Aiguilles du Soreiller : Traversée Orientale → Amont → Centrale

Aiguilles du Soreiller : Traversée Orientale → Amont → Centrale

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: loop_hut
activities:
durations: 2 day(s)
rock_types: granit
configuration: edge

quality: medium

Location

Rating

AD  
4b
    III    P3+ 

heights

elevation min/max : 2719 m / 3380 m

height_diff_up: 660 m

height_diff_difficulties: 600 m

difficulties_height: 2920 m

gear

glacier_gear: crampons_spring

Access

height_diff_access: 200 m

orientations

E W S N

route_history

  • Première traversée : Pointe d'Amont (atteinte par la voie Bailly-Leirens du versant S) → Aiguille Centrale du Soreiller → Col Occidental du Soreiller (Col Dalloz) (atteint en descendant la face SW de l'Aiguille Centrale) : 6 juillet 1931 - Jacques Boell, Raymond Gaché, Robert Jonquière, Pierre Moch.
  • Première traversée des arêtes : Col Oriental du Soreiller (Col Bordeaux) → Aiguille Orientale du Soreiller → Pointe d'Amont → Aiguille Centrale du Soreiller (descente par l'Arête S) : 10 juillet 1932 - Jacques Boell, Jean Carle, Jean Deudon, Raymond Gaché.

description

Montée à l'Aiguille Orientale

Plusieurs voies mènent à l'Aiguille Orientale. Les voies les plus logiques avec la traversée sont :
- l'Arête E (PD) : escalade peu intéressante, mauvais rocher
- l'Arête S (AD-) : belle escalade en bon rocher, décrite ci-dessous. 2-3 h

L'Arête S de l'Aiguille Orientale comporte 2 parties : l'arête S de la Tour Rouge E, et l'arête S du sommet.

Du Refuge du Soreiller, monter NE en direction des Tours Rouges puis de la base de l'arête S. Contourner la base et monter 50 m en longeant son flanc E. 20 min.
Monter sur l'arête par 30 m de III. Remonter l'éboulis ou le névé constituant le fil, au plus haut, sur le versant SE de la Tour Rouge E. Monter au mieux sur du bon rocher en II/III jusqu'au sommet du socle de la tour (relai de rappel). Contourner un mur plus raide par la droite, puis revenir sur le fil de l'arête (III, petite terrasse près d'un surplomb). Gravir le petit mur au-dessus de la terrasse (IV), puis poursuivre sur le fil jusqu'au sommet de la tour.
Traverser la tour puis l'arête qui suit sur le fil, en passant 2 brèches, jusqu'à une vaste terrasse constituant le sommet du couloir situé entre les Tours E et W, dans le versant E de l'arête S issu du sommet de l'Aiguille Orientale.

Viser une vague croupe en rocher natif et la remonter jusqu'à l'arête S. Suivre l'arête sur le fil, en gravissant plusieurs gendarmes. Le dernier gendarme supporte la dernière longueur de Voyage pour l'Orient et comporte un relai sur spit à son sommet. Descendre du gendarme par un rappel de 3 m, et suivre l'arête jusqu'au sommet.

L'arête S de l'Aiguille Orientale comporte de nombreuses variantes.

Traversée Aiguille Orientale → Pointe d'Amont 2-3 h jusqu'à la Centrale

Du sommet de l'Aiguille Orientale, suivre l'arête W jusqu'à un relai de rappel. Un rappel de 20 m amène sur le fil d'un rasoir, relais malcommode à la brèche sur ce rasoir (un piton lame au 19/07/15, à compléter). Suivre le fil pendant 5-10 m et descendre 2 m sur une vire sur le versant N juste avant un piton dans la dalle versant N. Trouver un relais de rappel légèrement en contrebas sur le versant W du ressaut (2 vieux pitons le 25/6/2017, impossible a renforcer).
Descendre versant S le long de la grande fissure par un rappel (45 m, relais intermédiaire à 30 m sur deux pitons neufs au 19/07/15). Ce ressaut peut se désescalader mais c'est malcommode: une cheminée versant S, puis du IV+ délicat. Ne pas passer dans la boîte à lettres à la fin du rappel pour mieux pouvoir tirer les cordes.
Descendre un couloir S en 2 rappels ou en désescalade jusqu'à une vire en éboulis.
Ne pas suivre la grosse vire, mais remonter à 10 m sous l'arête, puis suivre une vire moins marquée mais plus plaisante jusqu'au pied de la Pointe d'Amont, en passant éventuellement sur le fil de l'arête par endroits.
Atteindre l'arête E de la Pointe d'Amont par du très bon rocher. Plusieurs possibilités dans du III à IV. Suivre l'arête E. Sous le sommet, un passage plus effilé se contourne en traversant 3 m en versant N (III, 1 piton).

Traversée Pointe d'Amont → Aiguille Centrale

Descendre l'arête W, par un rappel ou en désescalade (III). Contourner un gendarme versant N pour atteindre la brèche entre la Pointe d'Amont et l'Aiguille Centrale.
Il est aussi possible de revenir à la brèche entre l'antécime et le sommet par l'arête E, puis emprunter une vire face N commode et 10 m de désescalade facile.
Remonter l'arête NE de l'Aiguille Centrale jusqu'au sommet, par le fil ou versant SE (III)

Descente de l'Aiguille Centrale

Par l'Arête S (voie normale) (PD, III, quelques pitons) :
Descendre l'arête S (II) jusqu'à un grand béquet, au sommet d'une dalle SE. Descendre la dalle de 30 m en rappel (relai sur chaîne sous le béquet) ou en désescalade (III). Continuer sur l'arête (II, quelques pas de III). Ne jamais descendre en face SE.
Au pied de l'arête, descendre versant W (éboulis ou névés) et passer en rive droite pour franchir le verrou (sente cairnée parfois expo). Poursuivre plein S dans des éboulis (sente) ou névés, y compris après un court replat, puis obliquer à gauche (cairns) en visant un piquet planté sur une crête dominant le refuge, depuis laquelle on bascule versant E.

remarks

  • Accès rapide depuis le refuge.
  • L'escalade est principalement constituée de II et III, avec quelques pas de IV justifiant la cotation.
  • L'arête S de l'Aiguille Orientale offre une belle escalade en III en très bon rocher.
  • La traversée Orientale → Pointe d'Amont est rendue moins intéressante par la descente en rappel et la traversée sur des vires en I/II. Par contre l'accès à la Pointe d'Amont depuis la vire, puis la traversée jusqu'à la Centrale offre une escalade intéressante, et l'ambiance est très belle.
    Du coup, l'enchaînement de l'arête S de l'Orientale et de la traversée Orientale → Amont → Centrale permet de réaliser une bonne journée d'escalade AD.
  • En début de saison, les crampons peuvent être utiles. La partie potentiellement enneigée la plus raide est la descente depuis le pied de l'Aiguille Centrale.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Éventuellement marteau et une poignée de pitons (lames, universel, une cornière)

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en