Aiguille Verte : Arête du Moine

Aiguille Verte : Arête du Moine

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang en

Map

  • Swisstopo - 46 - Val de Bagnes
  • Swisstopo - 282 - Martigny
  • Swisstopo - 1344 - Col de Balme
  • IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc

Licence

General

route_types: return_same_way
activities:
durations: 2 day(s)
rock_types: granit
configuration: edge

quality: medium

Rating

AD+  
3c > 3b

    III    P2 

heights

elevation min/max : 2687 m / 4122 m

height_diff_up: 1600 m

height_diff_difficulties: 700 m

slope: 45°

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

Première ascension: Charles Hudson, T. S. Kennedy et Michel Croz 1865.

description

Belle course de montagne, arrivant sur un sommet mythique. L'arête du Moine sert également de voie de descente lorsque le couloir Whymper n'est plus en condition.

551320

Approche 2h depuis le refuge.

Du refuge du Couvercle, gagner la moraine rive droite du glacier de Talèfre au pied de l'arête SE de l'Aiguille du Moine. Prendre pied sur le glacier et le remonter en longeant l'Arête ecclésiastique jusqu'au pied (3380 m) d'un couloir de neige ou rocheux qui descend en ligne droite dans le flanc S du promontoire rocheux issu de l'arête du Moine, à la côte 3830 m, en direction SE. Franchir la rimaye dans l'axe du couloir (délicate dès la mi-saison).

L'arête 6h depuis la rimaye

Au-dessus de la rimaye, s'élever en diagonale facilement vers la gauche en direction d'une brèche 3600 m au NE du Cardinal. À 50 m environ sous cette brèche, changer de direction et en obliquant vers la droite, monter par une diagonale facile en restant 50 m sous l'arête faîtière (que l'on peut atteindre près du gendarme 3633 m). On arrive au sommet du couloir dominant la rimaye (quelques cairns marquent le haut du couloir).

Dans l'axe de ce couloir, gravir une petit muraille raide (III) pour gagner une brèche vers 3800 m, d'où l'on découvre la partie supérieure de l'arête du Moine (on peut contourner cette muraille versant Talèfre dans du terrain mixte). Le rocher devient alors de meilleure qualité. Suivre l'arête, dans du terrain mixte, tantôt sur le fil, tantôt versant Talèfre mais sans jamais s'écarter beaucoup du fil.

Contourner versant Talèfre un gendarme pointu caractéristique. Par une courte cheminée, reprendre 20 m plus haut le fil de l'arête et le suivre jusqu'au sommet.

Descente 4h à 6h du sommet au refuge du Couvercle

Nombreux rappels de 30 m

Par le même itinéraire ou par le couloir Whymper s'il est en condition.
La descente par l'Arête du Moine est à privilégier dés que le Whymper est trop sec ou en mauvaises conditions.

L'itinéraire, mixte jamais difficile mais long et soutenu, s'engage directement sous le sommet en direction de l'arête du Moine, au S. Ne pas s'engager dans la ligne de rappels plus ou moins équipés versant Talèfre. Contourner un gendarme pointu par le versant Talèfre, puis se maintenir sur ce versant, sous l'arête jusqu'à la côte 3850 m.

Descendre un couloir cheminée, 1 rappel sur maillon, puis poursuivre par des dalles et des bandes de neige. Traverser à droite jusqu'à un petit col, mais ne pas descendre dans le profond couloir, puis un second petit col sur l'arête secondaire. Continuer à traverser sur des vires vers la droite (S). On plonge alors en direction de la rimaye du glacier de Talèfre, la pente se raidit, tirer à gauche (rappels possibles pour prendre pied sur le glacier). Une fois sur le glacier de Talèfre (très crevassé) rejoindre le refuge du couvercle en gagnant la rive droite du glacier et en traversant sous l'aiguille du Moine.

remarks

  • Cette arête est une longue ascension, sans échappatoire simple. Un temps stable est indispensable pour l'entreprendre.
  • Attention à la longueur de l'arête. Il faut se réserver pour la descente, qui se fera par le même itinéraire.
  • L'arête du Moine devient la voie normale de montée à la Verte dès que le Whymper n'est plus en condition (dès le début juillet généralement).
  • Bien que la partie inférieure soit généralement en rocher de qualité médiocre (assez péteux...), la partie supérieure en mixte est plus esthétique et offre de beaux passages à partir de 3800 m.
  • Attention en fin de saison à l'état de la rimaye du couloir d'attaque.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • 2 piolets peuvent être utiles pour le leader si la rimaye est difficile. Prévoir quelques friends jusqu'au 3 pour l'arête et des anneaux de corde, pour consolider les relais à la descente.
  • Beaucoup de rappels de 30 m dans la descente, pas obligatoires mais bien agréables notamment pour la rimaye, prévoir une corde en conséquence.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • eu
  • es
  • it
  • ca