La Meije - Doigt de Dieu (Pic Central) : Face S Intégrale

La Meije - Doigt de Dieu (Pic Central) : Face S Intégrale

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: traverse
activities:
durations: 1 day(s)
rock_types: granit, gneiss
configuration: face

quality: fine

Location

Rating

TD+  
6b
    IV    P3 

heights

elevation min/max : 3275 m / 3973 m

height_diff_up: 900 m

height_diff_difficulties: 700 m

difficulties_height: 3200 m

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

  • Première ascension de la partie supérieure : 15 août 1951 - Victor Chaud, Jean Walden.
  • Première ascension de la partie inférieure : 26, 27 ou 28 août 1951 - René Gallat, Alphonse Santimone.
  • Deuxième ascension de la partie supérieure (par un itinéraire pratiquement totalement différent de celui de V. Chaud, plus à gauche) : 29 août 1953 - René Gervais, Paul Lenain.
  • Troisième ascension de la partie supérieure (en 7h, avec variante directe sur l'éperon de base) : 12 août 1962 - Raymond Ginel, Michel Trottin
  • Premier parcours intégral (parties inférieure et supérieure) : 22 août 1968 - Pierre Chapoutot, Jean-Louis Mercadié.
  • Premier solo intégral : 4 août 2016 - Benjamin Ribeyre.

description

Approche

Du refuge, monter à la Brèche du Crapaud (départ entre le refuge et les toilettes). De la brèche, une corde fixe et des vires descendantes rive gauche du Couloir du Crapaud amènent sur une ligne de 3 rappels permettant de prendre pied sur le glacier des Étançons. Il est conseillé de repérer l'accès au rappel la veille au soir.
Traverser le glacier, d'abord par une courte montée puis du plat, jusqu'à se retrouver sous une grande ligne de toits noirs. Continuer afin de se situer à l'aplomb du sommet du Doigt de Dieu, à gauche d'un renfoncement marqué du glacier (et d'une ligne de toits au-dessus), au niveau de grandes dalles inclinées peu raides.
Pour information, il semble que le glacier ait quelque peu fondu par rapport aux photos du Guide du Haut Dauphiné, le "renfoncement marqué du glacier" est en réalité un peu moins évident que sur ses photos.

Voie

176644

Itinéraire relativement évident, et donc pas trop paumatoire (moins que la Pierre Allain).

Traversée

Repérer, du pied de la face, une faiblesse en haut à gauche des dalles inclinées. Se débrouiller pour l'atteindre en passant au plus simple (~70m). Si les dalles sont mouillées (ce qui est assez fréquent), elles peuvent être assez critiques à traverser.
De là, continuer cette longue traversée vers la gauche, en passant toujours au plus simple : petits passages raides au début (V, 1 piton puis 1 plaquette (!)), puis dalles inclinées faciles (III). Bien continuer à gauche, jusqu'à gagner le pied de la "fissure en arc de cercle", assez évidente.

Fissure > Bande de neige

Remonter cette fissure souvent mouillée de 120 m (passages de V, V+).
Il y a 1 piton ou 2 dans les passages un peu plus délicats.
Poursuivre dans le même axe (IV) en direction d'une muraille raide et noire, bordée à droite par une grande cheminée.Gravir la dalle noire à gauche de la cheminée dans un premier temps, sur ~30m, puis traverser à droite pour remonter dans la cheminée (V, V+).
Traverser à droite et gravir un dièdre oblique (IV+) conduisant à la bande de neige marquant la fin de la 1re partie.

Bande de neige > Arête faîtière

Si l'on regarde bien, on se trouve au pied d'un éperon très saillant. Le but est de le contourner par son flanc E :
Suivre la vire sur la droite jusqu'à atteindre le pied d'un couloir oblique ascendant à droite que l'on remonte facilement. S'élever dans le flanc E de l'éperon (III et IV) en visant une gorge caractéristique marquant la séparation entre l'éperon et le reste de la face. Remonter cette gorge (en ascendance vers l'W) à gauche de son fond, par une belle dalle en bon rocher (50 m, IV+). On atteint le sommet de l'éperon.
Traverser la petite brèche entre l'éperon et la paroi afin de rejoindre une petite terrasse au-dessus à gauche. Traverser toujours à gauche, par un renfoncement de rocher brisé, et remonter une raide cheminée oblique à gauche, en mauvais rocher (V exposé).
Au débouché de la cheminée, revenir à droite par des rochers gris mauvais (20 m) puis par un dièdre couché et des blocs branlants (10 m) jusqu'à une bonne terrasse enneigée (IV+).
Traverser cette terrasse horizontalement vers l'E sur 15 m, jusqu'à se retrouver au pied d'une raide cheminée (souvent verglacée). Le rocher y redevient très bon. Gravir cette cheminée (IV+) et poursuivre 30 m à gauche puis tout droit jusqu'à un replat (IV).
Gravir à droite des blocs fissurés formant dièdre (15 m, IV IV+) et "redescendre" de l'autre côté d'un vague éperon jusqu'à une belle vire étroite.
De là, on devine facilement la "fin" :
Gravir sur la droite de belles dalles (IV+). Ne pas monter trop haut mais traverser à droite horizontalement jusqu'à la base d'un éperon qui limite à l'E le surplomb sommital.
Passer à droite de cet éperon et monter par des dalles vers le pied d'une cheminée verglacée surplombante. De sa base, monter en oblique à droite dans une plaque verticale (V+ exposé), et atteindre un replat au débouché de la cheminée, 12 m sous l'arête faîtière. Une variante Chaud passe dans la cheminée.

À ce stade de la course, il est préférable d'être assez objectif sur son état physique et sur ses capacités. Il existe en effet 2 sorties :

  • Soit sortir à la brèche juste au-dessus : sortie facile mais ne débouchant pas directement au sommet.
  • Soit se réengager en plein dans la face (sortie Chaud) : difficile, exposé et mentalement éprouvant, sortie au sommet. Il est tout de même dommage d'être arrivé là et d'y renoncer.
Sortie originale Chaud

Le but est de traverser quasiment en intégralité le Doigt de Dieu +/- horizontalement vers l'W :
Revenir à gauche par une terrasse lisse encombrée de blocs rocheux (~25m).
Continuer en traversée vers la gauche (gazeux, exposé V/VIa, 20 m, 1 ou 2 pitons usés).
On se trouve sur une petite terrasse d'où l'on est tenté (1 piton + cordelette) de continuer droit au-dessus par un petit dièdre puis à gauche. Ne pas y aller.
Continuer plutôt la traversée sur la gauche, en montant un peu jusqu'à se retrouver en haut d'une petite vire surplombante (gazeux). Poursuivre la traversée à gauche (1 piton) jusqu'au pied d'une cheminée. La remonter sur 20 m (difficile au début, expo) jusqu'à une brèche 20 m sous le sommet et à l'W de celui-ci.
Revenir dans la face S par une vire en descente, une cheminée de 10 m, une traversée de 10 m (IV, IV+ mauvais rocher) et une vire. À l'extrémité de la vire, descendre 1 m, remonter une cheminée de 6 m (IV) puis sortir par des petites fissures au sommet du Doigt de Dieu (VIb très expo).

Descente

Descente du Doigt de Dieu 1h

Descendre 30 m versant N dans des bons rochers (il n'est pas intéressant de faire un rappel depuis le sommet) et traverser 20 m vers l’E pour rejoindre un rappel (chaîne, 35 m) permettant d’atteindre une large brèche au pied du Doigt de Dieu. Poursuivre 30 m sur l’arête jusqu’au pied d’une large tour. 2 rappels versant N (chaîne, 25 m démarrant au pied la tour, 50 m démarrant sous le dernier rocher avant les pentes du glacier) permettent de passer la rimaye et d’atteindre le glacier du Tabuchet. Rejoindre le piton rocheux du refuge de l’Aigle en descendant au NE les pentes du glacier du Tabuchet.

Descente du refuge

Pour rejoindre la Grave

Descendre rive droite du glacier du Tabuchet, le long de l'arête du Bec de l'Homme. Rejoindre à droite la vire Amieux (câble). Suivre cette vire en remontant légèrement jusqu’au petit glacier-névé du Bec. Descendre sur le névé puis en prenant au mieux dans le flanc E de l’arête N du Bec de l’Homme pour atteindre une sente plus ou moins bien tracée permettant de rejoindre le pont des Brebis (Pied du Col), à quelques km de route de la Grave.

Pour rejoindre la Bérarde

Descendre le Serret du Savon (commode en début de saison lorsque le couloir est enneigé), remonter la Brèche de la Meije et atteindre le refuge du Promontoire.

remarks

  • La face S est vite en condition.
  • Itinéraire peu équipé : une dizaine de pitons en place.
  • Cotation : TD si sortie à la brèche. TD+ par sortie Chaud.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • 1 jeu de friends
  • 1 jeu de coinceurs

external_resources

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • de
  • en
  • it
  • eu