Petit Pelvoux : Arête S

Petit Pelvoux : Arête S

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 2 day(s)
rock_types: migmatite
configuration: edge

quality: fine

Download track as

Rating

D  
4c > 4b

    III    P3  E3 

heights

elevation min/max : 1500 m / 3753 m

height_diff: +2250 m / -2250 m

height_diff_difficulties: 400 m

difficulties_height: 3450 m

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

Premier parcours : 16 août 1938 - Georges et Jean Vernet.

description

Voie classique, avec des passages raides dans du rocher prisu. La première partie dans une face homogène permet de choisir son itinéraire, tandis que la suite oblige à suivre le topo pour passer au mieux les trois grandes brèches de l'arête S

Montée

Approche 2 h

Depuis le refuge du Pelvoux, atteint depuis Ailefroide par le torrent de Celse Nière, gravir les rochers juste au-dessus du refuge, puis quitter le sentier après 80 m de dénivelé lorsque celui-ci part à gauche au niveau d'un replat (beau cairn et emplacement de bivouac). De nombreux cairns balisent la sente qui part presque à flanc, en direction de l'arête S. Traverser en légère ascendance sur la droite. Rejoindre une vire effacée au niveau d'une grotte (baume noire) pour rejoindre un grand éboulis. Ne pas monter jusqu'à la grotte mais traverser la vire évidente qui mène à un bloc en "table" (voir photo). En haut de l'éboulis, prendre à droite des dalles moutonnées puis une vire horizontale (aérienne et exposée) pour rejoindre la large arête S, la remonter facilement. L'attaque se situe vers la gauche au pied d'un gendarme.

Voie 5 h

Démarrer en direction d'un gros gendarme (2), puis traverser à droite sur 40 m vers un éperon secondaire (marche dans les éboulis). Sangle blanche à l'attaque + piton et maillon. Le remonter intégralement (100 m de dénivelé, 4a à 4c selon la variante choisie, quelques pitons et "relais" dans l'itinéraire classique), il rejoint l'arête principale (vire d'éboulis). Suivre l'arête jusqu'à des anneaux de rappel. Toutes les variantes se rejoignent inévitablement ici. Désescalade assez facile sur 15 m (ou court rappel) pour rejoindre le fond de la brèche.

Une longueur raide d'abord légèrement en crochet à gauche puis sur le fil (petit surplomb 4c) pour arriver à un autre anneau de rappel (60 m depuis la brèche, 1 ou 2 pitons). L'éviter si possible en continuant sur le fil de de l'arête, petite désescalade pour rejoindre la brèche (impressionnant mais très facile - ne pas désescalader sous l'anneau de rappel).

Démarrer par une traversée ascendante flanc gauche pour passer sous le gendarme suivant, mais ne pas monter à la brèche aiguë (on la devine plus que l'on ne la voit, sauf si l'on est monté trop haut) car le ressaut suivant est bien raide. 10 m sous le gendarme précédant cette brèche, une courte cheminée raide permet de descendre sur une vire (court rappel possible, sangles en place).

Poursuivre la traversée : passer les 2 première petites brèches et grimper l'éperon qui débute à la 3e brèche. Ne pas poursuivre la traversée, ni chercher à rejoindre les relais de but bien visibles sous les surplombs. Précisons : les brèches en question ne sont pas sur le fil de l'arête, mais entre le flanc de l'arête et des gendarmes secondaires.

Gravir cet éperon secondaire (4b, 4 pitons). En sortir à droite avant la pointe. Variante du grimpeur: on peut monter au sommet de la pointe d'où un court rappel ramène à la brèche (belle longueur en bon rocher, il faut en profiter !).

Gravir le large couloir en face (3b), pour gagner le sommet.

Descente

Au NE du sommet, gagner facilement et rapidement une pente de neige/glace qui dépose sur le glacier du Pelvoux.

2 solutions :
1. Remonter vers la Pointe Puiseux et emprunter le Couloir Coolidge à la descente pour rejoindre le glacier de Sialouze puis le refuge.
2. Descendre par le glacier des Violettes, puis le névé Pélissier, voie classique de descente de la traversée du Pelvoux.

remarks

  • Le flanc gauche de l'arête ne prend pas le soleil très tôt, donc malgré l'orientation S, on ne grimpe pas en plein soleil tout le temps...
  • Un cheminement pas toujours évident, surtout à la fin. Un rocher qui se prête très bien aux coinceurs. Quelques pitons en place.
  • Arête en bon gneiss, vérifier les prises quand-même.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Encordement court (25/30m) très agréable pour progresser corde tendue sur une bonne partie de l'itinéraire. Corde 2×50 m recommandée pour la descente des Violettes.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca