Rupture de corniche à la Croix de Chamrousse
{{ '1992-03-28' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: avalanche

elevation: 2245

nb_participants: 1

nb_impacted: 1

avalanche_level: level_1

avalanche_slope: slope_gt_45

severity: severity_no

author: Mouchet

quality: fine

participants

Location

Licence

description

corniche arrondie qui casse derriere mes chaussures

dim 29 mars 1992 Croix de Chamrousse
le sommet était dans le brouillard, visibilité 15 metres, silence
j'ai décidé d'aller jeter un oeil pour voir les conditions neige et visibilité du grand couloir qui donne sur versant achard (tyrolienne via ferrata). Je me suis avancé, à 20 metres j'ai déchaussé et planté ski et batons, puis je me suis approché sur une sorte de dome arrondi. Soudain a retenti un "peuffff" feutré comme un dégazage géant, et alors que je regardé vers le bas, tout est parti d'un coup sous mes pieds, à raz mes chaussures. En tombant j'ai eu le reflexe de faire un demi tour et de planter mes deux mains dans la poudreuse comme deux piolet, un peu au dessus de ma tête. Vu la forme inclinée de la cassure j'étais bien penché vers l'arrière, le vide, et redoutais que la neige lache sous mes mains plantées à 20 centimetres de la cassure. Quant à mes pieds ils étaient tenaient je ne sais comment sur la glace au pied de la cassure. Avec le brouillard il y avait un silence total, j'ai éssayé d'appelais mais j'ai vite compris que personne m'entendrai et pouvais voir mes skis avec ce brouillard. Je n'osai bouger comme si j'était en état d'équilibre total, retenu je ne sais comment au dessus du couloir purgé jusqu'a la glace brillante avec des rochers sortant à fleur au milieu de pente. quel supplice!
en me concentrant un max, pour éviter toute surcharge sur mes mains, j'ai délicatement tapé le mur de neige inversé pour faire une première marche. Et la avec un max de concentration j'ai pris appui dans cette marche et en déployant ma jambe je me suis hissé et j'ai gagné quelque 30 centimetres pour replanter mes mains un peu plus haut dans la corniche et gagner un peu de sécurité.
et petit à petit, en extreme douceur, délicatesse, j'ai fait d'autres marches dans le mur de neige et je suis sorti.... allongé sur la neige comme sorti d'un rève, j'ai l'impression que ça a duré une heure, il était 17 heure.
j'était un survivant. merci la montagne.

place

croix de chamrousse

conditions study

poudreuse

training

bon

risk

faible

time_management

un peu tard

increase_impact

brouillard

reduce_impact

sans ski

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de