Grand Pic du Midi d'Ossau : Face N par la Fourche

Grand Pic du Midi d'Ossau : Face N par la Fourche

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang es

Map

  • IGN - 1647OT - Vignemale - Ossau - Arrens - Cauterets - Parc National des Pyrénées
  • IGN - 1547OT - Ossau - Vallée d'Aspe - Parc National des Pyrénées

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s)

quality: medium

Rating

AD  
3c > 3c

    III    P3 

heights

elevation min/max : 1700 m / 2884 m

height_diff_up: 1200 m

height_diff_difficulties: 650 m

orientations

E W S N

route_history

Brulle, d'Astorg, Célestin Passet et Bernat-Salles en 1896

description

Approche

  • Du refuge de Pombie, monter jusqu'au col de Suzon. Continuer sur le sentier de la voie normale de l'Ossau sur une centaine de mètres de dénivelé. On trouve sur la droite (cairn) une sente presque horizontale qui mène à la brèche de Moundeils. De là, descendre d'une cinquantaine de mètres puis traverser horizontalement un large vallon, en suivant une sente bien marquée et pourvue de cairns dans le pierrier, pour rejoindre le pied de la brèche des Autrichiens, que l'on gagne par un couloir de rochers rougeâtres.
  • De Bious-Artigues, suivre le sentier classique des voies du versant N de l'Ossau. Un couloir d'éboulis herbeux sur la gauche amène à la Brèche des Autrichiens.

Montée

L'attaque se situe en contrebas de la brèche, à l'E, (cairn et bâton). Gravir légèrement sur la gauche les dalles au-dessus de la brèche (III+ peu protégeable, 30 m). Attention! on peut repérer un piton qu'il faut laisser tomber sur la droite... sauf si l'on veut grimper plus dur... On rejoint une terrasse dominant la brèche et de là, suivre les vires moins raides... et les cairns. Progression sur la droite à corde tendue, en direction du gendarme évident au centre de la face N. De la brèche, à gauche de ce gendarme, descendre 2 m, puis monter droit dans un fissure-dièdre, et lorsqu'elle butte sur des surplombs, traverser à droite en direction de l'épaule de l'éperon NW de la pointe de France. Remonter cette épaule jusqu'à une bonne terrasse qui domine l'extrémité N de la Vire de l'Embarradère. L'itinéraire se sépare de celui de la face N classique. Très belle vue sur le Pilier de l'Embarradère, les voies du versant NW et le suite de l'itinéraire.

Descendre sans difficulté sur la vire elle-même (il faut faire attention bien sûr, mais cela n'est pas exposé comme indiqué dans certains commentaires... ou tout cas cela a été bien nettoyé!) et la traverser au ras des falaises supérieures en direction du couloir remontant vers la brèche des Pitons de la Fourche. Gravir le couloir d'abord par la droite, puis au le fond et lorsque l'on abouti à la terrasse en dessous des surplombs prendre sur sa droite les dalles (en suivant une ligne de fissures) puis droit (1 piton). Revenir ensuite à gauche (1 piton) puis rejoindre la crête du pilier de l'Embarradère, et facilement la brèche de la Fourche. III+, pitons. On peut également poursuivre par le fond, plus pittoresque (IV+), sangles visibles mais névé qui peut bloquer. On aboutit à la brèche des Pitons de la Fourche. Des Pitons eux-mêmes, on est au sommet du pilier de l'Embarradère, et la vue sur les 300 m de vide en dessous vaut le détour. Traverser ensuite sans difficulté jusqu'à la Fourche.

De là, un aller-retour au Petit Pic est envisageable : remonter directement l'arête qui y mène, un pas de IV, puis dalles faciles. 1 rappel pour redescendre à la Fourche.

De la Fourche, repérer les dalles blanches qui vont permettre de remonter au Grand Pic. Atteindre ces dalles par une traversée ascendante vers la gauche dans les éboulis. Traverser les dalles elles-mêmes (III+), piton à la sortie de la dalle. À leur extrémité, on oblique à droite, et on se trouve au pied d'un système de cheminées et de vires qui reste facile, avec quelques pas de III. Quand on rencontre un fronton le contourner par la gauche et remonter le couloir encaissé qui suit. Ce couloir débouche sur un mur raide (III+) que l'on franchit pour atteindre les gradins de sortie remonter au plus facile jusqu'au sommet de la Pointe d'Espagne 2884 m.

Descente

Par la voie normale.
Traverser en direction de la pointe de France. Descendre le rein de Pombie (pierrier croulant) jusqu'au Portillon (croix en fer forgée) qui marque le haut de la troisième cheminée. Descendre la cheminée qui fait suite en désescalade (60 m env). Des sentes amènent à la 2e cheminée à descendre en désescalade ou en rappel (25 m rappel équipé). Poursuivre toujours vers la droite pour arriver à la première cheminée (25 m rappel équipé mais embouteillé, ou désescalade avec 1 pas délicat si le clavijas est absent). De là, retour évident sur Pombie, ou bien sur Bious par la vallon de Magnabaigt.

remarks

  • Course assez longue mais qui se fait pour les 3/4 corde tendue
  • Pour ne pas se tromper d'itinéraire, il suffit de chercher toujours le chemin le plus simple. Les difficultés ne doivent pas dépasser le III+
  • l'itinéraire était en juillet 2012 bien pourvus de cairns.
  • de la brèche du gendarme caractéristique, nous avons préféré monter droit au-dessus de la terrasse : le rocher de la traversée ne nous paraissait pas très engageant... bien que le cairn semble y inciter.
  • le couloir des Pitons de la Fourche était pourvu d'un névé qui bloquait l'accès aux surplombs de sortie, à partir de la dernière terrasse avant ces derniers. Mais cela passe très bien sur les dalles de droite, à condition de ne pas prendre les vires herbeuses trop bas.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

Casque (indispensable !)
3 dégaines
Sangles, un petit jeu de coinceurs

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • it
  • de
  • ca
  • eu
  • en