Glissade aux Cornettes de Bise
{{ '2016-12-08' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: person_fall

elevation: 2200

nb_participants: 1

nb_impacted: 1

severity: severity_no

author: bouga74

quality: fine

participants

Location

Licence

description

Glissade aux Cornettes de Bise

Bonjour,

Je souhaitai partager mon expérience vécue vendredi 9 décembre aux Cornettes de Bise, qui je l'espère peut peut-être éviter à certains de subir la même chose que moi, car très peu en réchapperait.
Je suis conscient de la chance que j'ai eu, et je tiens à préciser que je reconnais entièrement mes fautes, et que tout cela va me servir grandement de leçon pour la suite de mes activités en montagne.

Je souhaite passer le Diplôme d'état AMM (accompagnateur en moyenne montagne) en 2017, et pour se faire, il faut réaliser au moins 40 randonnées de plus de 5h, dont certaines à choisir dans une liste prédéfinie.
J'ai donc choisis dans cette liste le tour des Cornettes de Bise, qui est proche de chez moi, et j'ai téléchargé le fichier GPX pour y avoir accès avec mon application mobile (Runtastic).

J'ai donc entamé la randonnée ce vendredi, aux Chalets des Cornettes, passage par le Pas de la Bosse, puis (je passe les détails) Chalet Combe au Trot, Chalet de Mens, puis finalement Chalet de Chevenne.
Grand soleil, pas de vent, quelques soucis sur la neige mais rien de dramatique, je commence la longue remontée depuis Chevenne jusqu'au col de Vernaz, tout en suivante mon tracé GPS sur mon smartphone.

Je passe le col de Vernaz, le chalet qui suit (la laliaz) puis prend la direction des cornettes.
A partir de ce moment, la neige (glacée) est présente (1800 – 1900m environ) et recouvre tous les sentiers, donc il devient très difficile de savoir où se trouve ces derniers.
A un moment, mon tracé GPS m'indique une direction.
J'arrive au panneau qui correspond à ce croisement, j'ai le choix entre prendre la direction indiqué par le GPS (qui correspond sur le panneau suisse à la direction "montagne de Loz / Taney"), ou suivre "Cornettes de Bise".
Je regarde en direction de "Montagne de Loz / Taney" (la route que je devais suivre) : rien. Pas de trace, une pente vraiment très raide et un accès qui me semble juste ressembler à un cimetière, avec de grosses pierres en contrebas.
Je tente de trouver le chemin, puis me résigne donc à abandonner le tracé GPS, et à monter aux Cornettes, en me disant que je redescendrai par le Pas de la Bosse, rando que j'avais faite un mois avant.

Arrivé au sommet des Cornettes, je mange mon sandwich et repars rapidement, car il est déjà 16h.
J'ai oublié de précisé que je marche avec ma chienne, accrochée à mon sac à dos à l'aide d'une laisse de 10m.

Je commence à redescendre et suis des traces en étant persuadé qu'il s'agit du sentier que j'avais pris la dernière fois.
Au bout de 15 - 20 minutes de descente, je me rends compte que je me suis engagé dans une mauvaise direction, et les trace s'arrêtent alors.
Je regarde mon GPS, j'ai le choix entre remonter 200 à 300m de D+ pour revenir sur le sentier, ou descendre en direction des Chalets de Chevenne sur ma gauche.
Ayant déjà fait 5h de marche presque sans pause et un gros dénivelé, et me rendant compte que je n'avais plus beaucoup de temps, je décide de descendre (première très grosse erreur, enfin 2ème avec l'erreur de trajet).

Je redescends environ 150 à 200m de D-, puis me retrouve de plus en plus coincé par le relief, jusqu'à me retrouver au bord d'une falaise d'environ 50m.
A partir de là, je stop mon téléphone pour économiser les 15% de batterie restante, et commence la remonté, en commençant à comprendre que j'étais coincé et dans le pétrin.
Je décide d'essayer de traverser en diagonale, sachant que le pas de la bosse n'était plus très loin si je passais en dessous d'un sommet.
J'essaye 3 fois, 4 fois, mais me retrouve toujours bloqué par le relief ou la glace.
Enfin j'arrive à un moment où je dois traverser environ 7-8m sur la glace pour passer du bon côté (encadré en rouge sur la photo).
Je me lance sans équipement. Je tape plusieurs fois mes chaussures afin de faire un trou dans la glace, puis avance petit à petit. Ce qui devait arriver arriva.
Un de mes pieds à glisser, et je décroche. S'en suis 4 - 5 secondes de glisse sur les fesses sur la glace (environ 100m de chute), je comprends très vite ce qu'il se passe et me vois déjà en bas, et mort.
J'ai dû glisser par alternance sur la glace et sur la terre, je cherchais désespérément un moyen de me ralentir avec mes mains et mes pieds.
Par miracle, ma glissade s'est terminée à moins de 5m de la falaise de 50m ou j’avais été bloquée juste avant.
Je me blottie contre la falaise et ne bouge plus, en me demandant comment c'était possible.
Une chance incroyable :
- la laisse de la chienne c'est décrochée de mon sac lorsque je suis tombé
- la glace qui ne recouvrait pas toute la pente
- les rochers qui m'ont permis de m'arrêter juste à temps
- le fait de m'arrêter si prêt de la falaise
Bref, une bonne étoile quelque part.

Suite à cela, j'ai appelé le 112.
Je savais que ma chienne ne devait pas être loin, alors j'ai remonté la partie non enneigé sur 10m.
Puis, dans la nuit qui était totalement tombée, je l'ai aperçu grâce à ma frontale et au fait qu'elle avait un harnais avec des autocollants réfléchissants, mais elle ne voulait plus bouger malgré mes appels.

J'ai dû retraverser les mêmes 7-8 mètres de glace pour pouvoir la rejoindre (en bleu sur la photo), car j'avais peur que les sauveteurs ne veuille pas se déplacer pour elle, et elle ne voulait plus bouger car entourer par la glace dans une pente très forte.
Je suis parvenue à remonter les 30m qui me séparaient d'elle et l'ai sécurisée comme j'ai pu.
On ne pouvait plus remonter, complètement encerclé par la glace.

L'hélicoptère est arrivé, un premier sauveteur m'a rejoint et sécurisé, puis un deuxième en a fait de même avec la chienne.
Ils l'ont remonté, puis moi, puis m'ont déposé aux Chalets de Bise.
Tout est allé très très vite, ma chute ayant eu lieu vers 17h30, j’étais dans l’hélico vers 19h.

Voilà, je souhaitai partager cela ici, mon manque d'expérience ayant pu me couter la vie.
J'ai fait une accumulation de mauvais choix, en plus avec la fatigue et le stress de la nuit qui tombe, j'aurais dû faire bien autrement.

Mon manque d'équipement et mon inexpérience, malgré le fait que je pensais en avoir, aurait bien pu être fatale.
Et je ne réalise pas encore trop comment c'est possible que je sois encore en vie aujourd'hui.

Si cela peut servir de leçon à certains passionnés de cet environnement qui débute, ou ne sont parfois pas toujours conscient des risques qu’ils prennent, en tout cas pour ma part je vais mettre en place de très nombreuses règles avant d'y retourner.

J'ai déjà fait de nombreuses randos, j'ai déjà rêvé ou imaginé tout ce qu'il peut se passer en montagne, j'ai déjà pensé à ce moment où on décroche, mais le jour ou ça arrive, c'est vraiment quelque chose que je ne souhaite à personne.

Et je remercie encore l'équipe du Dragon 74 pour son intervention et son professionnalisme.

Pour ma part je vais attendre un peu avant de remonter, et surtout aller investir dans tout l’équipement nécessaire avant quoique ce soit.

place

Cornettes de Bise

route_study

Oui, tracé GPS dans le téléphone + lieu connu

conditions study

Non

training

Oui

motivations

En vue du concours préparatoire à l'AMM

group_management

Non

risk

Non

time_management

Mauvais

safety

Mauvais

increase_impact

Glace

reduce_impact

Chance

modifications

Réduction des sorties à la suite de l'incident

other_comments

Aucun par chance

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de