Chandelle du Tacul : Ligne blanche

Chandelle du Tacul : Ligne blanche

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • Swisstopo - 46 - Val de Bagnes
  • Swisstopo - 292 - Courmayeur
  • IGN - 3531ET - St-Gervais les Bains - Massif du Mont Blanc
  • IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc
  • Escursionista - ESC01 - Monte Bianco, Courmayeur

Licence

General

route_types: return_same_way
activities:
durations: 1 day(s)
rock_types: granit
configuration: face

quality: great

Rating

ED+  
7b > 6b+

  A1    II  X2    P2+  E2 

heights

elevation min/max : 3300 m / 3650 m

height_diff_difficulties: 200 m

difficulties_height: 3460 m

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

Jean Luc Amstutz / Romain Vogler 1990

description

La Chandelle du Tacul est située à gauche du Trident du Tacul, légèrement en retrait. En 1960, Walter Bonatti y a signé une magnifique performance en ouvrant une voie technique uniquement avec des pitons et des coins de bois. «Ligne Blanche» la côtoie sur plusieurs longueurs. Elle offre une escalade essentiellement en fissures, exception faite de L4, toute en subtilité. L6 est une longueur rare, d’une grande pureté.

Approche 1 h depuis la pointe Helbronner. 2 h depuis l'Aiguille du Midi

Depuis le glacier du Géant se diriger vers la combe Maudite et rejoindre le couloir entre le Trident et la Chandelle. Attaque au pied du couloir, au plus bas à droite de la face. Si le glacier ne permet pas un accès facile au rocher, remonter le couloir exposé aux pierres jusqu’à R1 (CF topo Eric Blanc en ressources externes).

Itinéraire

1039386
L1 6a 35 m De la rimaye, remonter sur la gauche une fissure bien marquée, en ascendance vers la gauche. En sortir par la droite après une dizaine de mètres et poursuivre par une fissure verticale. Lorsqu’elle devient très fine, traverser franchement à droite dans la dalle pour atteindre la niche de R1.
L2 5b 35 m De R1, traverser la niche vers la droite et prendre la fissure dièdre bien marquée. Un pas de rétablo au départ, puis facile. R2 à la sortie du dièdre vers la gauche. Variante possible pour cette longueur en prenant à gauche à partir de R1 et rejoindre ensuite la fissure dièdre parallèle à celle décrite ci-dessus, juste à l’aplomb de R2.
L3 6c+ 35 m De R2 suivre à gauche la fissure qui bute sous le premier toit. Le franchir par la gauche, 1 spit après la sortie. Continuer par un système de fissures techniques, 1 spit. Franchir ensuite de courtes sections verticales égayées de quelques petits toits. Continuer tout droit lorsque la fissure devient facile, ne pas prendre à droite. R3 dans l’axe, au pied d’une dalle compacte.
L4 7b 30 m De R3, prendre d’abord à gauche une fissure superficielle. Rejoindre la ligne de spits. À la hauteur du troisième spit, traverser à droite vers l’arête fuyante. La suivre jusqu’à R4. L’escalade est très pure et particulièrement technique, tout est en place, inutile de vous encombrer... 8 spits pour la longueur.
L5 6b 45 m De R4 prendre à gauche une courte fissure pour accéder à la vire. Poursuivre par le mur gris, délicat au départ à cause de la plate-forme. Utiliser l’arête à gauche puis traverser horizontalement vers la droite et la fissure facile, 5 spits pour le passage. La longueur emprunte ensuite un système de fissures faciles. R5 au départ du grand dièdre imposant.
L6 6c 40 m Particulièrement esthétique... Le rocher est exceptionnel, la fissure parfaite, l’équipement en place intelligemment placé contribue au plaisir de l’ascension, une longueur inoubliable.
De R5, ne pas prendre le dièdre imposant à l’aplomb du relais. Traverser à droite de 2 m sur la vire et repérer les 2 plaquettes au-dessus. Franchir le mur fissuré et rejoindre à droite le pied de la fissure qui court sur une trentaine de mètres. Fissure à doigts, puis à main, elle s’élargit dans la partie finale, 3 spits en sortie. R6 dans une niche.
L7 6b 40 m De R6, franchir au-dessus le mur délicat, ou utiliser la fissure large au fond du dièdre, spit en sortie. Poursuivre dans le mur de droite par une fissure large,1 spit, atteindre une plate-forme à droite et remonter un dièdre athlétique, 2 spits. Se rétablir sur une bonne vire et la suivre sur la gauche. Après quelques mètres, à la hauteur d’un spit, 2 options s’offrent à vous. Soit la fissure off-width au-dessus (6a+, pas de relais en sortie), soit la vire facile et un dièdre final. R7 et rappels à l’extrémité W.

Descente

En rappel dans la combinaison des voies Bonatti/Tabou.

remarks

  • 200 m d’escalade rocheuse 7b/ 6b+ obligatoire
  • 2 plaquettes avec maillons au relais, neufs
  • Voie rééquipée récemment
  • 10 dégaines dont 3-4 montées sur sangle
  • Rappels de 50 m, 60 m conseillé

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Matériel pour le glacier
  • 2 jeux de camalots C4 du 0.3 au 3.0 bleu
  • 1 no 4 peut être utile pour L6-L7, mais non obligatoire
  • 1 jeu de C3 depuis le 0, ou X4 .1 .2 .3
  • 1 jeu de câblés

external_resources

Topo format PDF par Eric Blanc :
http://chamgranit-topos.com/ligneblanche-print.html

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en