Glissade intégrale de la cordée dans couloir Est du gélas
{{ '2015-06-07' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: person_fall

elevation: 3100

nb_participants: 2

nb_impacted: 2

severity: severity_no

author: florentazur

quality: medium

participants

Location

Licence

description

Approche sur névés OK jusqu'au col.
Escalade sur l'arête Est jusqu'au sommet du gélas facile, de la neige sur les rochers, c'est sympa.

Descente par le couloir Est : gros danger, la neige est très molle, et ce jusqu'au sol, ça ne cramponne pas et c'est trop mou pour planter même le manche du piolet. D'habitude, sous la neige molle se trouve une couche dure qui accroche... ce n'est pas le cas, sans doute à cause de la température estivale.
Résultat: mon second moins expérimenté s'est engagé avant moi dans le couloir et m'a dit que c'était OK. Moi j'ai suivi en mettant mes pas dans les siens, sauf que je me suis enfoncé de 30cm de plus que lui sans doute parce que je suis un peu plus lourd, et la neige est partie sous mes crampons vers la pente, donc je me suis retrouvé en situation de glissade involontaire. J'ai planté profondément le manche du piolet pour me retenir mais la neige était tellement molle que je n'ai rencontré aucune résistance et j'ai fait tous le couloir en glissade, entrainant mon second avec moi - on a commencé à ralentir qu'à la sortie du couloir quand la pente est devenue moins raide et la neige moins molle, ce qui a permis au piolet de mordre la neige - Au final je dois remercier un becquet qui dépassait de la neige qui a retenu net la corde et nous a stoppé, sans quoi on aurait encore fait pas mal de mètres.

place

Cime du gélas, arrête Est dans le couloir (alors en neige)

route_study

La veille il y avait eu un accident dans le couloir, des bouquetins ayant fait tomber volontairement des pierres sur une cordée qui montait, donc j'avais choisi de passer le couloir dans le sens descente.

conditions study

On a battu un record de chaleur cet été... ce qui explique que la neige ait été aussi exceptionnellement molle. Pas de couche de neige dure sous la molle.

risk

Course facile, on était serein - et le couloir n'est pas impressionnant avec en plus un zone ou en cas de glissade il est possible de s'arrêter plus ou moins tranquillement, donc je n'ai pas pris de précautions particulière, c'était censé être tranquillou et en plus peu dangereux... donc j'avoue un relâchement de la vigilance.

safety

Le moins expérimenté devant lors de la descente.
Progression en corde tendue, encordement à 6 à 8 m - ainsi, lors du départ dans le couloir, j'avais planté mon piolet en dehors du couloir et j'assurais mon second lors de sa descente, afin de l'arrêter s'il partait en glissade. En haut la neige était glacée et dure. Mon second m'a dit que c'était OK qu'on pouvait y aller, donc j'ai démarré toujours corde tendue.
Sauf que dès que j'ai mis mon pied dans ses traces, je me suis enfoncé beaucoup plus profond que lui, mes crampons n'accrochaient pas, que de la neige molle dessous, pas de couche dure. Quand au piolet, pareille, il n'a mordu nulle part et je suis partie en glissade. On a fait tout le couloir.

increase_impact

Si j'avais été à la place du second, donc en bas, j'aurais essayé d'arrêter la chute du leader en freinant la corde sur moi, comme on fait pour arrêter un second sur la neige... mais pas sûr du tout que ça aurait marché, situation non optimum. Là, il n'y a pas eu de tentative, la corde s'est tendue et il a été entrainé.

reduce_impact

C'est parce qu'on était encordé avec beaucoup de corde entre nous, que celle-ci qui trainait entre nous à pu s'accrocher à un becquet qui dépassait de la neige. En encordement court, on ne se serait pas arrêté et on se serait sans doute blessé.

A noter que le piolet étant totalement inefficace, j'ai fait l'araignée pour mes pieds (malgré mes crampons) et freinage du piolet avec la panne au niveau des mains car j'espérait bien trouver une zone de neige plus dure, et ça a ralenti notre chute puisque j'avais tout d'abord doublé mon second, puis au final j'étais au dessus de lui - et quand la neige est devenue plus dure en sortie du couloir le piolet à enfin commencé à freiné mais heureusement le becquet nous à stoppé net.

modifications

J'ai modifié ma procédure lors de descente en couloir : je vais constater moi-même l'état de la neige en faisant un allé retour assuré par mon second, sur les premiers mètres de la pente, comme ça je suis fixé.
Puis alors seulement, si les conditions sont OK, on descends comme d'habitude avec le moins expérimenté devant et moi en haut.

other_comments

Quelques luxures sans gravité, lunettes cassées, bâton de marche cassé, vêtements un peu déchiré, ça à été violent quand même.
On est redescendu à pied... doucement.

Associated routes

Associated articles

Associated outings

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de