Aiguille de Sialouze : Traversée Arête S >> Arête N

Information

General

General

route_types: loop
activities
durations: 1 day(s)
rock_types: granit
configuration: edge

quality: medium

Location

Location

heights

heights

elevation min/max : 2700 m / 3576 m

height_diff_up: 900 m

height_diff_difficulties: 250 m

difficulties_height: 3319 m

Rating

Rating

D  
5b+ > 4c

    III    P3 

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

E W S N

Maps

Maps

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

Licence

description


La traversée des arêtes de Sialouze est une superbe classique arête rocheuse de niveau moyen qui se déroule sur un rocher excellent, sauf dans les toutes premières longueurs. La montée se fait par l'arête S et la descente par l'arête N puis une ligne de rappels.

Approche # 2h

Du refuge du Pelvoux, remonter la première barre de rochers au N (repérer la veille) pour rejoindre le sentier qui amène au sommet de la moraine, rive gauche du torrent issu du glacier de l'Homme. Traverser horizontalement (le passage du torrent peut être délicat) puis remonter des pentes de neige, une barre rocheuse (courte dalle, 3) et des éboulis jusqu'au replat au N de la Bosse de Sialouze (3229m). On se sépare ici des gens allant au Pelvoux par le Coolidge.
Traverser ensuite le Glacier de Sialouze plein W vers 3300m, jusqu'à la Brèche de Sialouze (3319m).

Voie

Arête S # 2 à 3h

Un premier mur (3c) et des dalles couchées permettent de rejoindre le fil de l'arête. Continuer dans le flanc W (c'est-à-dire côté Ailefroide) par des rochers brisés jusqu'à un 1er gendarme que l'on évite par l'E (côté Pelvoux). Rejoindre la brèche qui suit le gendarme par un couloir.
Escalader le mur au-dessus de la brèche, puis remonter le pierrier et escalader le 2ème gendarme (4a). Continuer par le fil de l'arête pour gagner la brèche après le 3ème gendarme (3b).
On se trouve au pied d'une grande dalle de 30m. Remonter la dalle d'abord directement (4b), puis en traversée à droite (4c), pour rejoindre un dièdre qui conduit à une terrasse d'éboulis. Il est aussi possible de gravir la dalle directement jusqu'en haut (5b+, pitons en place) ou en traversant à droite dans le haut (5b).
Traverser la terrasse et gravir le mur suivant par un dièdre (4b, 3 pitons). Traverser la petite vire qui suit vers la droite et surmonter un petit mur raide (un pas de 5a, 1 piton) qui donne accès à une vire ascendante versant E. La suivre jusqu'en haut du ressaut. Par de très belles dalles compactes (plusieurs cheminements possibles, anneaux en place sur lunule ou écaille sur le "fil" - 4b soutenu), atteindre le sommet par un léger crochet à gauche en sortant des dalles.

Arête N # 2h

Un rappel de 20m permet de descendre dans la brèche.
Escalader directement le 1er gendarme (surplomb en 4c, puis 4b). Descendre dans la brèche suivante puis gravir le 2ème gendarme (4b). On peut escalader le 3ème ou le contourner à l'W. Continuer par l'arête et contourner toujours à l'W le 4ème gendarme par une vire, ainsi que le 5ème gendarme (qui est grand et de couleur foncée) pour atteindre la Brèche Supérieure de Sialouze.

Descente # 1h pour rejoindre la glacier + 1h30 pour le refuge

5 rappels sur chaînes :

Nouveaux rappels sur chaîne
Nouveaux rappels sur chaîne

R1 40m Le départ se situe au niveau de la brèche (entre le 5ème gendarme et le Pic Sans Nom). Il faut bien longer la paroi à main gauche en descendant (pente de neige ou d'éboulis).
R2 45m Le départ se situe au 2 tiers de la première pente, un peu en hauteur, une corde permet de se hisser à son niveau (pente de neige ou d'éboulis + vire inclinée).
R3 27m Le départ est dans l'axe du second et assez évident. Il faut franchement tirer à gauche pour atteindre le 4ème.
R4 46m Le départ est facile à trouver à condition de bien suivre la paroi à main gauche en descendant. Il faut d'abord se diriger vers la cascade avant de la traverser avant le surplomb. Une fois le surplomb franchi, bien tirer à main gauche, une corde matérialise le départ.
R5 longueur variable selon l'état du glacier Le départ se situe 3 m sous le surplomb à droite de la grotte. De là, c'est tout droit vers le glacier. Si la neige est trop basse, il y a un sixième rappel possible.

Les ancrages des rappels sont placés pour être à l'abri des chutes de pierre, mais cela n'élimine pas entièrement le risque de recevoir une pierre
Pour les spécialistes de le désescalade exposée, il est possible de n'utiliser que le quatrième rappel.

Un autre ensemble de rappels est en place avant le dernier gendarme pour descendre plus tôt. Il permet de faire plusieurs rappels de 25 m et un de 50 en se décalant vers le S légèrement.

Il ne reste plus qu'à descendre au refuge par l'itinéraire de montée.

remarks

  • Cette arête prend bien le soleil, ce qui rend son escalade encore plus agréable et lui permet d'être vite en conditions.
  • L'escalade de niveau moyen est assez engagée car le rocher est compact. La principale difficulté réside dans la longueur. Comme dans les parcours d'arêtes, la recherche du bon itinéraire sera la clé du gain de temps.

gear

L'équipement en place est classique ; emporter quelques dégaines, des anneaux de sangle, un jeu réduit de coinceurs et 2 ou 3 friends moyens. Crampons, piolet.

route_history

  • Première ascension de l'arête S : 3 septembre 1934 - Jean Charignon, Pierre Salmon.
  • Premier parcours de l'arête N (première traversée des arêtes) : 22 août 1942 - Jeanne et Jean Franco, Édouard Frendo, Karékine Gurékian, H. Joubard, R. Laveyssière.
  • Première hivernale de l'arête S : 20 décembre 1956 - Jean Bouvier, G. Lambert.

  • Rééquipement des 5 rappels de descente : 3 juillet 2009 - Guides de la compagnie Oisans-Écrins.

external_resources

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • es
  • ca
  • en
  • eu
  • it
  • de