Aiguille de Roc : Pilier Ramouillet - Cordier

Aiguille de Roc : Pilier Ramouillet - Cordier

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang en

Map

  • Swisstopo - 46 - Val de Bagnes
  • Swisstopo - 292 - Courmayeur
  • IGN - 3531ET - St-Gervais les Bains - Massif du Mont Blanc
  • IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc
  • Escursionista - ESC01 - Monte Bianco, Courmayeur

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 2 day(s)
rock_types: granit
configuration: pillar

quality: medium

Rating

TD  
6a > 5c

    III    P3 

heights

elevation min/max : 2700 m / 3406 m

height_diff_up: 850 m

height_diff_difficulties: 700 m

orientations

E W S N

route_history

Première réalisée par Patrick Cordier et Jacques Ramouillet les 13 et 14 Juillet 1975.
C'est la première voie du massif du Mont-Blanc ouverte uniquement à l'aide de coinceurs. Aujourd'hui encore, elle offre une escalade non équipée où il est nécessaire de poser ses protections et relais.

description

Le pilier Ramouillet-Cordier est situé sur l'angle SSE de l'Aiguille de Roc et aboutit sur son arête SE. Il offre une escalade soutenue haute de 550 m jusqu'à rejoindre l'arête SE, plus de 700 m jusqu'au sommet de l'Aiguille de Roc, voire 900 m cumulés jusqu'au sommet du Grépon.

Approche 30min

Depuis le refuge de l'Envers des Aiguilles, gagner la base de la face S de l'Aiguille de Roc. Le glacier ayant reculé, le schéma du topo de M. Piola édition 1988 n'est plus d'actualité. Le schéma édition 2006 est bon. Rejoindre les vires que l'on suit en biais vers la gauche pour atteindre après 150 m à 200 m d'escalade, le fil du pilier et le début des difficultés.

Itinéraire 7 à 8h pour rejoindre l'arête SE, 10h pour le sommet de l'Aiguille de Roc

Socle

2 possibilités pour rejoindre un couloir-cheminée avec un bloc coincé, situé à 100-150 m de hauteur, visible depuis le bas.

Attaque no1 édition 2006

Cette attaque est commune avec Tout Va Mal : elle se situe au niveau d'un dièdre caractéristique 50 m à gauche du grand dièdre-cheminée qui borde la face à droite et 15 m à gauche de la cheminée qui strie le bas de face. Cette attaque rejoint directement le couloir-cheminée.

L1 5+ Franchir la rimaye et gravir un dièdre (5+, 1 spit) pour effectuer un relais à 25-30 m (2 spits) sur une bonne plate-forme à gauche. La voie Tout Va Mal part alors à droite.
L2 V+ 60 m Franchir directement la fissure au-dessus (1 pas V+) et remonter un système de fissures faciles (III-IV) pour rejoindre le couloir-cheminée.
Attaque no2

Cette attaque se situe au niveau d'un dièdre caractéristique 40 m à gauche de la cheminée qui strie le bas de face.

L1bis V+ 45 m Franchir la rimaye au niveau d'un dièdre en livre ouvert à gauche (V+, 25 m). Relais.
L2bis IV 60 m Traverser quelques mètres à droite pour rejoindre le couloir-cheminée

Une fois dans le couloir-cheminée, passer un gros bloc coincé avec des traces d'un petit éboulement récent (IV). Poursuivre en ascendance vers la gauche (IV) pour rejoindre des gradins faciles. Remonter un couloir de rocher brisé (III) en oblique sur la gauche pour rejoindre le fil du pilier proprement dit (III). On arrive au pied des difficultés.

Pilier

L3 V 40 m Franchir une dalle exposée (10 m, V) directement sur le fil du pilier, puis traverser sur une vire à droite, remonter une écaille caractéristique (V) et poursuivre par des fissures directement au-dessus (V).
L4 6a 35 m Poursuivre par une fissure tout droit puis sur la droite pour arriver au pied d'un mur raide strié par 3 fissures, gravir la fissure de gauche (6a, hand crack de 25 m) ou les deux de droite (V+/6a) et traverser de 3 m sur le gauche (6a, 2 pitons).
L5 V+ Remonter sur la gauche une dalle fissurée (V+) puis soit revenir sur la droite au-dessus du surplomb, soit continuer sur la gauche du pilier pour revenir ensuite sur son fil (V et V+). Relais sur une vire, au pied d'un monolithe granitique strié de veines de Quartz.
L6 25 m Traverser 20 m à droite sur la vire, relais 3 m au-dessus de 2 pitons.
L7 V 40 m Poursuivre à droite, franchir un dièdre en traversée, gagner une goulotte rocheuse que l'on remonte (V), gravir un superbe dièdre (V, 20 m).
L8 V+ 45 m Poursuivre au-dessus par un deuxième dièdre fermé de 20 m en s'aidant de la dalle à droite (V), traverser 2 m à gauche (1 pas V+) pour rejoindre et suivre un système de fissures jusqu'au fil de l'éperon (V).
L9 IV+ Remonter les lignes de fissures (IV et IV+) pour gagner le pied d'un petit ressaut raide.
L10 V+ Éviter ce ressaut par la gauche du pilier (2 pitons) en remontant une fissure oblique athlétique (V/V+), revenir sur la droite en fin de longueur pour gagner une bonne terrasse au pied d'une fissure cheminée à droite.

Attention, la suite du descriptif de ce topo passerait par le Dièdre des Mousquetaires, le Pilier Cordier continuerait peut être tout droit puis à gauche du sommet du grand monolithe visible du pied de la face.

L11 V 40 m Gravir cette cheminée (IV+, 10 m) et prendre pied sur une dalle inclinée à gauche, la remonter en oblique sur la droite (1 pas de V, exposé) pour gagner une cheminée. La remonter pour rejoindre l'arête SE. Il est également possible de gravir le dièdre tout droit à gauche (2 coinceurs coincés, plus difficile). On rejoint l'arête SE à droite du monolithe visible du pied de la face.

Échappatoire possible par une ligne de rappel en face E ou en rejoignant les rappels de la voie Tout Va Mal.

Arête SE de l'Aiguille de Roc

L12 6a>5/A1 15 m Depuis la sortie du Dièdre des Mousquetaires, aller au bout de la vire à droite pour rejoindre un relais de rappel, descendre 2 m, traverser 1 m à droite, remonter une fissure sur 1 m (1 pas, 6a>5/A1) pour rejoindre une bonne terrasse à droite.
L13 IV 30 m Tout droit par un système de fissures (IV), un peu à gauche et revenir à droite pour rejoindre un système de terrasses et murs (bivouac avec de la neige en début de saison).
L14 150 m Poursuivre au plus facile ces terrasses et mur (150 m) pour rejoindre le fil.
L15 IV+ Grimper une fissure raide légèrement vers la gauche (IV+, 20 m), sortir à droite pour faire relais au pied d'un monolithe rouge.
L16 V+ Éviter le sommet du monolithe en traversant à droite, passer un pas d'équilibre (5 m, V+), poursuivre vers la droite pour gravir un dièdre permettant de revenir sur le fil.
L17 Poursuivre sur le fil et rejoindre le pied du ressaut terminal strié d'une cheminée profonde.
L18 IV+ Atteindre la terrasse à la base de cette cheminée soit directement par une dièdre, soit par un détour par l'arête à droite et une magnifique traversée de droite à gauche (IV+).
L19 V Remonter la cheminée directement (V expo, pénible avec un sac) et sortir à droite pour rejoindre un relais 10 m sous le sommet.
L20 V+ 10 m Par un passage en dalle (V+) accéder au sommet de l'Aiguille de Roc.

Descente

3 possibilités :

  • de l'arête SE, en rappel dans la face E de l'Aiguille de Roc (18 rappels, 2-3h),
  • par la voie normale de l'Aiguille de Roc (rappels et désescalade),
  • par le haut en poursuivant au Grépon, puis la voie normale du Grépon et le glacier des Nantillons.

remarks

La longueur clef offre une superbe "Hand Crack" (fissure à mains) de 20 m environ mais non obligatoire.
La nouvelle ligne de rappels "Histoire d'eau" peut éventuellement donner une réchappe commode.
Plein S, ça sèche donc vite !

Cotations

  • III/TD pour la voie seule
  • IV/TD+ pour l'enchaînement avec le Grépon.

Équipement

Peu de matériel en place dans la voie : 3/4 pitons et quelques vieilles cordelettes. Quelques passages en dalles sont exposés, mais ne présentent pas de réelles difficultés.

Bivouac

Bivouac sous les difficultés et sur les nombreuses terrasses sur l'arête SE. Eau disponible en fonction de la saison.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • jeu complet de coinceurs
  • jeu complet de friends jusqu'au #3
  • doubler les friends moyens (#1 et #2).

external_resources

  • Le descriptif du Guide Vallot de François Labande (P188-89) présente de nombreuses erreurs. Le sens de l'itinéraire doit primer sur ce qui est écrit. De nombreuses variantes sont possibles.
  • Topo de Michel Piola sur les escalades dans le massif du Mont-Blanc : schéma général peu précis, mais permettant de se donner une idée de l'itinéraire.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • ca
  • de
  • it
  • es