Corno Stella : Dièdre Rouge ou Directe NE

Corno Stella : Dièdre Rouge ou Directe NE

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Licence

General

route_types: traverse
activities:
durations: 2 day(s)
rock_types: gneiss
configuration: face

quality: fine

Rating

ED  
7a+ > 6b

  A2    III    P3 

heights

elevation min/max : 2235 m / 3050 m

height_diff_up: 820 m

height_diff_difficulties: 350 m

difficulties_height: 2700 m

orientations

E W S N

route_history

  • Ouverture : 11 au 13 juin 1962 - FrancK Ruggieri, Didier Ughetto, en 32h d'escalade.
    Ascension réussie après de nombreuses tentatives (environ 7) grâce à la conception par les ouvreurs de coins de bois réglables (jusqu'à 26cm), permettant de s'assurer (ou plutôt progresser) dans la fissure large qui constitue le fond du dièdre rouge, et qui permet de franchir le toit en avant-dernière longueur.
    Cette voie fut longtemps considérée comme l'escalade la plus difficile des Alpes du S.

  • Première hivernale : 23 au 25 décembre 1971 - Jean Gounand, Georges Grisolle (beau cadeau de Noël bien mérité !).

  • Premier parcours en libre : été 1994 - Patrick Bérhault, Boudet, Ghini, Giroud, lors d'un stage de l'ENSA.

  • Premier parcours en solitaire : 6 septembre 1996 - Patrick Bérhault.

  • Première hivernale solitaire : 2001 - Patrick Bérhault, lors de sa grande traversée des Alpes.

  • Autre parcours hivernal en solitaire : milieu des années 2000 - Fulconis.

description

Approche

Monter au refuge-bivouac Varone (non-gardé) situé au pied du couloir du Lourousa (au moins 8 couchages répartis sur les deux étages d'un lit superposé), matelas et couvertures à disposition.
Remonter ce couloir sur un tiers environ (autour de 400m de dénivelé dans le couloir), jusqu'à un îlot rocheux puis prendre pied alors en face N.

La voie commence à l'aplomb du grand dièdre rouge, au pied d'un court dièdre en IV+ à droite d'une dalle noire très compacte. Le court dièdre débouche sur l'extrémité gauche d'une large vire que l'on devine depuis le bas.
Il y a un coin de bois équipé d'un ficelou relativement récent (en 2016), et plusieurs bâtons (de bois) au départ de la voie.

Voie

Ligne générale

Remonter le socle globalement en ascendance à droite afin de rejoindre la ligne de fissures-dièdres formant le dièdre rouge à proprement parler. Remonter ensuite le dièdre rouge jusqu'au toit caractéristique qui en défend la sortie. Franchir le toit par une fissure large (artif ou 7a+) en une longueur. Sortir en une dernière longueur au sommet par un dièdre en ascendance à droite (sortie 20m en aval à droite de la croix sommitale).

Longueurs

Les longueurs décrites peuvent être combinées différemment en utilisant les relais intermédiaires mentionnés dans la description (possibilité de faire jusqu'à 11 longueurs).

L# | IV+ | 50m | | Remonter le court dièdre qui marque le départ de la voie (IV+) pour déboucher sur une large vire. La traverser vers la droite (III). Relai sur pitons ~10m avant le pied d'un gros dièdre.
L# | IV+ | 60-65m | | Remonter le gros dièdre sur toute sa longueur ou en sortir à droite ~10m avant son sommet (IV puis IV+). Continuer ~10m sur une vire en ascendance à droite (III). Relai sur pitons.
L# | IV+ | 40m | | Ne pas continuer la traversée à droite sur la vire mais monter verticalement sur ~15m (passer un relai sur pitons) pour rejoindre un dièdre dont le flanc droit est dalle licheneuse. Remonter ce dièdre sur ~20m en grimpant principalement sur la dalle à droite. Au sommet du dièdre, sortir à gauche sur une petite terrasse. Relai sur la terrasse.
L# | V+ | 35m | | Monter à droite le long d'une ligne de fissures sur ~20m pour gagner la base du dièdre rouge (IV, relai intermédiaire possible au niveau d'un gros bloc détaché). Monter droit dans le dièdre sur 15m (V+). Relai malcommode au fond de celui-ci.
L# | V+ | 35m | | Continuer dans le dièdre, franchir un petit surplomb exigeant auquel succède un rétrécissement (VI). Passer un relai à 20m de R#. Traverser quelques mètre à gauche pour gagner la base d'une large fissure déversante de 5m environ (V+). Franchir très péniblement cette fissure (VI+, 1 cric à renforcé par un C4 #6), et se rétablir. Relai au niveau d'un becquet.
L# | VI+ | 25m | | Traverser à gauche en suivant la fissure (vieilles cordes fixes à ne pas utiliser), puis remonter verticalement la/les fissures (improtégeable sur les 5 premiers mètres), jusqu'à la niche située à la base du grand toit de sortie (V, VI+, puis VI). Relai dans la niche (inconfortable, 2 vieux pitons au fond de la niche de solidité très douteuse, et un bout de corde dans une lunule formée par des blocs coincés).
L# | 7a+>A2/V | 20m | | Suivre la large fissure qui permet de sortir du toit (7a+>A2, 3 pitons et 4 crics), puis continuer à suivre sur ~10m la fissure qui se rétréci après le toit (V). Relai à gauche sur une confortable petite terrasse.
L# | V+ | 45m | | Franchir droit un petit mur de quelques mètres, se rétablir dans des blocs instables, puis remonter le premier dièdre à droite en ascendance à droite pour se rétablir sur le plateau sommital (IV, V+ puis IV+). Relai 20m à droite de la croix matérialisant le sommet du Corno Stella.

Descente

Par les rappels de la Face SW.

remarks

  • Rocher plutôt bon dans l'ensemble et très bon dans le dièdre rouge à proprement parlé
  • L'escalade se prête très bien au libre (sauf L7) mais reste très spécifique dans le dièdre et donc difficile à coter (dülfer, offwidth, renfougne). Il faut compter un bon 6b obligatoire. Longueur des difficultés assez restreinte finalement
  • Hissage conseillé dans L5, L6 et L7 (le sac gêne beaucoup l'escalade en renfougne).

Équipement

  • Les relais sont à renforcer systématiquement (pitons très vieillissants).
  • L5 et L7 comporte des crics ou coin de bois réglables (voir la photo)
  • Le nombre de coins de bois dans L7 peut varier en fonction des "arrachages" et donc considérablement augmenter la difficulté... sur une photo du topo Versante Sud de 2012, on peut en compter au moins 7.).
  • Le pas dur de L8 est protégé pas un bon piton et un friend coincé.

gear

  • Corde 2x50m, 2x60m utile pour enchainer certaines longueurs
  • Corde de hissage
  • Friends C4 #0.3 au #6, doubler #4, #5 et #6
  • Friends C3 utiles mais pas indispensables
  • Jeu de câblés utile mais pas indispensable
  • 3/4 pitons variés au cas où
  • 1 marteau pour retaper les pitons en place (beaucoup sont douteux)
  • Au moins 6 sangles dont 2 très grandes pour trianguler les relais
  • 12 dégaines
  • 2 étriers pour la cordée
  • Au moins une longe réglable par personne
  • Crampons et piolet pour le couloir

external_resources

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • eu
  • ca
  • it
  • es