Chute de pierres dans le couloir Coolidge
{{ '2014-07-17' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: stone_fall

elevation: 3600

nb_participants: 3

nb_impacted: 1

severity: 4d_to_1m

author: Munch

quality: medium

participants

Location

Licence

description

[u]Contexte[/u]
Nous étions un groupe de 4 à être montés au refuge du Pelvoux en venant la veille de celui du Sélé après une tentative ratée d'Ailefroide Occidentale (but conditions / itinéraire).
Le refuge est complet ce soir-là. Le lendemain matin au réveil, une personne de notre groupe renonce à partir car la fatigue de la veille et la mauvaise nuit passée ne lui ont pas permis d'être d'attaque. On décide donc de partir à trois en n'oubliant pas la deuxième corde pour les rappels, c'est mieux.
C'est la course le matin au refuge avec, comme souvent, ceux qui mettent leur alarme 10 minutes avant le réveil gardien et les autres qui partent du refuge avec le mélange muesli/lait encore dans la bouche.
Incluant notre groupe, nous sommes ainsi 9 cordées à partir pour le Coolidge.

[u]Situation au moment de l'incident[/u]
Je suis le plus expérimenté et mène donc la cordée. Nous remontons le couloir en rive droite pour, d'une part, ne pas être dans l'axe du couloir et, d'autre part, de bénéficier de l'abri des resserrements rocheux de la rive droite (justement en prévision des chutes de pierres).
Arrivés au 2/3 du couloir, nous passons un resserrement et nous rabattons en rive droite du couloir quand on entend la cordée du haut annoncer la chute de pierres. J'étais déjà bien revenu en rive droite, la deuxième personne de la cordée aussi, mais pas la troisième personne qui venait juste passer à hauteur du resserrement. Le réflexe a donc été de se coucher face à la pente, le casque bien dirigé vers le haut du couloir, tout en essayant de se rabattre encore plus sur la rive droite.
Ce fut une belle salve de cailloux, pas très gros, mais repartis sur presque toute la largeur du couloir et surtout très rapides (bruit "frrrrrr" caractéristique).
Nous supposons que la chute a été provoquée par une cordée arrivant sur le plateau sommital juste avant lequel se trouve la partie souvent déneigée du couloir.

[u]Conséquences[/u]
La troisième personne de la cordée a été percutée sur le dessus de la main droite. Malgré le port des gants, on découvre un beau "trou" sanguinolant à la base des phalanges proximales (merci wikipedia) de l'index et du majeur.
Après avoir remercié de loin la cordée du haut nous rebroussons chemin, parfaitement conscients que la suite de la course aurait été très compliquée avec une telle blessure, surtout pour les rappels.
Les soins auront quand même attendu Grenoble: quelques points de suture et 10 jours de non pratique.

place

Cooloir Coolidge, voie normale du Pelvoux

conditions study

Beau temps et très bon regel dans le couloir.

training

Bonne condition physique des participants.

motivations

Beauté et variété de la course.

group_management

Groupe ayant plusieurs sorties en commun au compteur.

time_management

Timing ok

safety

Progression randonnée glaciaire avec encordement rapproché (couloir)

increase_impact

Neige gelée permettant une grande vitesse des pierres

reduce_impact

Port des gants

modifications

Évitement de la foule lorsque possible: choix de voies alternatives moins fréquentées pour l'ascension d'un sommet ou choix de jours hors weekend pour une course.

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca