Chute au Couloir Annibal (Vélan)
{{ '2010-02-14' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: person_fall

elevation: 3400

nb_participants: 3

nb_impacted: 1

rescue: yes

severity: more_than_3m

author: m-a

quality: medium

participants

m-a

Location

Licence

description

Course prévue : remonter le couloir Hannibal au Vélan et descendre sur Etroubles (I)
Partis tôt (6h au parking) pour remonter ce beau couloir que j'avais déjà parcouru plusieurs fois. Pas de vent, on sait qu'il ne faut pas traîner non plus pour profiter de la descente sur Etroubles en bonnes conditions , et ne pas louper la navette qui nous ramènera à Bourg-St-Bernard.
La montée est plus lente que prévu, car on brasse quand même pas mal (il n'y a pas de trace). A 100m sous le sommet, juste là où ce n'est pas le moment, un des crampons du copain n° 1 pète, puis les 2 (chaussures Scarpa F1, avec soufflet, et comme il est d'un gabarit assez balaise donc les barrettes plient trop et hop ). On perd du temps en tirant 2 longueurs. Donc on décide de redescendre par le couloir, il est 15h environ quand on y va.
Le haut de l'entonnoir semble plaqué en rive droite où il ne faudra pas aller se promener. Après les 100 premiers mètres, je m'enhardis un peu trop et je fais une faute de carre que je rattrape en allant du mauvais côté et ... je tombe. La petite couche instable de surface en profite pour se tirer avec moi et fait surface de glissement.
Je pars direct la tête en bas, je n'arrive pas à me retourner, et donc pas à attraper mon piolet que j'ai coincé dans la bretelle de mon sac.
Dans la tête c'est fou comme ça va tout aussi vite que la vitesse à laquelle je vais dévaler tout le couloir jusqu'à l'endroit quasi exact où on a chaussé le matin. Je me suis attendue à l'impact contre les rochers, il me semble avoir rebondi plusieurs fois là où il y a le rognon rocheux du 1er tiers car je me rappelle avoir décollé de plusieurs mètres. J'avais renoncé à me rattraper et j'essayais juste de protéger ma tête il me semble.
Je me suis arrêtée la tête toujours en bas, bien enfouie dans la neige. C'était difficile de bouger car mes mains me faisaient très mal (plus de gants), et j'avais de la neige plein la tête, les yeux, la bouche, la veste, le pantalon, le slip. J'ai pu m'asseoir et vu que tout bougeait normalement, pas de fracture ouverte. J'ai sorti ma couverture de survie (ça c'est un grand moment de solitude, l'impression de déplier 150m2 de papier d'alu qui se chiffonnent dans tous les sens) et j'ai appelé les secours. Je tremblais dans tous les sens et j'avais le visage qui enflait.
Mes pauvres compères pendant ce temps-là ont géré leur descente tout doucement, à un moment ils ont eu du réseau et ont appelé les secours, qui leur ont dit que j'avais déjà appelé, pleinement consciente, et qu'ils pouvaient descendre un peu plus sereinement.
Il paraît que j'ai une drôle de tête, j'ai super froid et je raconte n'importe quoi, je veux aller chercher mon chien ! L'état de choc m'envoie au pays des songes, je me réveille en beuglant dans l'hélico car j'ai ma broche qui me pique un peu la fesse droite :-)
On estime ma chute à environ 500m. Quand on me déshabille à Sion, il y encore de la neige dans mon soutif. Je suis en hypothermie à 31°.
Ce n'était pas mon heure : je n'ai qu'une jambe en miettes, des bleus énormes partout,et mes mains n'ont plus beaucoup d'ongles.
Il y a quelques mois, c'est Henri qui nous quittait.

place

Couloir Annibal, Vélan

route_study

Itinéraire connu

conditions study

Les conditions étaient très bonnes

training

Les 3 personnes en très bonne condition physique, perso j'ai été assez éprouvée ces derniers mois émotionnellement parlant

group_management

Aucun souci de ce côté-là, du moins au moment de la course. Tous trois nous mettrons cependant plus d'une année à arriver à en parler directement, car le choc émotionnel d'un des participants - qui a dû gérer son propre stress sur le moment comme il a pu - a été refoulé, et c'est de toute évidence très difficile à surmonter sans aide.

risk

L'épisode du problème des crampons nous a certainement stressés les 3, ce qui a motivé le changement d'itinéraire de descente.

safety

La veille on avait fait un petit check des mesures à prendre en cas d'accident (comportement, gestion du secours, comment appeler), et avant de descendre j'ai précisé que ma radio est sur le dessus de mon sac. C'était une bonne idée.

Avec les supers téléphones de 2016 ça peut sembler idiot, mais c'est vrai que je trimbale quand même toujours ma radio, et que je m'assure qu'il y en ait une 2è, idem pour la corde, suivant bien sûr le niveau de course réalisée.

increase_impact

Peut-être que le port d'un casque aurait atténué l'hypothermie.
(eh non, je n'en portais pas...)

reduce_impact

Le très bon niveau de ski des 2 personnes restées en haut du couloir , qui ont descendu presque toute la pente sans savoir dans quel état ils me retrouveraient en bas...
Le risque de sur-accident dans cette situation est sûrement très présent.
Vu l'état de mes habits, probablement que le piolet a protégé mon dos, quoiqu'il aurait tout aussi bien pu me blesser ?

modifications

Cet accident n'a pas encore fini de me jouer des tours, je me pose des questions que je ne me posais jamais avant, surtout sur mes capacités. Je pense qu'on n'oublie jamais l'effet toboggan, surtout la tête en bas. Dans certaines conditions (une belle traversée en neige dure avec une crevasse en bas ou une barre :-) et tout à coup même sans qu'il n'y ait une difficulté particulière, je dois parfois m'arrêter pour réaliser que je ne suis pas en train de tomber. C'est très chiant !

other_comments

Je n'ai eu qu'un genou explosé (plateau tibial en plusieurs morceaux, ligaments ++ et péroné).
Proprioception jambe gauche pas optimum. Les descentes à pied sont parfois un véritable enfer, mais je pourrais tout aussi bien ne plus marcher du tout. Ou ne plus être là.
S'il existe une échelle pour mesurer les cicatrices, je dois arriver à 8/9 :-(

Je suis de plus en plus affolée quand je vois maintenant la (sur)fréquentation de ce type de descentes...

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de