Grande Aiguille d'Ansabère : Face E

Grande Aiguille d'Ansabère : Face E

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang es - de - en - it

Map

  • IGN - 1547OT - Ossau - Vallée d'Aspe - Parc National des Pyrénées

Licence

General

activities:
durations: 1 day(s)

climbing_outdoor_type: multi

quality: medium

Rating

TD+  
6a+ > 5c

    IV 

heights

elevation min/max : 2050 m / 2377 m

height_diff_up: 300 m

height_diff_difficulties: 250 m

orientations

E W S N

route_history

Patrice de Bellefon, Claude Dufourmantelle, Raymond Despiau et Jean Ravier les 5 et 6 octobre 1957.
Première hivernale : Tony Bedel, Michel Fabbro et J-M Poirier les 17 et 18 janvier 1976.

description

Ce bel itinéraire est le plus accessible des faces N et E de la Grande Aiguille d'Ansabère, il en est de ce fait le plus classique sans toutefois souffrir de surfréquentation.

Approche 2h

Les itinéraires des faces N et E de la Grande Aiguille d'Ansabère peuvent être atteints de deux façons :
- du pont Lamary, monter aux cabanes d’Ansabère, gagner la base de la Petite Aiguille d'Ansabère et basculer au plus haut, versant NE, pour rejoindre par une traversée dans les éboulis la base de la Grande Aiguille d'Ansabère.
- du pont Lamary, rejoindre un premier plateau ; remonter en face le vallon d’Escoueste et, depuis les cabanes du même nom, gravir des croupes herbeuses puis des éboulis pour atteindre la base de la paroi.

Remonter les éboulis pénibles (névé persistant possible) jusqu'à gagner le début de la grande cheminée qui permet d'accéder à la face E.

Voie 5h

L'itinéraire est bien visible depuis l'approche : on remonte la cheminée d'attaque inclinée de gauche à droite puis on passe à une tache blanche très visible (éboulement du toit qui existait au début de L2 avant...) puis on remonte la fissure/dièdre de droite et on sort vers la crête à droite peu avant le sommet.

L1-3 IV+ Gravir la cheminée en 3 ou 4 longueurs, passages de III à IV+, le jeu étant de ne pas envoyer de pierres sur son second et de trouver des relais abrités (blocs et pierres instables, ne pas s'engager à plusieurs cordées). En sortie il y a un spit à droite (abîmé) puis le relais R0 juste à gauche.
[Il est également possible de remonter cette partie en empruntant l'éperon à droite de la cheminée ce qui permet de ne pas "parpiner" son second, escalade aérienne pas trop difficile (maximum V-) en faisant très attention au rocher]
L4 6a+ Franchir une fissure très raide (assez pitonnée) suivie d’un dièdre (6a+). Faire relais sous la tache blanche (éboulement) au niveau d'un coinceur câblé abandonné et de pitons.
L5 V+ Monter un peu et partir en traversée à droite pour rejoindre un petit dièdre au-dessus d'un piton. Le remonter (1 piton) puis traverser vers la gauche dès que possible pour passer au-dessus de l'éboulement (V+ délicat), remonter une zone plus facile jusqu'à un relais sur 2 pitons très rapprochés (peu visibles). On se trouve pile sous l'axe de la cheminée/dièdre de gauche.
L6 III+ Partir en travers à droite par une vire aérienne (III+) afin de rejoindre le relais sous la fissure large de droite.
L7 V+ Gravir la fissure (V+, pitons) (photo page 47 de "Passages Pyrénéens"), passer un petit toit par la droite et faire relais 10 m plus haut au niveau d'un gros becquet.
L8 6a Continuer dans la fissure (peu équipée, V+/6a) puis tirer vers la droite et un relais sur 2 pitons (peu visible).
L9 V Poursuivre droit au-dessus du relais dans du terrain vertical impressionnant mais bien pourvu de prises et en rocher assez bon (pas d'équipement en place, V), on rejoint la crête et on fait relais avec un becquet.
L10 V+ Sur l'autre versant suivre une vire horizontale de quelques mètres qui conduit au pied d'une fissure que l'on gravit (V+), on retrouve le fil et on le suit (piton avec cordelette en place), passage vertical mais en bon rocher (V+), relais sur becquet quelques mètres avant le sommet.

Descente 2h

Gagner en contrebas du sommet (versant W) des anneaux de rappel installés autour d'un gros becquet (relais sur 4 spits neufs 5 m en dessous de ces anneaux). Par un grand rappel descendre à la brèche entre la Grande Aiguille et le Pic d'Ansabère.
Rejoindre sur la droite une fissure-cheminée (trace de passages en crampons, un friend abandonné, un relais sur trois pitons à 30 m) qui mène à une terrasse d'éboulis à gauche et sous le sommet du Pic. De là, gagner le col de Pétragème et le pont Lamary.

remarks

  • Une voie plein E, au soleil dès le petit matin.
  • Logement : À Lescun on trouve un excellent gîte à La Maison de la Montagne (Tel : 05 59 34 79 14), un hôtel (Tel : 05 59 34 71 54) et un camping un kilomètre après Lescun.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

1 jeu de coinceurs et de friends, 3/4 pitons variés.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • ca
  • eu