Ailefroide Centrale : Traversée Orientale >> Centrale

Ailefroide Centrale : Traversée Orientale >> Centrale

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s)
configuration: edge

quality: medium

Rating

AD+  
4c > 4b

    IV    P3 

heights

elevation min/max : 2511 m / 3927 m

height_diff_up: 1600 m

height_diff_difficulties: 300 m

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

Première ascension par B.R. Goodfellow,, T. Graham, A. Graven et C. Rodier le 20 août 1933.

description

25133

Montée

Ailefroide Orientale (3847 m)

Par la voie normale de l'arête S.

Arête E de l'Ailefroide Centrale (3927 m)

Du sommet de l'Orientale descendre jusqu'à la brèche du Glacier Noir par des pentes neigeuses plutôt côté S puis escalader le raide gendarme noir par son fil (dièdre 5 m à droite au début, pitons) en 2 longueurs de 30 m. Suivre ensuite le fil jusqu'à arriver au niveau de la Pointe Fourastier et gagner sa base par un couloir orienté SE débouchant entre la pointe et un gendarme situé au N (sorties des voies de la face N). Ensuite partir en ascendance à gauche (dalles) pour se retrouver en face S de la Pointe sous un couloir et une cheminée. Gravir la cheminée (pénible avec le sac) pour atteindre le sommet de la Pointe Fourastier. On a ensuite une suite de petits gendarmes que l'on peut éviter par une vire caillouteuse très étroite et exposée sur la gauche. Lorsque la vire semble s'arrêter il est possible d'éviter les derniers gendarmes en repassant versant N. Ensuite suivre le fil jusqu'au sommet.

Descente

Voir l'itinéraire de descente de l'Ailefroide Centrale.

Du sommet de l'Ailefroide Centrale, suivre l’arête vers l’E sur une centaine de mètres et descendre au mieux pour rejoindre la rive gauche du large couloir descendant du sommet. Avant le rétrécissement du couloir en goulet :
- soit traverser en descendant à gauche pour rejoindre un petit épaulement au-dessus de rochers raides mais corrects (derrière l’épaulement, on aperçoit un autre couloir). Descendre ces rochers sur la droite pour rejoindre de larges terrasses (délicat). Atteindre le glacier par 2 rappels (30 m et 35 m).
- soit traverser à gauche pour passer de l'autre côté du fil au niveau de la deuxième brèche. Désescalader d'abord facilement puis un mur plus raide mais prisu jusqu'à une vire. Suivre cette vire sur la gauche jusqu'à être au-dessus d'un mini-éperon. Désescalader jusqu'à cet éperon puis prendre à gauche une rampe évidente qui mène au glacier à l'aplomb de la pointe Fourastier.

Par enneigement important qui recouvrirait les gradins ou par neige pourrie : il est possible de descendre en 6 rappels (en place), d'abord sur un bloc à la brèche, puis sur un autre au milieu des pentes de neige et enfin rive droite du couloir. Rappel de 50 m à la fin pour passer la rimaye.

Une fois sur le glacier, 2 possibilités :
1. Descendre de 100 m le glacier de l’Ailefroide, le traverser vers l’E jusqu’à un petit éperon rocher. Remonter de 50 m et traverser vers l’E pour rejoindre la voie normale de l’Ailefroide Orientale.
2. Descendre le Glacier de l'Ailefroide plutôt en son centre en évitant au mieux les nombreuses crevasses jusqu'à arriver à un replat vers 3140 m au-dessus d'une rupture de pente avec de gros séracs. Tirer ensuite plein E (attention aux crevasses) jusqu'à atteindre la rive gauche du glacier. Descendre au mieux en restant le plus près des rochers, 2 relais sur pitons (pas évidents à trouver) permettent de franchir 2 barres rocheuses et de rejoindre la désagréable moraine ramenant au refuge (cet itinéraire n'est sûrement praticable qu'en début de saison).

remarks

  • 1400 m d'approche pour atteindre l'arête.
  • On passe environ 5 h au-dessus de 3800 m. Attention au vent prévu.
  • L'arête orientée E prend le soleil dès le lever du jour.
  • La plus grosse difficulté rocheuse est concentrée sur le grand gendarme noir du début

Bivouac : nombreux emplacements en contrebas du refuge du Sélé. Bivouac également possible avant la "Banane".

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

Peu d’équipement en place. Prendre coinceurs/ friends (0.5 à 2.5), sangles.
Quelques pitons et cordelettes au cas où pour la descente.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de