Rupture de prise au stockhorn
{{ '2016-08-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: roped_fall

nb_participants: 2

nb_impacted: 1

severity: 4d_to_1m

author: Thomas Julou

quality: medium

participants

Location

Licence

description

Dans la premiere demi-heure après s'être encordé, avant le sommet de la premiere tour, je casse une prise sur un passage en dalle. Environ 3-4m au dessus du dernier spit. Longue chute (assurage dynamique, environ 12m en tout) avec choc sur une vire amorti par la corde.
Douleur dorsale vive mais nous décidons de continuer. Rien sur la radio, douleur persistante pendant 10 jours, puis disparition rapide. Reprise de l'escalade sportive après une semaine. reprise des sorties alpines après 1 mois.

place

en montant à la premiere tour sur l'arête du stockhorn

route_study

L'objectif initial du week end était l'éperon E du bietschorn. Les conditions de l'arête N à la descente nous font choisir le stockhorn.
Topo precis, qui vante la qualité du rocher.

training

Premiere grande course en rocher de la saison après un mois de juillet actif en neige / glace / mixte. Pratique regulière de l'escalade sportive en salle et en falaise (6a-6b en tete).

motivations

une grande course avec un copain. Choix d'un itineraire qui correspond à une progression dans la pratique.
Un bel objectif, avec une longue portion en terrain d'aventure (ou presque), et 4 longueurs en 5/5+ pour finir.

group_management

cordee reversible, je suis le plus faible des deux. Prises de decisions concertées.

risk

Debut de course, les muscles sont engourdis, j'ai conscience de me chauffer et apprécie la qualité du rocher (vantée dans le topo). Cela me pousse à exagérer l'ampleur de certains mouvements, à ne pas tester systématiquement les prises. Excitation d'être en tete dans une course d'une ampleur et d'une difficulté significative pour moi.

safety

assurage dynamique ≈20m, avec 2 - 3 points entre les 2 grimpeurs.

reduce_impact

assurage: spit solide 3-4m sous le grimpeur qui chute
chance: retour sur vire amorti par 1. le sac à dos et 2. la tension de la corde

modifications

test aussi systématique que possible des prises en milieu naturel.
une peur de la chute qui demande pas mal d'exercices pour être dépassée.

other_comments

dans la decision de continuer la course, je n'ai pas pris en compte la descente depuis le bivouac (>1000m). C'est là que la douleur a été la plus vive!

Associated routes

Associated articles

Associated outings

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de