Grand Ventron : traversée Saint-Amarin >> Metzeral par le massif du Ventron

Grand Ventron : traversée Saint-Amarin >> Metzeral par le massif du Ventron

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3619OT - Bussang - La Bresse - Ballon d'Alsace - PNR des Ballons des Vosges

Licence

General

route_types: traverse
activities:
durations: 3 day(s)

quality: medium

Rating

T2 

heights

elevation min/max : 415 m / 1204 m

height_diff_up: 2700 m

description

Itinéraire (un parmi tant d’autres possibles …)

Jour 1, 11 km environ, D+ 600 m:
De la gare de Saint-Amarin (~ 415 m), se diriger SSW et traverser la Thur (pont). Emprunter le GR532 balisé rectangle jaune (direction moyenne SSW) jusqu’à la ferme-auberge du Belacker (col, 980 m) via le col des Dreimarkstein (756 m). Puis se diriger vers l’W sur les pentes du Stiftkopf jusqu’au col de Rimbach (940 m) puis traverser la forêt communale de Mollau en empruntant le GR5 balisé rectangle rouge jusqu’au col des Perches (1071 m). Rester sur le GR5 qui traverse le cirque du lac des Perches à mi-hauteur (vue sur le lac) en restant grosso modo sur une ligne de niveau. Le sentier débouche sur une chaume (en fait, il débouche à la lisière forêt-chaume). Poursuivre sur 300 m (en distance) et atteindre la cabane (~1120 m) qui se trouve à main gauche. Détail ô combien stratégique, à 50 m au NE de la cabane se trouve une source. «Équipement » de la cabane : trois tables et un fourneau (qui marche ?), c’est tout. Prévoir l’équipement de bivouac. Cabane en bon état, pourvu que ça dure…

Jour 2, 36 km environ, D+ et D- ~ 2100 m:
De la cabane, traverser la chaume (direction SE) pour récupérer, à 250 m de là, le GR531 balisé rectangle bleu que l’on suit vers le N jusqu’au col des Perches en passant à côté d’un petit « piton » rocheux (deux pas d’escalade facultative pour avoir une vue sur Rimbach-près-Masevaux et la vallée du Schoenebaechle (très photogénique en automne avec les couleurs) et par le lac des Perches (985 m). Continuer vers le N jusqu’au Gazon Vert (bal. triangle jaune) puis le long du Bruckenbach (bal. disque rouge) jusqu’à atteindre la N66 (bruyant !). Continuer vers N sur le sentier disque rouge (sentier des mines). Passer sous un pont et récupérer une piste puis une petite route (qui mène à Urbès). 200 mètres après le pont, à main gauche, couper à travers champs pour rejoindre un sentier non balisé qui mène à une piste forestière au niveau du refuge U.T.A.N. (630 m). Suivre la piste puis le sentier balisé triangle jaune (direction globale N) pour atteindre une petite route qui mène à la ferme-auberge de Gustiberg (950 m). Suivre le sentier balisé triangle bleu (dont le départ se situe juste avant d’arriver à la ferme-auberge) jusqu’à un large col peu marqué (1010 m). On peut d’ici continuer sur le même sentier pour atteindre le Drumont (1200 m) mais ce sommet situé sur le versant bruyant de la N66 n’est pas des plus agréables. Une variante consiste à emprunter un sentier forestier non balisé sur les pentes E du Drumont (~1000m environ) pour récupérer le sentier disque jaune puis le sentier rectangle bleu pour atteindre la Tête de Fellering (1223 m). De là, suivre le sentier « rectangle bleu » vers le N en passant successivement par le col d’Oderen (884 m), la chaume des Vintergés (1086 m), le Grand Ventron (1204 m), le col du Bochloch, le col de Pourri Faing et le col de Bramont (956 m), col routier assez encaissé et également très bruyant. Pour fuir le vacarme, emprunter le chemin Vaxelaire (croix jaune) jusqu’au col de l’Étang (1018 m). Possibilité, par un petit détour, de se rendre à la tourbière de Machais. On rejoint le balisage rectangle bleu que l’on suit (direction NE puis E) jusqu’au sommet du Rainkopf (1305 m, le point culminant de ces trois jours de randonnée) en ayant coupé deux fois la route des crêtes. Du sommet du Rainkopf, descendre, hors sentier, dans la pente NE ou passer par l’épaule E pour rejoindre le sentier croix jaune qui descend en lacets vers le lac d’Altenweiher (926 m, prise d’eau potable à l’extrémité NE du barrage). Du lac, se diriger globalement ENE sur le sentier balisé croix bleue se trouvant sur le versant S du Kastelberg jusqu’à 1080 m environ. Puis traverser successivement (en restant plus ou moins à la même altitude) les pentes sous la ferme-auberge du Kastelberg, un champ de myrtilles et une petite hêtraie pour déboucher sur la petite butte herbeuse du Kerbholz (1073 m), lieu du bivouac avec vue sur le cirque du Hohneck (1363 m) et l’arête des Spitzkoepfe. Une petite source s’y trouve mais, vu son débit, mieux vaut ne pas trop compter dessus.

Jour 3, 6 km environ, D- 600 m:
Du Kerbholz, suivre le sentier balisé croix bleue (direction globale N) et atteindre le lac de Fischboedle (794 m, un peu à l’écart du sentier, à main gauche). Continuer en suivant le GR 5 (bal. rectangle rouge) sur une piste forestière sur 300 m (en distance) puis, en bifurquant à droite, par un chemin plus étroit (toujours le GR 5), rejoindre le fond de la vallée de la Wormsa (direction SE). On traverse ensuite le Wormsabachrunz (pont, 548 m) pour rejoindre une piste, puis une route qui mène (direction ENE) en 3 kilomètres au village et à la gare de Metzeral (478 m).

remarks

Accès :
Accès en train

Dans les Hautes-Vosges, sur le versant haut-rhinois, deux vallées sont desservies par la SNCF (trains et bus TER) : la vallée de la Thur (Thann, Kruth) depuis Mulhouse et celle de Munster et Metzeral depuis Colmar. Ces deux grandes villes (Colmar et Mulhouse) sont reliées de façon cadencées (un train toutes 60-90 minutes environ sur la ligne Strasbourg-Colmar-Mulhouse-Bâle, très pratique donc, même quand on vient de Suisse) et, depuis peu, desservies par le TGV-Est.
Les fiches horaires de ces lignes de trains sont disponibles sur le site web TER-SNCF de la région Alsace.
[
Il existe deux horaires, un pour l’été et un pour l’hiver.
Si l’on randonne pendant les week-ends ou les jours fériés, il existe un moyen économique de voyager sur les lignes SNCF du Haut-Rhin, le « pass évasion », un forfait libre circulation qui permet de prendre le train (et les bus) TER pour 8€50 durant une journée. Très avantageux pour les randonnées à la journée et même encore rentable pour certains allers simples du type Colmar-Bâle. Se renseigner au guichet.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca