glissade dans un pierrier au sommet du petit Pelvoux
{{ '2015-08-06' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: roped_fall, person_fall

elevation: 3800

nb_participants: 2

nb_impacted: 1

rescue: yes

severity: 4d_to_1m

author: guit

quality: medium

participants

Location

Licence

description

Nous faisions le petit Pelvoux par le pilier sud. Alors que entamions la redescente vers le glacier, mon collègue a glissé dans le pierrier. Rien de grave en soi, juste un basculement, mais sur un rocher aiguisé qui lui a sanctionné un bout de la main. Les conditions climatiques de cet été empêchait de passer par la voie normal pour la redescente. Nous devions redescendre dans une voie dans les Rochers Rouges, qui bien que n'étant pas dure demande de ce servir de ses mains pour desescalader. Nous sommes descendus 300m au rythme de l'escargot. Voyant l'heure tournée et mon camarade ne pas se sentir de continuer (avec le risque de ne pas arriver à s’arrêter si il tombe), nous avons appeler le refuge, qui nous a mis en contact avec le PGHM. 30 minutes après, il était à Briancon pour se faire recoudre.

place

Au sommet du Petit Pelvoux, à la redescente, juste avant d'atteindre le glacier.

route_study

le fait de devoir descendre par une voie qui n'est pas la voie normal ajoute forcément au stress de la situation.

conditions study

les conditions étaient excellentes pour l'escalade, des amis avaient fait la voie deux jours plus tôt. la redescente était délicate du fait que la voie normal n'était pas en condition.

training

peut être un peu de fatigue après deux semaines de grimpe en montagne, mais compenser par le fait que cette course se situait très largement dans notre niveau.

motivations

cela faisait deux semaines que l'on grimpait en montagne, c'était notre dernière course, nous voulions en profiter à fond.

group_management

nous grimpons très souvent ensemble, c'est sur sa décision (et une fois que l'on a capté) que nous avons décidé d’appeler les secours. auparavant, nous n'avions pas d'autres choix que de descendre.

risk

le début de la descente fut très long et difficile. Malgré une certaine résignation du fait que l'on ne captait pas au sommet, la redescente s’annonçait difficile.... les passages de desescalade nous stressaient largement et il nous semblait difficile de réellement redescendre.

time_management

Nous avions un peu de retard sur l'horaire à la base, mais rien d’inquiétant. par contre, l'accident, les premiers soins et le début de redescente nous a fait exploser l'horaire très rapidement.

safety

un bandage pour arrêter les saignements puis j'ai assuré mon collègue durant la redescente, très proche de lui (à un ou deux mètres).

increase_impact

nous n'avions pas d'entrainenemnt face à ce genre de situation;, mais ce n'est pas ça le véritable problème. ce qui a été la cause de l'appel des secours, ce fut le fait de ne plus pouvoir redescendre.

reduce_impact

Nan

modifications

en pas grand chose. c'est un accident bête.

other_comments

entaille dans la main droite assez profonde, 10 points de sutures.

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de