Zinalrothorn : Arête SE puis SW par la Gabel (voie normale depuis la Rothornhütte)

Information

General

General

route_types: return_same_way
activities
durations: 2 day(s)
configuration: edge, face

quality: medium

heights

heights

elevation min/max : 3198 m / 4221 m

height_diff_up: 1050 m

height_diff_difficulties: 700 m

Rating

Rating

AD-  
3b > 3b

    III    P3 

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

E W S N

Maps

Maps

  • Swisstopo - 47 - Monte Rosa
  • Swisstopo - 284 - Mischabel
  • Swisstopo - 1328 - Randa

Licence

Licence

description

Montée # 4 à 5h

Zinalrothorn - Arête SE puis SW par la klzzwxh:0000Gabelklzzwxh:0001
Zinalrothorn - Arête SE puis SW par la Gabel

De la Rothornhütte, prendre la rive droite du Rothorngletscher jusqu'au Wasserloch, cheminée rayant le petit nez rocheux dont la base se situe approximativement à 3460m (la cheminée est orientée vers l'E et n'est donc pas visible depuis le bas). De là, deux variantes sont possibles:

  • Soit remonter la cheminée (20m, III, rocher instable) jusqu'à un replat. Monter obliquement à gauche vers un couloir peu prononcé, remonter le couloir puis traverser par des vires jusqu'à un névé. Traverser le névé en arc de cercle ascendant vers la gauche jusqu'à une nouvelle barre de rocher qu'on surmonte (le passage plus facile se trouve environ à 3550m). De là, suivre les éboulis du large bastion S (sente), passer par le Frühstückplatz (replat à env. 3600m) et traverser par un névé vers le P.3671.
  • Soit remonter la pente de neige à droite du nez rocheux puis traverser a gauche (il faut probablement franchir un petit mur rocheux) par une pente de neige pour trouver un couloir neigeux. Remonter le couloir jusqu'en haut pour traverser ensuite par un système de vires qui amène sur la crête vers 3700m où l'on rejoint un névé. Traverser le névé vers le P.3671.

De là, suivre une pente de neige en ascendance gauche jusqu'à l'arête SE proprement dite. Cette arête, au début neigeuse et parfois cornichée, vient buter contre des rochers (env. 3930m).

Escalader le premier ressaut rocheux (III-) qu'on tourne parfois par la gauche, puis suivre l'arête horizontale jusqu'à ce qu'elle se redresse nettement. Monter encore en zig-zag environ une trentaine de mètres en restant à gauche de l'arête. De là, traverser presque horizontalement la face S par un système de vires jusqu'au bas du couloir provenant de la Gabel, brèche caractéristique sur l'arête SW. Le goulet en bas du couloir est appelé Eisloch et le couloir lui-même est très délité.

Si les conditions le permettent (bon regel, suffisamment de neige/glace, très rare l'été) remonter directement le couloir. Sinon, traverser rapidement le couloir (danger de chute de pierres !), escalader les rochers à sa gauche (rive droite, pas de III, broches scellées ou spits avec maillon tous les 20-25m) en ne faisant un bref crochet par le couloir que dans ses derniers 15-20m. Dans les deux cas, on arrive à la Gabel sur l'arête SW.

Escalader directement l'arête (III-) au-dessus de la Gabel jusqu'à ce qu'elle devienne déversante. Traverser alors 5m par une petite fenêtre pour rejoindre une dalle (Binerplatte) qu'on remonte obliquement vers la gauche (plusieurs spits inox, délicat en cas de verglas) jusqu'à un éperon (relai). Remonter l'éperon fissuré jusqu'à l'arête qui devient moins raide (III, pieux métalliques et spits). Suivre intégralement l'arête (escalade ludique et aérienne en II) sauf un premier gendarme que l'on contourne par la gauche la tour suivant (la Kanzel) qui se tourne à droite avec un pas aérien. La fin jusqu'au sommet est évidente et facile.

Descente # Env. 4h

Par le même itinéraire, possibilité de tirer des rappels de 25m pour éviter de désecalader les pas de III, mais c'est long !

Pour ce qui parcourent cet itinéraire seulement à la descente, attention à ne pas trop descendre au-dessous de l'Eisloch : après avoir franchi le goulet, traverser franchement à gauche pour atteindre les bonnes vires permettant de traverser la face S. En particulier, sous le goulet se trouve un spit avec maillon qui peut pousser à tirer un rappel supplémentaire… Ce spit peut permettre de sécuriser la traversée vers la gauche mais ne devrait pas être utilisé pour un rappel car sinon on se retrouve trop bas dans la face dans la zone de rocher délité.

remarks

  • On est globalement au S, donc prend vite le soleil.
  • Ce n'est jamais vraiment dur, mais la recherche de l'itinéraire dans la face S peut poser quelques problèmes.
  • Il faut éviter de traverser la face S trop bas car dans cette partie le rocher est très délité ; la traversée se fait sur de bonnes vires rocheuses qui portent d'évidents signes de crampons !
  • Le passage de la Binerplatte est très délicat en cas de verglas.
  • C'est plus une course de face et de vire plutôt qu'une vraie course d'arête.
  • Pour la petite histoire, le Frühstückplatz (le "replat du petit-déjeuner") est ainsi appelé car c'est là que les alpinistes prenaient le petit-déjeuner lorsque l'ascension démarrait à l'hotel Trift (2337m), avant la construction de la Rothornhütte (1948).

gear

  • Corde de 50m si l'on veut tirer des rappels à la descente.
  • Sangles.
  • 4 dégaines.
  • Éventuellement quelques friends (petits/moyens) et/ou coinceurs.

route_history

Clinton T. Dent, G.A. Passingham avec les guides Franz Andenmatten, Alexander Burgener et Ferdinand Imseng, le 5 septembre 1872.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • en
  • ca
  • eu
  • es