Malaise dans la montée du Pas de l'Aiguille
{{ '2018-06-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

activities
event_type: physical_failure

elevation: 1550

nb_participants: 3

nb_impacted: 1

rescue: yes

severity: severity_no

author: bernard guérin

quality: great

participants

Location

Licence

description

Malaise cardiaque dans la montée du Pas de l'Aiguille

Vers 11H30, une femme âgée s'est sentie mal à l'altitude 1550 m dans la montée du Pas de l'Aiguille.
Je suis arrivé sur place vers 12H, la personne était assise à demi-allongée sur un rocher, une personne l'accompagnant avait appelé les secours.
Les personnes sur place m'ont dit que la victime avait déjà fait 2 pertes de connaissance, dont la première avait duré plusieurs minutes.
j'ai lissé une partie du sentier un peu moins inclinée et à l'ombre, et avec 2 autres randonneurs nous avons soutenu la victime pour l'allonger correctement sur le sentier, une polaire comme oreiller, un sac calé sous les jambes pour les relever légèrement.
La personne étant au téléphone avec les secours m'indique que l'hélicoptère est déjà en intervention, ils rappeleront quand ils pourront arriver.
J'organise l'attente, une personne bloquera le sentier en-dessous, une autre le bloquera au-dessus, je repère une zone où l'hélico pourra intervenir à 50 mètres au-dessus de l'endroit où la victime est allongée (là où elle se trouve, nous sommes trop près de la falaise pour que l'hélico intervienne).
En attendant, je fais un premier bilan : désormais la victime est bien consciente et se sent beaucoup mieux que sur son rocher. Un traileur va en courant cherchant de l'eau fraiche à la source de Chaumailloux, nous l'utiliserons pour rafraichir la victime, à qui nous donnons à boire modérément.
Le pouls est à 65, je suis un peu surpris, mais la personne me dit avoir eu une intervention cardiaque il y a 3 ans, et n'avoir arrêté les beta-bloquants qu'il y a 15 jours.
Le malaise semble donc être la conjonction de plusieurs éléments :
- possible insuffisance cardiaque résiduelle,
- possible adaptation insuffisante par arrêt récent des beta-bloquants,
- entrainement insuffisant,
- excès pondéral,
- chaleur.
Le rythme de montée avec ses 2 amis était resté très modéré (100 à 150 m de dénivelé à l'heure).
L'hélico avec 2 gendarmes secouristes arrive environ 2 H après l'appel.
Les 2 personnes que j'ai chargées de bloquer le sentier ont beaucoup de peine à arrêter le flux de randonneurs, personnes peu habituées à la montage sur ce sentier très fréquenté, et ne voulant pas perdre 15 minutes à attendre que l'hélico ait fini son intervention.
J'exige et obtiens un blocage complet juste avant l'arrivée de l'hélico, la plate-forme que j'ai repérée est vraiment petite, le 1er gendarme est déposé dessus par un simple contact de l'hélico avec le sol. L'hélico va se poser au Pas de l'Aiguille pendant que le 1er gendarme commence le bilan.
le 2ème gendarme nous rejoint à pied.
Après examen médical et avis du médecin de garde, il est décidé que la victime ne nécessite pas d'hospitalisation, et peut être déposée au parking au pied de la montée. J'envoie immédiatement le traileur pour qu'il soit en bas pour l'accueillir quand l'hélico la déposera. Les gendarmes décident de tenter de faire monter la victime à pied jusqu'au stationnement de l'hélico au Pas de l'Aiguille. Après avoir monté lentement les 50 mètres jusqu'à la plate-forme que j'avais repérée, ils changent d'avis, elle monte trop lentement. Le pilote ne veut pas tenter de se poser à nouveau sur la plate-forme, elle est trop petite, il faudra un treuillage. Le 2ème gendarme remonte à l'hélico, le 1er équipe la victime et lui-même pour le treuillage, je fais à nouveau bloquer le sentier au-dessus et au-dessous aussi difficilement que la première fois, le treuillage a lieu, le secours est terminé en ce qui me concerne, je reprends ma rando, que je raccourcirai pas mal en raison des 2 H d'assistance, mais pour moi il paraissait évident que c'était la priorité.

conditions study

Très beau temps, mais chaud pour la saison.

training

J'estime que la condition physique de la victime est la seule cause du malaise.

motivations

Il semble que c'était une rando qu'elle avait déjà faite dans le temps, et aurait eu envie de refaire avant de ne plus en être capable.

group_management

Le groupe concerné était de 3 personnes, peut-être pas très habituées à la montagne.
Un trailer s'était déjà arrêté pour porter secours.
Je me suis arrêté avec ma femme pour porter secours.
J'ai refusé les propositions d'aide supplémentaires car nous étions désormais assez nombreux.

increase_impact

Compte tenu de la perte de connaissance et du manque d'expérience des 2 accompagnants, je pense que l'assistance des 3 personnes qui ont porté secours était très importante, surtout avec le délai très long d'arrivée de l'hélico occupé sur une autre intervention.

reduce_impact

La victime a senti venir sa perte de connaissance et a pensé à s'asseoir sur un rocher, sur lequel elle a été allongée par les personnes qui l'accompagnaient.

modifications

Vérifier sa condition physique, et y aller progressivement sans se surestimer, surtout après une intervention cardiaque, surtout par grande chaleur.

Associated routes

Associated articles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de