AIDE : Topoguide - Cotation cascades et dry tooling sur c2c

General

activities
categories: site_info

article_type: collab

quality: medium

Licence

Dans les listes d'itinéraires, les cotations relatives à la cascade de glace et au dry-tooling apparaissent comme ceci :

TD III/X1 P4 5/M2

TD : cotation globale
III : engagement
X1 : risques objectifs
P4 : qualité de l'équipement en place
5 : cotation technique glace
M2 : cotation technique mixte

Cotation Globale

La cotation globale est longuement expliqué dans l'article sur la cotation alpine globale.

Les correspondances ci-dessous donnent une idée générale de la façon dont la cotation maximale obligatoire détermine la cotation globale minimale attribuée à l’itinéraire. C’est cette cotation minimale qui sera ensuite pondérée en fonction d'autres critères tels que la continuité des sections difficiles, l'engagement, l'équipement etc.

En glace
  • présence de 3 => au minimum AD+
  • présence de 3+ => au minimum D-
  • présence de 4 => au minimum D
  • présence de 4+ => au minimum D+
  • présence de 5 => au minimum TD-
  • présence de 5+ => au minimum TD
  • présence de 6 => au minimum TD+
  • présence de 6+ => au minimum ED-
Exemples

Cotation Engagement

Même si les symboles romains utilisés sont identiques, la cotation engagement utilisée sur c2c est différente de la cotation engagement ou "sérieux" utilisée dans certains topo-guides de cascades et d'alpinisme en neige, glace et mixte. La cotation engagement c2c ne prend pas en compte les risques objectifs et notamment le risque d'avalanche.

Une définition générale de l'échelle d'engagement utilisée sur camptocamp est donnée dans l'article correspondant. Il s'agit d'une estimation du degré de danger dans lequel se trouverait le glacièriste si un problème survenait. Les critères principaux pris en comptes : l'éloignement de la civilisation (refuge, vallée, etc.), les possibilités d'échappatoires ou de redescente, le niveau d'équipement, l'altitude.

Les conventions utilisées pour les itinéraires de cascades et dry tooling sont précisées ci-dessous. Elles sont basées sur la combinaison de la longueur de la cascade et de son niveau d'équipement. La cotation engagement qui en résulte pourra être revue à la hausse pour les cascades dont l'approche prend l'essentiel d'une journée ou plus, comme ça peut être le cas au Canada, en Norvège ou ailleurs.

Engagement I
  • Itinéraires dry tooling avec un équipement P1
  • Itinéraires cascades de glace avec un équipement P2 de longueur modérée (de la couenne à 200-300 m).
  • Itinéraires cascades de glace avec un équipement P3 et P4 d'une longueur.

Exemple : secteur dry Le Tilleul La Colère du Ciel

Engagement II
  • Itinéraires cascades de glace avec un équipement P2 de longueur modérée (de la couenne à 200-300 m) mais avec une approche importante et un éloignement de la civilisation important.
  • Itinéraires cascades de glace avec un équipement P2 de longueur plus importante (sup à 300 m) entraînant un engagement plus important malgré l'équipement.
  • Itinéraires cascades de glace avec un équipement P3 et P4 de longueur modérée (200-300 m).

Exemple : Le Grant clot

Engagement III
  • Itinéraires cascades de glace avec un équipement P3 et P4 de longueur plus importante (>300m) conduisant à un engagement plus important similaire à une course d'alpinisme. Ces itinéraires seront classés non seulement dans l'activité cascade mais également dans l'activité Neige/Glace/Mixte.

Exemple : Le Grand Clot - parcours intégral

Engagement IV V VI VII

L'engagement est similaire a des grandes courses alpines. Ces itinéraires seront classés non seulement dans l'activité cascade mais également dans l'activité Neige/Glace/Mixte.

Risques Objectifs

Même si les symboles romains utilisés sont identiques, la cotation engagement utilisée sur c2c est différente de la cotation engagement ou "sérieux" utilisée dans certains topo-guides de cascades et d'alpinisme. La cotation engagement utilisée sur c2c ne prend pas en compte les risques objectifs et notamment pas le risque d'avalanche.
Pour prendre en compte ce risque objectif, une cotation spécifique a été définie :
- Risques objectifs faibles X1
- Risques objectifs modérés X2
- Risques objectifs marqués X3
- Risques objectifs sévères X4
- Risques objectifs très sévères X5.

Définition

Les risques pris en compte sont :
- les avalanches naturelles de neige,
- les chutes de sérac,
- les chutes naturelles de pierre,
- les chutes naturelles de stalactite,
- la fragilité du support.

Les risques liés directement à l'action humaine ne sont pas pris en compte hormis l’effondrement de la structure provenant de la fragilité du support déclenché par le pratiquant lui-même. Les avalanches, chutes de pierre et de stalactites déclenchées par le pratiquant ou une autre cordée ne sont pas pris en compte.
La cotation du risque objectif d'un itinéraire tient compte de l'approche, de la partie technique et du retour.

Risques objectifs faibles X1

Cascade courte protégée des avalanches (pas de pente au dessus et dans l'approche) et des chutes naturelles de stalactite.
En règle générale, la fragilité de de la structure ainsi que la présence de stalactite sont quasiment toujours des risques à prendre en compte dans les cascades d'un niveau technique supérieure ou égale à 5. En conséquence, le risque objectif faible X1 ne concernera généralement pas ces cascades.
Exemples :

Risques objectifs modérés X2

Cascade plus longue. Cascade protégée en grande partie des avalanches (pas de pente au dessus et dans l'approche). Mais la longueur de la cascade peut permettre des départ dans la cascade elle même. Les risques de chutes naturelles de stalactite sont modérés.
Exemple :

Risques objectifs marqués X3

Cascades exposées à des pentes de neige. L'avalanche naturelle sera canalisée sur l'itinéraire. Ces cascades ont souvent, mais pas toujours, un gros culots d'avalanche au pied.
Exemple :

Risques objectifs sévères X4

Cascades présentant une structure fragile.

Risques objectifs très sévères X5

La même chose que X4 en pire.

Niveau d’Équipement

Dans le topo-guide c2c, il existe quatre niveaux d’équipements dans le champ Qualité de l'équipement en place : P1 Bien équipé, P2 Partiellement équipé, P3 Peu équipé, P4 Pas équipé.
En dehors de la catégorie P4 Pas équipé, il est probable/certain que tous les classements seront subjectifs et évolutifs.

P1 Bien équipé

Itinéraires totalement équipés ne nécessitant pas de pose de protection = dry sportif se parcourant avec seulement des dégaines.
Exemple : Les thermes du Fayet, Le coup de Sabre

P2 Partiellement équipé

Itinéraires nécessitant de poser des protections avec quelque points en places de bonnes qualités (dans les longueurs ou au relais).
- dry sportifs avec quelques morceaux de glaçons nécessitant de protéger. Exemple : Ceillac : Sodomice
- classiques avec des relais en place : rééquipés (goujons aux relais) ou relais sur bons arbres. Exemple : Ceillac : Y de droite, La Grave : Caturgeas

P3 Peu équipé

Itinéraires nécessitant de protéger avec quelques points en places de qualités variable/mauvais (classique de la Romanche non ré équipé).
Exemple : La Grave : Le Lérié

P4 Pas équipé

Itinéraires totalement non équipés nécessitant de poser toutes les protections y compris au relais et à la descente.
Exemple : Vallon du Valgaudemar : Cascade du Bourg

Cotation technique Glace

La cotation technique en glace prend en compte différents facteurs, dont l'inclinaison, la hauteur de la section la plus raide, la configuration de la glace (rideaux, cigare, goulotte) ou encore la technicité de cette dernière (glace fine ou bien fournie, glace aérée ou compacte, etc.).

Grade 2
Grade 3

Escalade peu inclinée (75°) avec de nombreux ressauts. La glace est bien fournie et compacte.

Grade 3+

Idem que le grade 3 mais présentant un ressaut plus raide (80°).

Grade 4

Escalade présentant un passage raide (85°) pouvant aller jusqu’à 10 m de hauteur. La glace est bien fournie et compacte.

Grade 4+

Idem que le grade 4. Le passage raide peut être quasi vertical et plus long, pour atteindre 15 m de hauteur.

Grade 5

Escalade présentant une section verticale d’environ 20 m. La glace commence à s’aérer et à prendre des formes particulières : choux-fleurs ou autres aspérités. En cascade de glace, il s’agit en général de cigares.

Grade 5+

Escalade présentant une section verticale d’environ 30 m. L’escalade devient assez technique.

Grade 6

Escalade présentant une section verticale de presque 40 à 50 m. L’escalade est technique. La glace peut devenir particulièrement aérée.

Grade 6+

Escalade totalement verticale et pouvant présenter des petits surplombs, par exemple pour passer d’un rideau à un autre.

Grade 7

Escalade extrême. Très raide, elle peut être surplombante sur plusieurs mètres. La technique (gestuelle, notamment) utilisée par l’alpiniste s’apparente alors à celle d’un grimpeur en rocher.

Cotation technique Mixte

La cotation mixte correspond à la difficulté maximale de l'escalade en terrain mixte. Il s'agit donc non pas de la cotation d'itinéraires mixtes (comportant successivement des passages rocheux et des passages de neige ou de glace), mais de la cotation de passages mixtes où le grimpeur évolue dans des zones de rocher, éventuellement avec de la neige et de la glace mêlés, avec un équipement adapté à l'escalade glaciaire (crampons et piolet).

Elle est donné sur une échelle de M1 à M12 par demi-degrés représentés par un "+" :

  • M1-M3 : Facile, peu pentu. L'utilisation de piolet(s) n'est pas obligatoire
  • M4 : Le grimpeur se tient verticalement et peut avoir recours aux techniques du dry-tooling.
  • M5 : Quelques sections verticales.
  • M6 : Vertical à légèrement déversant
  • M7 : Déversant. Dry-tooling difficile. Moins de 10 m d'escalade difficile.

D'autres systèmes de cotations existent (cotations écossaises, russes, canadiennes etc.) On trouvera leur description sur le site web du American Alpine Journal (disponible en PDF en anglais ici).

Catégories d'activité

Les itinéraires de cascade de glace hors haute montagne et de dry tooling sont classés dans l'activité cascade de glace
:ice_climbing:.

Il y a toutefois des exceptions :

  • Approche glaciaire : les itinéraires de cascade nécessitant une approche glaciaire sont également classés en alpinisme neige, glace ou mixte (en haute montagne)
    :snow_ice_mixed:
  • Engagement alpin : les itinéraires de cascade avec un engagement alpin (III IV V VI VII : similaire à des courses d'alpinisme en haute montagne) sont également classés en alpinisme neige, glace ou mixte (en haute montagne)
    :snow_ice_mixed:.
  • Rocher et artif : les itinéraires de cascade nécessitant de passer sur le rocher en libre ou en artif, mais pas avec les piolets à la main, sont également classés en rocher haute montagne
    :mountain_climbing: afin de pouvoir mettre les cotations de rocher à l'itinéraire.

Associated waypoints

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • ca
  • eu
  • es
  • it