Mont Blanc du Tacul : Pilier Gervasutti

Information

General

General

route_types: traverse
activities
durations: 1 day(s)
configuration: pillar

quality: medium

Location

Location

heights

heights

elevation min/max : 3400 m / 4248 m

height_diff_up: 800 m

height_diff_difficulties: 900 m

Rating

Rating

TD  
6a > 5c

  A0    IV    P3 

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

E W S N

Maps

Maps

  • Swisstopo - 46 - Val de Bagnes
  • Swisstopo - 292 - Courmayeur
  • IGN - 3531ET - St-Gervais les Bains - Massif du Mont Blanc
  • IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc
  • Escursionista - ESC01 - Monte Bianco, Courmayeur

Licence

Licence

description


Le pilier Gervasuti est une magnifique classique sur un pilier étroit, raide et en bon rocher. Son nom est un hommage des premiers ascensionnistes (P. Formelli, G. Mauro, 1951) à Giusto Gervasutti qui tenta et se tua dans ce pilier le 16 septembre 1946.

181379
189326

Approche## 1 h 30

Du col du Midi (3532 m), passer au N des Pointes Lachenal, passer le col du Gros Rognon (3415 m), descendre plein S le glacier du Géant. Ne pas remonter la 1ère combe glaciaire donnant accès au couloir Gervasutti. Passer la base de l’éperon central ENE (pilier Boccalate) du Mont Blanc du Tacul qui descend le plus bas (3300 m). Remonter la combe glaciaire au sud de l’éperon en faisant, généralement, une boucle passant presque sous le Petit Capucin. Le Pilier Gervasutti est le pilier à droite du Supercouloir.

Itinéraire## 10 h

Attaque

Un éboulement rocheux et un niveau du glacier variant énormément durant la saison modifient l’attaque en fonction des conditions et peuvent rajouter 1 ou 2 longueurs à l’itinéraire.

Attaque à droite du Pilier

Vallot/Labande, 100 plus Belles, Piola indiquent d’attaquer à droite du pilier. La sortie en août 2008 corroborent cette information. Attaquer à peine plus haut que le bas du pilier, sur sa droite en allant d'abord vers la gauche puis droit pour atteindre des terrasses. Sinon attaquer plus haut par une fissure qui ramène à gauche (attaque classique, sableuse et parfois mouillée).

Attaque à gauche du Pilier

En août 2009, le pilier s’attaque par sa gauche et non plus par sa droite. Passer la rimaye et rejoindre le rocher 5 m à gauche du point le plus bas du pilier. Monter vers la droite par des dalles/fissures (5c), passer le fil du pilier, monter (1 spit) et rejoindre un relais (2 pitons).

[imp]Section nécessitant d'être améliorée[/imp]

Pilier Gervasutti

Description 1

Prendre assez vite à gauche une fissure équipée de pitons. (on distingue plus haut une corde fixe qui se trouve sur l'itinéraire). Gravir le pilier pendant 550 m environ d'une escalade soutenue sur un rocher excellent (nombreux passages de 4 et 5, un ou deux de 5+ et 6a). Dans le haut, on débouche sur une petite plateforme sur le fil du pilier, après quoi celui-ci se redresse et semble très difficile. Passer versant N par une rampe normalement enneigée, pouvant être délicate et constituant en général le passage clé de l'itinéraire, pour rejoindre une première brèche, puis on arrive au sommet du pilier d'où un court rappel versant S (25m, désescalade possible) amène à une terrasse d'où partent deux fissures dièdre. Prendre celle de G (III, IV délité). On arrive à la jonction avec le pilier Boccalatte.

Description 2
  • partir sur la droite du fil.
  • droit au dessus jusqu'à un relais spité (et oui !). ok
  • partir à gauche (relais spité)
  • traversée vers la gauche pour tourner sur le fil puis droit jusqu'au relais avec un spit. (1spit dans la longueur + relais spité)
  • grosso-modo 2 longueurs faciles sur les gradins de gauche à droite pour retrouver le fil,
  • 4/5 longueurs dans du beau rocher/cannelures (au pied c'est assez évident, ça fait comme un grand diédre cheminée large à gauche du fil) - on termine par de belles fissures parallèles verticales qui amènent à une brèche après avoir dépassé et laissé une fenêtre/trou sur la droite.
  • Là soit on passe à droite par le cour artif équipé soit un peu à gauche le petit toit en joli rocher
  • belle longueur en ascendance à droite (5+) qui revient vers le fil.
  • on se trouve en haut du premier pinacle = rappel ou désecalade
  • on se retrouve sur une vire large (neige au milieu) à traverser plutot sur sa gauche (facile) pour rejoindre en face la suite en descendant deux 2m à la fin
  • environ 2 longueurs, on termine par un dièdre avec une grosse écaille juste appuyée et branlante surmontée d'une corde à noeuds. relais sur une petite plate forme.
    (progresser encore au plus simple pour arriver au pied de l'artif.-artif court et facile (bons pitons).-sur le fil puis traversée horizontale à droite sur une vire+neige jusqu'à une brèche.) nous n'avons trouvé cela = du relais sur la petite plate forme, traversée en ascendance à gauche 10m (ca grimpe) pour trouver une très large cheminée avec plusieurs fissures sur une 30m max. (ca grimpe encore - pitons) On arrive pile poil au début de la rampe
  • en face nord sur 3/4 longueurs, d'abord par une vire ascendante et enneigée (passe bien en chaussons ce jour - pour nous le 01/08/2012 plutot en grosses)
  • du dernier relais de la rampe, une dernière longueur droit vers le haut qui se termine par la cheminée (évidente - ne pas prendre juste à gauche une fissure fine tentante) la plus à gauche en haut. Remonter encore en face une cheminée (glace), bon relais sur un becquet au sommet de la cheminée.
  • Versant S, traverser vers l’O, traverser sur 5m mini et remonter (ou non) pour chercher un relais.
  • Faire un rappel de 15 m pour rejoindre le fond de couloir.(Il est possible de rejoindre le fond du couloir en de-escaladant)
  • Remonter en face jusqu'à un relais (2 pitons) situé à la base d’une cheminée et quasiment au même niveau que le relais de rappel.
  • Remonter la cheminée (25 m, 4c, glace, 1 piton) pour arriver au sommet du pilier Gervasutti au pied de la Tour Rouge du pilier Boccalate.

Tour Rouge

2 possibilités :

  • Gravir la Tour Rouge par l’itinéraire du pilier Boccalate (5c).
  • Contourner la Tour Rouge par un large couloir à sa gauche :
  • En début de saison, remonter facilement le couloir en neige.
  • Par condition sèche, en fin de saison, le couloir est un terrain scabreux de rochers brisés/branlants et de sable. Le moins pire pourrait être de traverser à gauche, monter, revenir à droite. Attention aux chutes de pierres inéducables avec des cordées au dessus de soi.

La fin du couloir se subdivise en 2. Prendre à droite (3b, 1 piton) et rejoindre une brèche (le cas pour nous le 01/08/2012 = ascendance vers la gauche (on passe au pied de tour rouge) puis tout droit au mieux pour rejoindre la brêche large (fissure au milieu et un peu à droite)
- Passer versant N, gravir à droite un terrain mixte sur 100 m.
- Rejoindre l’arête, la suivre en contournant de nombreux gendarmes par la droite, puis sur le fil (30 m, 3b puis 4c, pitons et anneaux de sangles).
- longueur finale raide et soutenue / relais sur les blocs au niveau de la neige
- Remonter une courte pente de neige (50 m) pour rejoindre le sommet E du Tacul (4247 m).
- Traverser facilement versant S pour rejoindre le sommet du Mont Blanc du Tacul (4248 m).

Descente## 1h jusqu'au Col du Midi

Prendre la voie normale.

remarks

L'orientation E permet et nécessite un départ matinal. Franchir la rimaye au lever du jour est essentiel pour réduire le risque des chutes de pierres qui descendent dans les différents couloirs (supercouloir, couloir à droite). La suite de l'itinéraire étant sur un pilier, il est relativement à l'abri des chutes de pierres.
Les nombreux topos plus ou moins contradictoires du Pilier Gervasutti indiquent qu’il est possible de passer à différents endroits plus ou moins difficiles. Le retrait du glacier rajoute 1 ou 2 longueur. La description c2c de la section entre l’attaque et la première brèche nécessite des améliorations. N’hésitez pas.

route_history

1ère ascension : P. Formelli, G. Mauro, 29 et 30 juillet 1951.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • ca
  • it
  • en
  • eu
  • de
  • es