Grotte de Camprafaud

Grotte de Camprafaud

Application mobile

View off-line all information from this waypoint on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 2544O - Saint-Chinian

Licence

General

elevation: 483 m

waypoint_type: cave

Download waypoint as

quality: fine

Location

description

Grotte de grand intérêt archéologique où de nombreux objets, outils et parures ont été découverts sur plusieurs niveaux.
Aujourd'hui totalement comblée pour éviter le pillage, elle ne présente plus qu'un très grand porche d'entrée.

Les premières fouilles ont été dirigées en 1967 par Gabriel Rodriguez.

Ces travaux inachevés laissent supposer l'existence de niveaux chronologiquement plus anciens que ceux découverts. Cette étude a permis la mise à jour d'un des gisements méridionaux les plus riches du néolithique. Il est caractérisé par une succession de différentes cultures préhistoriques depuis le néolithique ancien et jusqu'à l'âge de bronze (du VIème au IIème millénaire avant JC). Durant 5000 ans, l'homme a fréquenté cette cavité, vaste abri rocheux, comme habitat temporaire (chasse, transhumance).
Son ouverture au S dans une falaise calcaire, la protection offerte par un grand porche, des conditions de circulation d'air stables, la proximité des sources d'eau pérennes, sont toutes les raisons qui expliquent la durée d'occupation du site.

L'accumulation des sédiments, des fossiles et du matériel retracent l'évolution des climats et des cultures préhistoriques. Des outils en silex, quartz et chailles (lames, grattoirs, burins, armatures de flèches...), en os (lissoirs, poinçons, passe-fils...) ou encore en bois de cervidés, traduisent pendant ces 5 000 ans l'évolution des civilisations sur le plan des techniques et des modes de vie.
Les céramiques et les objets de parures sont également très nombreux, leurs formes et ornementations complètent les informations sur les cultures Saintponiennes à Camprafaud (env 3 000 ans avt JC). Les Saintponiens apportent avec eux un renouveau complet sur les plans des matériel et culturel. Dans le Haut Languedoc, leurs objets sont souvent associés aux dolmens et statues menhir (une partie de cette statuaire est l'œuvre des Saintponiens).

La faune sauvage est très diversifiée et se divise en grands mammifères, oiseaux (dont pigeon ramier), petits mammifères, batraciens et quelques mollusques. Certaines de ces espèces ont aujourd'hui disparu de cette région, telles que le bouquetin, le lynx, le loup ou encore l'ours brun.

Quand les fouilles s'interrompent en 1975, la grotte de Camprafaud n'a pas livré tous ses secrets. Malgré plusieurs mesures de protection (grille à l'entrée, étayages de sondages), l'érosion naturelle et les fouilles clandestines compromettent la sauvegarde du site. L'état de cet important gisement à incité la municipalité de Ferrières-Poussarou et le Serive Régional de l'Archéologie du Languedoc-Roussillon à prendre les mesures indispensables à la sauvegarde de ce patrimoine. Les fouilles anciennes sont alors rebouchées, la grille enlevée et le site protégé au titre des monuments historiques.
Ainsi une véritable réserve archéologique est créée, qui permettra aux archéologies du futur de mieux comprendre ces premiers habitants du Haut Languedoc.

Un ouvrage consacré à la grotte de Camprafaud est publié par Gabriel Rodriguez en 1984. Les résultats de ses fouilles sont présentés au musée municipal de préhistoire de Saint Pons de Thommières. On peut y voir les objets retrouvés dans la cavité.

Associated waypoint_children

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • it
  • en
  • de
  • eu