Mont Blanc du Tacul : Modica Noury
{{ '2015-04-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: roped_fall, person_fall

elevation: 4100

nb_participants: 2

nb_impacted: 1

rescue: yes

severity: 1m_to_3m

author: Joel

quality: medium

participants

Location

Licence

description

Vers 14h20 au moment de descendre je propose à X de faire le premier rappel avec une seule corde vu qu'on a un relais pas loin en dessous et qu'on doute de pouvoir arriver au suivant en un seul rappel. On passe donc une seule corde dans le maillon et on égalise à la vite.
J'ai complètement confiance en X il enseigne les techniques de corde et l'escalade depuis 15 ans, et a un solide passif en alpinisme.
Si la corde est trop courte ou autre il saura gérer et il part avec la seconde corde.
Je ne lui fait même pas la remarque de faire gaffe au bout de corde sans noeud.
Ce n'est pas dans nos habitudes, on se fait toujours ce genre de remarque, parcequ'on sait bien que les rappels ça craint et que la moindre connerie peut coûter cher.
Donc X part en rappel sur une seule corde passée en double, pas égalisée et sans noeud au bout. Pendant ce temps je cherche ma cordelette pour la mettre en place, je galère un peu avec mes gants pour la sortir du mousqueton.
Et là j'entends du bruit et la corde se met à défiler à toute allure devant moi.
J'attrape les cordes à 2 mains (avec les gants sur les mains) et je serre.
Je comprends qu'il s'est retrouvé en bout de corde sur un des brins qui est sorti du descendeur et qu'il est encore accroché à l'autre bout. J'ai le temps de me demander si le relais va tenir le choc si j'arrive à arrêter la corde.
Je serre les cordes, ça s'arrête ça glisse, ça s'arrête ça glisse...ça s'arrête à peu près.
Le relais a tenu.
La corde est arrêtée entre mes mains mais en tension
Il doit rester 5mètres de corde.
J'appelle X, il répond je lui demande si ça va, il me dit que non.
Il est encore en tension sur la corde et mes deux mains sont prises :(
J'arrive quand même à bloquer la corde d'une main et à faire un nœud avec l'autre main pour arrêter la corde au relais (les prochains qui passeront par là me feront peut être des remarques sur le noeud mais bon à une main c'est déjà ça).
Avec deux mains de libres j'arrive mieux à parler à X, c'est fou ces méditerranéens qui ont besoin de leurs mains pour parler.
Il a la jambe cassée et a besoin d'être évacué.
14h36 sortie du smartphone, check: pas de réseau. Même pas pour le 112.
X me dit de descendre que peut être plus bas il y aura du réseau. Je suis dubitatif. Si il n'y en pas là ou je suis on risque de devoir descendre 300m pour en trouver du réseau. Mais bon il vaut mieux que je descende voir si je peux faire quelque chose pour aider mon pote.
Je lui demande si il peut enlever son poids de la corde sur laquelle il est pour que je puisse descendre en rappel vers lui, il peut.
Je descend en rappel jusqu'à lui.
Il a une patte cassée, il ne peut pas poser son pied gauche.
Il est 4m au dessus d'un relais qu'il ne voit pas (le premier qu'il a passé en chute est 20m au dessus).
Je prends une partie de son poids pendant qu'il se laisse glisser jusqu'au relais.
Il se vache. Pendant ce temps je me prépare mentalement à devoir remonter au relais du dessus avec la seconde corde faire cette fois le rappel à deux cordes et continuer en rappel tous les 2 jusqu'en bas. De là en ski on doit arriver à un endroit avec du réseau assez rapidement.
Je sors mon téléphone, il y à du réseau, incroyable. Pourquoi il n'y en avait pas 50m au dessus et 50m plus bas, plus encaissé dans la goulotte il y en a?
Va comprendre, mais je ne me le fais pas dire deux fois:
14h52 j'appelle le PGHM qui envoie une équipe en hélico. Il fait encore beau, mais dans les minutes qui suivent les nuages se mettent à couvrir le ciel, et on commence à voir des signes de vent.
Je viens me vacher au relais.
On range la 2ème corde dans mon sac, ainsi que les piolets de X.
On fixe la corde, utilisée précédemment pour le rappel (et donc fixée 50m plus haut) au relais où on se trouve histoire que rien ne puisse voler quand l'hélico s'approchera.
La météo se détériore pendant les approches successives de l'hélico.
15h22 Je rappelle le PGHM pour leur dire que si ils savent que l'hélico ne pourra pas nous sortir de là qu'ils me le disent vite parce que dans ce cas là il faut que je re-parte grimper pour récupérer ma corde puis redescendre mon pote en bas de la voie. La on a le droit de dire que j'ai pété un plomb et que je pouvais laisser faire les pros et fermer ma gueule. Mais bon c'est ce que j'ai fait. Au central téléphonique ils me disent qu'ils ne savent pas ce qui se passe avec l'hélico. Je les remercie et je leur dit que l'hélico arrive à se rapprocher un peu plus que précédemment et donc qu'on va bientôt plus s'entendre. Au revoir...
Encore quelques passages d'hélico qui se rapproche de plus en plus et un sauveteur venu du ciel est laissé à notre relais.
Après un rapide état des lieux mon pote X repart en hélico et le gentil sauveteur reste avec moi au relais.
La météo continue d'empirer.
Je commence à demander au sauveteur quelle longueur de corde il a dans son sac, pour savoir si on peut sortir de là en rappel si nécessaire. Il a 50m. Ca doit le faire mais déjà nous encordé à 55m je me disais qu'on était peut être un peu court pour les rappels dans la partie basse en neige. Mais bon dans cette partie si il faut faire quelques mètres en désescalade ce serait pas la fin du monde c'est pas très inquiétant (n'est ce pas /users/457632/fr).
Mais bon le gentil monsieur organise tout pour notre départ et quelques minutes plus tard l'hélico vient nous récupérer malgré le temps qui est de moins en moins sympathique. Chapeau.
Quelques minutes plus tard je suis déposé sur la DZ des Praz et mon pote est amené en hélico à l'hôpital de Sallanches.
Résultat des courses:
une bien belle course ;)
une fracture tibia péroné à opérer
un gros tas de matos en bas de la voie Cf. t273365
un premier secours par le PGHM qui ont été au top.
* plein de choses à cogiter

risk

Nous n'avons pas noté oralement le manque de nœud à l'extrémité du rappel. Alors que nous le faisons d'habitude.

modifications

Ce n'est pas très notable aujourd'hui.

other_comments

Fracture tibia péroné. Cette fracture a été réduite grâce à une opération chirurgicale. Mica est 6 mois plus tard à nouveau complètement actif.

Associated routes

Associated articles

Associated outings

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de