Pique d'Estats : Boucle de 3 jours au départ de l'Artigue

Pique d'Estats : Boucle de 3 jours au départ de l'Artigue

General

route_types: loop_hut, raid
activities:
durations: 3 day(s)

quality: fine

Rating

T5 

heights

elevation min/max : 1190 m / 3143 m

height_diff: +3750 m / -3750 m

route_length: 36.0 km

orientations

E W S N

description

À cheval entre la France et l'Espagne, cette boucle passe par les principaux 3000 ariégeois.

Jour 1 :
Voir aussi l'itinéraire décrivant uniquement la montée à la Pique d'Estats.
- Du parking de l'Artigue, on remonte doucement le fond de vallée jusqu'à la cascade de l'Artigue qui mérite le détour.
- On remonte ensuite direction SW le long du torrent, puis une épingle à gauche et une traversée à niveau dans la forêt, remontant sur la fin, ramène à l'itinéraire principal (balises bicolores)
- On continue sur ce chemin balisé jusqu'à sortir de la forêt ; on arrive à une cabane en pierres (Oris de Pla Nouzère)
- Le chemin se sépare en deux, on privilégie celui à main gauche en direction de l'étang Sourd (1937 m). Le chemin reste évident jusqu'au refuge du Pinet (2224 m).
- La montée continue au-dessus de l'étang du Pinet ; contrairement au tracé de la carte IGN, qui indique de contourner le lac largement par la gauche au niveau d'un éboulis, le chemin passe plutôt face au refuge, légèrement à droite du promontoire herbeux.
- La montée se poursuit vers le S jusqu'à l'étang d'Estats (2415 m), puis remonte une pente à gauche (vers l'E) jusqu'à l'étang du Montcalm (2560 m). On trouvera de bons emplacements de bivouac près de l'exutoire de ce dernier, ou dans les pentes le surplombant à droite (dans le sens de la montée, c'est-à-dire au S). Il est également possible de poursuivre la montée jusqu'à un replat marqué, à une altitude d'environ 2850 m : large emplacement de bivouac protégé par un muret de pierres sèches, mais plus exposé et moins pratique (pas d'eau à proximité immédiate) que ceux situés au lac plus bas.

Jour 2 :
- Poursuivre la montée de la veille vers le col de la Coumette (ou l'on peut laisser les sacs, 2905 m), puis le col de Riufret (2978 m).
- Le Pic du Montcalm (3077 m) s'accède facilement et rapidement à gauche, tandis que la Pique d'Estats (3143 m, et le Pic de Verdaguer, 3131 m) à droite prennent un peu plus de temps à atteindre, mais cela reste court et facile.
- Redescendre en direction du col de la Coumette, puis des étangs de la Coumette d'Estats (courte barre rocheuse à désescalader, facile), avant de remonter en direction du Port de Sullo (2893 m). Rester à gauche dans la montée. Du port de Sullo, on peut poser le sac et gravir le Pic du port de Sullo (3072 m), qui s'accède rapidement (~30min), mais dans un terrain sensiblement plus escarpé que les premiers sommets de la journée.
- Descendre plein S, versant espagnol, direction l'Estany d'Estats (2e du nom) puis l'Estany de Sotllo. Le chemin est raide dans la première partie, puis s'adoucit au-dessus du premier lac.
- Avant de parvenir au second lac, bifurquer à droite (vers l'W) vers une large dépression. On arrive alors dans un vallon étagé, Coma de Sotllo. On peut faire une boucle vers le fond de ce petit cirque, ou bien viser directement un col peu élevé, à l'W (Coll de Baborte, 2596 m).
- Le chemin cairné redescend de ce col en direction du cirque de Baborte, plusieurs lacs.
- En poursuivant la descente vers l'W, on repère facilement un col accessible (Col de Sellente, 2488 m) qui commencera la journée du lendemain. Pour cette deuxième journée, c'est au refuge de Baborte (2383 m, 9 places) que l'on s'arrête (emplacements de bivouac possibles tout autour).

Jour 3 :
- Monter jusqu'au col de Sellente, très rapidement atteint.
- Descendre dans le vallon de Sellente, d'abord en versant W, puis en rejoignant le fond du vallon après deux lacets.
- La pente s'accentue à mesure que l'on descend dans la forêt, jusqu'à rejoindre le pont de Boavi (1472 m).
- Immédiatement après le pont (10-20 m après l'avoir passé), repérer deux cairns en sous-bois, sur la droite. Une sente peu marquée s'élève doucement dans la forêt, d'abord plein E (on surplombe alors le torrent que l'on a franchi au niveau du pont, et qui se trouve alors bien encaissé plus bas), puis vire progressivement au N en devenant plus pentue. La sente est cairnée, mais pas toujours facile à suivre.
- La montée se poursuit, assez soutenue, dans la forêt, puis sort de la forêt, toujours en rive droite (à gauche dans le sens de la montée) du Riu de Romedo.
- On franchit le torrent au niveau d'un gué bien repérable, et on continue l'ascension en rive gauche ; la sente disparait parfois brièvement, mais se retrouve assez facilement.
- On parvient à l'étang de Romedo de Baix (2007 m), la sente menant jusqu'à l'extrémité N du barrage, où l'on retrouve un balisage bicolore ainsi que de grandes marques rouges.
- Remonter au N en direction d'un second lac (gros blocs au niveau du verrou séparant les deux lacs), et contourner le second lac par la droite en suivant le balisage bicolore.
- Le chemin s'élève alors plus franchement et s'infléchit à l'E, puis au SE, en direction de pentes rocheuses entrecoupées de larges zones herbeuses. Suivre le chemin jusqu'au Port de l'Artiga (2477 m), qui ne se découvre vraiment qu'au dernier moment.
- On redescend la vallée de l'Artigue, d'abord par quelques lacets raides, puis par un chaos de blocs de granit, impressionnant mais abordable (large dalles inclinées, très adhérentes), jusqu'à un premier lacquet. Le chemin s'adoucit alors et passe à proximité d'une cabane rudimentaire (Oris de Mespelat) sur une bosse à droite. Quelques lacets amène à une passerelle qui permet de basculer en rive gauche. Sinon, une sente bien marquée poursuit en rive droite et permet d'aboutir à la cascade de l'Artigue. Si l'on reste sur le chemin balisé, le chemin traverse à niveau dans la forêt pendant quelques centaines de mètres, avant de redescendre vers le parking de l'Artigue.

remarks

  • Pas mal d'eau sur l'ensemble du parcours, ce qui permet de ravitailler régulièrement et de ne pas trop se charger.
  • Il est possible de ré-équilibrer un peu J2-J3 en entamant la descente du vallon de Sellente la fin du deuxième jour, voire en allant jusqu'au pla de Boavi.
  • J3 : le début du chemin qui remonte le vallon de Romedo est un peu repris par la végétation, prévoir un sécateur permettrait de l'entretenir un peu.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de