Vignemale - Pique Longue : Couloir de Gaube

Vignemale - Pique Longue : Couloir de Gaube

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang es - en - de - it

Map

  • IGN - 1647OT - Vignemale - Ossau - Arrens - Cauterets - Parc National des Pyrénées

Licence

General

activities:
durations: 2 day(s)
configuration: corridor

quality: medium

Rating

TD-   4  M4    IV  X3    P3 

heights

elevation min/max : 2500 m / 3298 m

height_diff_up: 600 m

height_diff_difficulties: 600 m

slope: 85°

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

  • Cette ascension réalisée avec extrêmement d'audace pour l'époque par Jean Bazillac, Henri Brulle, Roger de Monts, Célestin Passet et François Salles le 7 août 1889 a été pendant longtemps la référence en matière de course de glace dans les Pyrénées.
  • Première hivernale par Patrice de Bellefon et Raymond Despiau le 20 janvier 1964.

description

Course mythique sur les traces des pionniers du pyrénéisme : gare à la foule ! Le franchissement de la rimaye peut être, parfois, la principale difficulté de la course. Le bloc coincé oppose en général des difficultés minimes et le mur de sortie est très changeant ; toujours raide, ses difficultés sont extrêmement variables. La course a été cotée TD- à l'ouverture mais la difficulté ressentie dépendra largement des conditions.

Approche 2h30 + 1h30

Pour le refuge des Oulettes de Gaube, depuis le parking du Pountas, suivre la piste du Pont d’Espagne sur 300 m et emprunter à gauche un sentier balisé qui mène au lac de Gaube puis au refuge. Compter 2h30. Il n'est pas possible d’utiliser le télésiège du lac de Gaube en hiver.

Depuis le refuge des Oulettes, rejoindre le glacier des Oulettes que l’on remonte par la droite ou par la gauche jusqu'à la rimaye du couloir. Compter 1h30.

Couloir 5h

On franchit généralement la rimaye tout droit (passage parfois délicat) mais il arrive que celle-ci soit trop ouverte. Dans ce cas, emprunter à gauche une rampe en mixte délicat. Remonter le couloir à gauche ou à droite de la rigole centrale (50°).

Il se rétrécit aux abords du Piton Carré et forme une goulotte que l’on suit jusque sous la cascade sommitale (60° avec ressauts à 70°). La difficulté réside dans le franchissement du bloc coincé, à nu les années où le couloir est sec découvrant un rocher bien lisse à gravir en opposition : Passage de mixte M4 avec un piton en contrebas qui protège la progression. Les relais en pitons deviennent inaccessibles, à refaire sur friends.

La cascade terminale est constituée d'un ressaut de 10/15 m avec une première partie couchée qui se redresse ensuite (75/80°). On atteindra alors le glacier d'Ossoue. Le relais originel, sur la droite, est hors d'atteinte (quelques mètres au-dessus) et il faut se débrouiller pour faire monter les seconds.

Descente

Du sommet, rejoindre en contrebas le glacier d’Ossoue. Suivre le glacier au SE en effectuant un crochet rive droite pour éviter les crevasses, parfois ouvertes tôt dans la saison. Sous celui-ci, revenir à gauche vers les contreforts S du Petit Vignemale où l’on atteint la moraine principale. Ici, deux solutions :

  • suivre la moraine jusqu’au refuge de Bayssellance d’où l’on remonte à la Hourquette d’Ossoue pour basculer versant Oulettes,
  • s’élever à gauche dans du terrain à isards par des pentes de neige et de rochers de manière à franchir directement la crête du Petit Vignemale au niveau du point coté 2731 m. On débouche ainsi à la hauteur de la Hourquette d’Ossoue. Cette solution permet de gagner une trentaine de minutes, elle est particulièrement recommandée en hiver.

Du sommet à Bayssellance : 1h30
Du sommet aux Oulettes : 2h30

remarks

  • C'est un couloir dans les entrailles d'une face N. Le Gaube peut être en condition de janvier à mai.
  • Il est indispensable d’attaquer tôt au printemps car les chutes de pierres issues de la Pique Longue sont courantes.

Attention, depuis plusieurs années la cascade de sortie ne se forme plus systématiquement, une longueur de mixte un peu expo changeant la physionnomie de la course est à prévoir, sans marge s'abstenir, appelez le gardien pour les conditions.

Logement :
Refuge des Oulettes de Gaube. C’est le meilleur point de départ car il est situé au pied du versant N. Il est souvent gardé dès février ; dans la cas contraire la partie hiver possède des couvertures et un poêle à bois.
Ou à défaut, Refuge de Bayssellance (non gardé en hiver).

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

3 broches, un jeu de friends (petits et moyens), 3 pitons.

external_resources

Un lien vidéo ici qui donne une idée de comment sont "de bonnes conditions" aujourd'hui : Vidéo complète ici
En cas de grosse année pleine de précipitations, le couloir peut être complètement rempli, le bloc coincé complètement enfoui, mais l'on voit bien à quoi ressembleront les "cascades" dorénavant...

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • ca