Obiou : en passant par le Sentier de la Baronne, le Col du Portail, la Tête de la Cavale et le Malpasset

Obiou : en passant par le Sentier de la Baronne, le Col du Portail, la Tête de la Cavale et le Malpasset

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3337OT - Dévoluy - Obiou - Pic de Bure

Licence

General

route_types: loop, traverse
activities:
durations: 1 day(s)

quality: fine

Rating

T5 
E4 

heights

elevation min/max : 1059 m / 2789 m

height_diff: +1730 m / -1730 m

gear

glacier_gear: crampons_spring

Access

orientations

E W S N

route_history

  • Itinéraire complet dans le livre de Pascal Sombardier : Vertiges d'en haut - Courses et randonnées insolites en Dauphiné

description

La Grande Tête de l'Obiou ou tout simplement l'Obiou, du haut de ses 2 789 m, est le point culminant du massif du Dévoluy.
Cet itinéraire décrit une ascension atypique, au départ de Tréminis dans le Trièves, par le sentier de la Baronne qui traverse les vertigineuses pentes des Petites Charances. S'ensuit un majestueux parcours sur la crête menant au sommet.
Ce topo s'inspire de l'itinéraire n°22 de l'excellent livre de P. Sombardier, "Vertiges d'en haut".

De Tréminis au Sentier de la Baronne

  • Depuis Tréminis se rendre au hameau Le Serre.
  • Suivre la piste jusqu’à la bifurcation avec le sentier menant à la Grotte de la Fétoure.
  • Garer la charrette.
  • Prendre à gauche la sente (en noir sur la carte IGN 1/25000) qui monte en direction de la grande casse (= grand pierrier) en délaissant main droite le chemin de la Grotte de la Fétoure.
  • A chaque bifurcation, prendre le chemin de droite. Le chemin est balisé par des avions peints en jaune jusqu’à l’aérostèle, qui est jonchée de débris d’avions. Celle-ci a été construite en hommage au Capitaine Wesley J. Brooks qui a percuté la crête le 25 avril 1963.
  • De l’aérostèle, traverser à gauche le pierrier par une sente bien marquée qui s’enfonce dans le bois Poët de Platin.
  • La sente remonte la forêt et débouche dans un alpage qui longe un ravin. Remonter dans l'herbe au mieux jusqu’à un replat qui correspond aux soubassements d’une ancienne cabane.
  • De ce replat, poursuivre en ascendance dans l’alpage pour gagner le balcon inférieur (pointillés noirs sur la carte). Faire au mieux si le sentier se perd.
  • Suivre à gauche ce balcon inférieur jusqu’au point coté 1 714 m.
  • Du point côté 1 714 m, délaisser main gauche cet ancien chemin de ronde qui chemine à l’horizontal dans l’immense pierrier. Suivre main droite la sente en lacet qui remonte La Seia.
  • Traverser à gauche au pied des falaises qui sont à l’aplomb de la Tête de l’Aupet afin de gagner les Petites Charances. Passage par moment délicat.

Du Sentier de la Baronne au Col du Portail

Les Petites Charances sont constituées de pentes herbeuses raides, entrecoupées de rigoles pierreuses plus délicates à traverser. Ces Charances sont parcourues par le sentier de la Baronne aussi appelé le balcon supérieur. Ce sentier, bien qu'étroit, est bien marqué. Quelques cairns jalonnent la sente. Certains passages nécessitent de mettre les mains pour s'équilibrer.

  • Suivre le sentier de la baronne jusqu'à un immense ravin.
  • Pour contourner le ravin, remonter les lacets et poursuivre à gauche le sentier de la baronne qui monte en ascendance en direction du Col du Portail en passant sous les proéminences rocheuses que constituent le Rougnou puis Le Nid. Passage de nombreux talwegs rocailleux et encaissés qui drainent les eaux de fonte et peuvent dissimuler d’irréductibles névés.
  • Délaisser le sentier de la Baronne et remonter le couloir jusqu’au Col du Portail qui ressemble davantage à une brèche.

Échappatoire

Plutôt que de monter au Portail, il est possible de poursuivre le sentier de la Baronne vers Le NW. Pour cela, traverser des pentes raides jusqu'à passer une première brèche. Le sentier qui descend est visible ainsi qu'une petite arche en contre-bas. Le chemin ne passe pas au pied de cette arche, mais 20 m plus haut dans une brèche où il y a un beau cairn. De là, rejoindre la croupe herbeuse, la descendre (cairns) jusqu'à ce que le sentier bascule à droite en versant N. Suivre le sentier pour passer la barre inférieure et retrouver le bon sentier qui provient de Rochassac ou de Courtet.

Du Col du Portail à la Tête de la Cavale

  • Du Col du Portail repérer la suite de l’itinéraire : le pierrier de la Combe de la Prison et l’éperon de la Tête de la Cavale, qui est, à cette distance impressionnant. Pour prendre pied sur la pierraille de la Combe de la prison, deux possibilités :
    • Dégringoler dans la caillasse (névé persistant en raison de l’encaissement). Possibilité non testée car en neige...
    • Suivre un système de vires à gauche (très exposé) jusqu’à une ligne de faiblesse faite de caillasse instable qui mène au pierrier.
  • Remonter le pierrier de la Combe de la Prison en ascendance à gauche jusqu’à venir buter sur l’éperon qui descend de la Tête de la Cavale.
  • Remonter cet éperon plein Nord d’abord par son flanc gauche par un système de gradins plus ou moins herbeux. Passer au plus simple. Sous le sommet de la Tête de la Cavale, les gradins laissent place à de la caillasse.

Le Parcours de crête : Tête de la Cavale, Bonnet de l'Évêque, Malpasset et Grande Tête de l'Obiou

  • Du sommet de la Tête de la Cavale suivre l’arête débonnaire jusqu’au Bonnet de l’Evêque. Repérer un peu avant le Bonnet un gros cairn qui marque le haut du couloir de descente par l’arête de Fluchaire.
  • Du Bonnet poursuivre vers le Malpasset. Un piquet métallique branlant planté dans l’arête marque le début du Malpasset. L'arête est en rocher médiocre. Après quelques mètres sur cette arête peu large, franchir un premier ressaut (4 mètres en 3 non protégeable mais pourvu de bonnes marches). Franchir un court second ressaut. On trouve un point pour l’assurage. Continuer sur l’arête peu large (50-60 cm), exposée mais facile et rejoindre la voie normale d’ascension de l’Obiou.

Descente

  • Pour le retour, deux possibilités :
    • Descente de la voie normale de l’Obiou. Itinéraire conseillé. Prévoir de laisser une charrette au Col de la Samblue.
    • Marche arrière toute. Retraverser le Malpasset (désescalade impressionnante parait-il), le Bonnet de l’Évêque. Du Bonnet revenir au gros cairn et redescendre par un verrou rocheux dans un pierrier qui devient herbeux plus bas sur une arête large. C'est l'arête de Fluchaire. Depuis ce bon sentier inférieur, on peut rejoindre...
      -... en traversant la Casse-Varnage, le Refuge de Rochassac (CAF, 4 couchages, non gardé).
      -...Tréminis en passant par les baraques en mauvais état de Sous Courtet et de Pravert
      -...le site de vol libre au-dessus des Marceaux.

remarks

  • Itinéraire long et exposé dans la longue traversée au dessus des barres. Il ne faut pas avoir peur des pentes fuyantes à ses pieds.
  • La vire étroite à gauche après le col du portail est scabreuse...
  • Itinéraire à éviter si le sol est humide ou en cas de risque d'averse.
  • Se méfier des névés persistant dans les zones encaissées.

gear

  • Le Malpasset est difficilement protégeable. Mais prévoir les classiques pour rassurer une personne mal à l'aise.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • it
  • de
  • eu
  • ca
  • en