Roche Faurio : Couloir N de la Brèche de Tombe Murée

Information

General

General

route_types: loop
activities
durations: 1 day(s)
configuration: goulotte

quality: medium

Location

Location

heights

heights

elevation min/max : 2080 m / 3730 m

height_diff_up: 1700 m

height_diff_difficulties: 400 m

slope: 85°

Rating

Rating

TD-   3    IV    P4 

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

image/svg+xml N NE NW SE SW S E W

Maps

Maps

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

Licence

description


Une longue approche, une vallée déserte, une ambiance certaine, de nombreux buts à la rimaye… Tombe Murée est une course qui se mérite.
En gros, le couloir issu de la brèche de Tombe Murée se divise en 3 parties :

  • une section raide au niveau de la rimaye
  • 200m de couloir de neige
  • 150m de glace dont 70m de goulotte plus raide.

134449

Approche # 5h/5h30

Du refuge de l'alpe de villard d'Arène, suivre le sentier du refuge Adèle Planchard et le laisser pour continuer dans le fond du vallon au niveau des sources de la romanche (attention dernière source d'eau). Possibilité de bivouac.

Accès rive droite

Ensuite, vers 2300m, peu avant le front du glacier de la Plate des Agneaux, remonter le grand couloir encaissé évident situé entre celui descendant du Col de la Roche Faurio et le Glacier de Tombe Murée (très visible sur la carte). Le remonter entièrement et passer le promontoire rocheux le bordant rive gauche (donc aller à droite) par un petit collu : un descente facile de 50m permet de prendre place sur le glacier de Tombe Murée.

Accès rive gauche

Vers 2300m, poursuivre au fond du vallon pour dépasser un gros rognon rocheux séparant le glacier de Tombe Murée en deux.
Remonter au mieux les dalles à proximité du rognon (facile mais un peu exposé aux séracs). Possibilité de contourner en écharpe par la droite.
Remonter alors le sérac (35-40° max).

Remonter le glacier très chaotique au mieux, en direction du replat glaciaire au pied de la brèche de Tombe Murée aux alentour de 3150m.

Itinéraire # 4 à 6h

Passer la rimaye au mieux (lorsqu'elle est franchissable!) souvent suivie d'un ressaut étroit de neige raide et peu protégeable zigzaguant de gauche à droite afin de rentrer en une longueur dans le couloir proprement dit.
Remonter ensuite le couloir de neige ou glace à 45/50° sur environ 200m afin de venir au pied de la goulotte de sortie, étroite et plus raide.
En deux longueurs raides, on surmonte 70m de glace variants entre 70 et 80°. Ensuite la pente se couche et s'élargit et on sort par une grand longueur en passant la corniche au mieux, souvent à droite (mixte facile possible).
On peut gagner le sommet de Roche Faurio par l'arête facile peu inclinée (100m de dénivelé)

Descente

Plusieurs solutions :
- La classique : descendre par la voie normale de la Roche Faurio (neige,F) pour prendre pied sur le glacier blanc puis remonter le au col de Roche Faurio 200m au dessus pour en redescendre son versant N (neige et glace, AD) et revenir aux sources de la romanche. (long, pas facile mais pratique si en bonnes conditions)
- Soit descendre dans l'itinéraire (nombreux en rappel selon conditions, prévoir de quoi faire un/des corps mort pour franchir la section raide au dessus de la rimaye, rocher délité sur les rives, pas de glace…) → un seul relais vu en juin 2012, semble peu recommandable.
- Soit redescendre sur le pré de Mme Carle par le glacier Blanc ou bien à la Bérarde par le col des Ecrins si les deux solutions précédentes ne sont pas trop envisageables… retour à Villar d'Arène en stop !

remarks

  • Plein N. Pas ou peu de soleil dans le face !
  • Risque de brassage sur le glacier de tombe murée.
  • Course longue et retour aussi long.
  • La section raide au niveau de la rimaye peut disparaître en cas de très bonnes conditions.
  • Bon bivouac au sources de la romanche. (2h du parking).
  • Le bas de la face canalise les chutes de pierres. A parcourir de préférence par isotherme bas.

gear

Piolets techniques, cordes 2x50m, broches, 2 ou 3 lames fines et quelques petits coinceurs/friends au cas où et pourquoi pas une ancre à neige.

route_history

Première hivernale les 9 et 10 mars 1974 par J.-J. Lainez, J. Ménégoz ; 20h depuis la rimaye (casse de 10 broches et 1 piolet).

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • it
  • es
  • en
  • eu
  • ca
  • de

Edit

Add images

Comments