Pointe Claire : Arête S

Pointe Claire : Arête S

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

activities:
durations: 1 day(s)
configuration: edge

quality: great

Rating

D  
4c
    III    P3 

heights

elevation min/max : 2077 m / 3368 m

height_diff_up: 1500 m

height_diff_difficulties: 700 m

orientations

E W S N

route_history

Première ascension par J. Azéma et J. Piégay le 15 août 1951.

description

Ligne générale

Pointe Claire, arête S
Pointe Claire, arête S

Depuis l'attaque, l'arête S de la Pointe Claire est constituée :

  • d'une 1re tour dont l'arête S est composée de 2 ressauts,
  • d'une 2e tour culminant à 3000 m environ, encadrée par 2 brèches à 2900 m environ,
  • du sommet proprement dit, dont l'arête S est composée de 2 ressauts (appelés aussi 3e et 4e tours).

Approche

Rejoindre la Grotte "des Pichettes"

Rejoindre le Refuge de l'Alpe de Villar-d'Arêne par le bon sentier du Pas d'Anna Falque. Continuer à droite dans le Vallon des Sources de la Romanche (direction Pavé / Adèle Planchard), puis prendre de nouveau à droite au bien nommé Plan de Valfourche par le sentier du Vallon du Clot des Cavales (direction Refuge du Pavé).
Dépasser la Cabane des Pichettes jusqu'à l'aplomb d'une grande grotte située 100 m au-dessus du sentier. Quitter le sentier pour s'élever jusque sous le porche de la grotte (vague sente).

À partir de ce point et jusqu'à l'attaque (300 m de dénivelé), l'itinéraire est exposé, le plus souvent du type terrain à chamois, même si les passages en dalle ont été abondamment taillés. À la montée, on peut repérer les sangles en place permettant une descente en rappel de certains passages, utile si le terrain est mouillé.

Rejoindre les emplacements de bivouac

À l'extrémité W de la grotte (spit, cordelette rose), suivre une vire vers la gauche. Monter encore en ascendance à gauche (sente, spit avec cordelette blanche) puis revenir à droite au-dessus de la grotte. Il faut suivre les cairns et les triangles de peinture jaune/orange qui à partir de là jalonnent la montée.
Trouver le câble qui permet de surmonter une dalle de 15 m. À son sommet, monter un peu vers la droite puis la gauche jusqu'à une terrasse. Trouver un passage sur la droite pour surmonter un ressaut (herbeux à gauche ou plus rocheux à droite). Rejoindre une dalle claire polie par le ruisseau oriental. Un pas de désescalade pour rejoindre le ruisseau que l'on traverse pour passer en rive droite.
Poursuivre en légère ascendance à gauche dans des pentes herbeuses, puis revenir à droite pour franchir un ressaut par une rampe ou continuer à l'horizontale sur une vire étroite. Gagner facilement une croupe herbeuse que l'on remonte sur 50 m jusqu'à un emplacement de bivouac (2 places). Un 2e emplacement de bivouac (2 places) a été installé 50 m plus à l'W.

Rejoindre le pied de l'arête S

En rive gauche du ruisseau oriental (qui se traverse facilement à cet endroit), repérer 2 vires herbeuses. Par la vire inférieure, gagner des terrasses d'éboulis au pied de l'arête S. Sur la gauche de l'arête, remonter un couloir herbeux oblique bien marqué de 20 m, jusqu'à ce qu'il soit fermé par un petit ressaut rocheux.

Arête S

1re Tour

Ressaut inférieur (versant W)

Gravir le petit ressaut puis faire 5 m sur la vire qui suit. En sortir par un pas athlétique (4c), monter droit sur 10 m (3b), puis 10 m en tirant à droite sous des surplombs, pour rejoindre un couloir fissuré de 15 m que l'on remonte (4b). À son sommet, suivre une jolie rampe sombre vers la gauche pour gagner une zone moins raide. Monter en oblique vers la droite par des gradins faciles pour rejoindre l'arête au niveau d'un épaulement bien marqué.

Ressaut supérieur (S puis SW)

Escalader le ressaut en son centre par une rampe dalleuse en ascendance à droite sur 20 m. En sortir sur la gauche (4b) puis poursuivre dans un couloir facile. Un autre couloir facile (à droite) monte en direction de l'arête. Le quitter dès que possible pour l'arête rocheuse qui le borde à droite (2b à 3b) et rejoindre le sommet de la 1re tour.

Descente

Poursuivre l'arête légèrement descendante et assez effilée, puis désescalader 100 m (3) jusqu'à la 1re brèche. Sangles en place pour un rappel de 15 m pour atteindre la brèche, évitable par un crochet délicat à droite.
La 2e tour, qui sépare la 1re et la 2e brèche, peut se contourner par des vires dans le flanc E mais son escalade est intéressante (cf. ci-dessous).

2e tour

Montée par le fil

Descendre à droite dans un mauvais éboulis pour rejoindre le fil à sa base. Une 1re longueur sur le fil mène à un bon relais sur béquet (3c). Monter à gauche du fil (3c) et par des passages raides (4a), revenir sur le fil pour faire relais. Le rocher dans ces passages demande de l'attention. Une vire dans le flanc droit permet de gagner un court mur menant au sommet de la tour.

Descente

Descendre vers le N en prenant à droite du fil (3), puis par un passage à gauche dans une barre rejoindre la 2e brèche au pied du ressaut suivant.

3e tour

Montée par la face S

Depuis la 2e brèche, escalader un 1er ressaut droit au-dessus ou par un crochet à droite (3c), et rejoindre l'arête au niveau d'une 3e brèche (on laisse une aiguillette à gauche).
On se trouve au pied d'un franc ressaut offrant une belle escalade sur un rocher fauve excellent. Atteindre le pied d'un mur, le gravir au mieux, puis remonter une rampe en ascendance à droite (4b - câblé coincé). Relais sur un bloc détaché au bout de la rampe(pas pratique). Monter vers la gauche dans une zone très raide (4b - 1 piton) jusqu'au sommet du ressaut.
L'arête se couche en s'ornant de petits gendarmes : les "flammes de pierre". On les évite en longeant le fil, versant W (2).

Traversée jusqu'au pied de la 4e tour

Repasser versant E après le dernier gendarme pour descendre jusqu'à la 4e brèche au pied d'un grand ressaut (4e tour). Rejoindre un épaulement par une traversée exposée et difficile à protéger 60 m vers la droite (petite aiguille isolée 50 m en contrebas).

4e tour

Montée par le versant E puis sur le fil

Escalader droit sur 8 m, puis au niveau d'un piton traverser 15 m vers la gauche sur une vire peu marquée jusqu'à 2 pitons de relais éloignés (ne pas poursuivre jusqu'au piton neuf 5 m plus loin). Surmonter un ressaut de 2 m, gravir une rampe en ascendance à droite (4b - 2 pitons main droite). Ne pas se diriger vers le 3e piton équipé d'une sangle blanche, mais effectuer un pas exposé à gauche permettant de rejoindre un couloir compact mais facile menant à un épaulement de l'arête. Suivre l'arête de moins en moins marquée (3b puis 2b, 1 piton cravatable) jusqu'à l'éboulis sommital.

Descente

Suivre l'arête N, en contournant un gendarme versant W, jusqu'au col 3319 m au pied de la Pointe Piaget. Sous le gendarme, il est possible de rejoindre directement le glacier par une vire.
Du col, la descente s'effectue ensuite versant W. 2 possibilités :

1. Par la branche orientale du Glacier Claire

Intéressant seulement si le glacier ainsi que les dalles à 25-30° auxquelles il a laissé place en aval sont enneigés.

2. Par le versant W de la Pointe Claire

Intéressant dès que le glacier est en glace ou que les dalles en aval sont déneigées (souvent dès mi-juillet).
Atteindre le rognon qui sépare le versant W de la Pointe Claire du glacier. Descendre à gauche (S) dans des éboulis. Repérer une sorte de couloir gardant la neige tard : descendre facilement l'éperon qui le borde en rive droite puis revenir à droite (W) jusqu'à pouvoir traverser vers le NW pour rejoindre les ruisseaux issus de la branche orientale du Glacier Claire (névé en début de saison). Franchir un ressaut à 30° constitué de dalles et d'éboulis (passage facile le plus à l'E, invisible depuis les vires). Descendre le Vallon Claire en restant sur la gauche jusqu'au bivouac.

Du bivouac, rejoindre le fond du Vallon du Clot des Cavales par l'itinéraire de montée.
Un rappel de 25 m permet de passer facilement la zone du câble. D'autres rappels sont équipés, mais inutiles par temps sec.

remarks

  • Difficultés finales à l'ombre en fin d'après-midi (exposition E).
  • Ajouter 360 m de dénivelé du parking au refuge de l'Alpe de Villar-d'Arêne.
  • Plusieurs tours à traverser (désescalade) et quelques passages en traversée. Recherche d'itinéraire dans la voie mais aussi dans l'approche et la descente, qui nécessitent par ailleurs un certain bagage "tout terrain". Dénivelé de 450 m pour l'escalade proprement dite, auxquels il faut ajouter la traversée de quelques gros gendarmes...
  • Longue course d'arêtes en 3b/4b où il est nécessaire de grimper à corde tendue si on veut sortir dans les temps. Excellent entraînement à la Devies-Gervasutti au pic Gaspard, dont c'est aussi l'occasion de découvrir la fin de la descente.
Emplacements de bivouac
  • Bivouac en rive droite du ruisseau oriental du Vallon Claire : eau à 30 m, herbe, coucher/lever de soleil sur les faces N de la Grande Ruine. Complète bien le caractère "Oisans Sauvage" de la course, et permet d'attaquer tout frais au lever du soleil sans s'être battu de nuit dans l'approche paumatoire.
  • Bivouac à Valfourche.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Beaucoup de sangles, un jeu de coinceurs câblés et un jeu de friends variés.
  • Très éventuellement un marteau pour retaper les rares pitons en place.
  • Un brin de 50 m suffit.
  • Casque.
  • Crampons et piolet si la branche orientale du glacier Claire est praticable (c-à-d en neige jusqu'à 3000 m).
  • Bâtons utiles pour la descente.

external_resources

Nota : les "flammes de pierres" ne désignent pas la même chose dans le Labande et le livre de Chevaillot et Minelli.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • en
  • ca
  • eu
  • es
  • it