpine 4000m Peaks by the Classic Routes », R.Goedeke (1991, Bâton Wicks, UK)
  • « 4000 des Alpes », R. Goedeke (2007, Libris, FR)
  • Montagnes Magazine n°296H « Tous les 4000 des Alpes » (2005, Éditions Nivéales, FR)
  • Swiss Map 25 (2005, Swisstopo, CH)
  • IGN Rando (2003, IGN-Loxane, FR)
  • Les 4000 des Alpes (site en anglais)
  • Les 4000 des Alpes (site en allemand/anglais)

Associated waypoints

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Associated outings

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • ca
  • it
  • eu
  • es
  • en
  • de