Pointe des Écandies : Traversée S > N

Pointe des Écandies : Traversée S > N

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang en

Map

  • Swisstopo - 46 - Val de Bagnes
  • Swisstopo - 282 - Martigny
  • Swisstopo - 1345 - Orsières
  • IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s)
rock_types: granit
configuration: edge

quality: fine

Rating

D  
5c > 4c

    II  X1    P2  E3 

heights

elevation min/max : 1675 m / 2870 m

height_diff: +1350 m / -1350 m

height_diff_difficulties: 150 m

difficulties_height: 2793 m

Access

orientations

E W S N

route_history

F. Carron, R. Lambert, F. Marullaz, 1942
Équipé en goujons par J. Morelli et L. Piguet, 2000

description

La traversée S-N des Écandies offre de beaux passages d'escalade, parfois difficiles, sur du très bon rocher. Ce topo décrit en détail la traversée de la partie méridionale de l'arête, du Col des Écandies (2793 m) à la Brèche Centrale (2783 m).
L’enchaînement avec la traversée de la partie N - itinéraire parcouru moins fréquemment - n'est décrit que très sommairement.


Approche 2 h 30

Depuis Arpette (places de parc jusqu'au point 1675 m) suivre le sentier balisé qui mène au Col des Écandies (2793 m). Contourner les premiers rochers/blocs du côté E sur environ 30 m et atteindre la petite brèche au pied de la fissure de départ (spit bien visible quelques mètres au-dessus de la brèche). Il y a en fait deux possibilités de départ: soit directement à la brèche comme décrit soit 10 m plus bas avec une petite traversee vers la droite pour atteindre une fissure/renfougne qui monte vers la gauche (1 spit).

Escalade 5-6 h

Du Col des Écandies à la brèche Centrale en traversant tous les gendarmes
Remonter la fissure sur la droite sur environ 10 m (5b, 1 spit) puis continuer en ascendance droite sur environ 15 m; possibilité de relais sur béquet. De là, rejoindre le sommet du 1er gendarme soit directement (5b) soit en traversant d'abord à droite jusqu'à la brèche entre le 1er et le 2e gendarme et en suivant ensuite l'arête E du 1er gendarme (plus facile, relais équipé au sommet).
Le 1er gendarme peut être attaqué comme décrit dans le Biner par une fissure/dièdre (4c) environ 15 m à droite de la fissure en 5b. Cette variante mène directement à la brèche entre le 1er et le 2e gendarme.

Du sommet du 1er gendarme, un rappel de 20 m permet d'atteindre une petite plateforme située environ 5 m au-dessous (côté W) de la brèche entre le 1er et le 2e gendarme. Remonter une courte cheminée/dièdre (quelques prises branlantes) et rejoindre le sommet du 2e gendarme par la partie supérieure de son arête N (relais équipé au sommet).

Du sommet du 2e gendarme, un rappel de 15 m permet d'atteindre la brèche entre le 2e et le 3e gendarme. Depuis la brèche, remonter une rampe en ascendance droite débouchant côté E et rejoindre le sommet du 3e gendarme par son flanc E (relais équipé au sommet).
Échappatoire possible à ce moment: un deuxième relais à mi-chemin du sol permet de descendre facilement.

Du sommet du 3e gendarme, un rappel de 15 m permet d'atteindre la brèche entre le 3e et le 4e gendarme. Rejoindre le sommet du 4e gendarme par son versant SE (raide mais avec des bonnes prises, relais équipé au sommet).

Du sommet du 4e gendarme, un rappel de 10 m permet de revenir à la brèche entre le 3e et le 4e gendarme. Suivre ensuite l'arête (facile) jusqu'au Rasoir, étroite écaille de 5 m avec un feuillet pour monter sur une plate-forme (court pas de 5c, 1 spit, relais équipé au sommet). Après le Rasoir, descendre sur des dalles peu inclinées (facile mais expo, 1 spit) jusqu'à la brèche suivante.
Variante : Possibilité de contourner le Rasoir et les dalles en suivant deux petites vires du côté E.

Depuis la brèche, suivre l'arête en restant toujours légèrement à gauche du faite. Remonter une courte cheminée entre deux blocs, franchir un petit ressaut vertical (expo) et atteindre la base d'un Gros Bloc (gendarme) qui se contourne par le côté W.
Suivre l'arête jusqu'au Saut de l'Ange, coupure d'environ 1 m franchissable avec un saut (plus impressionnant que difficile).

Variante : Possibilité de contourner le gros bloc et le Saut de l'Ange en suivant une bonne vire du côté W. Pour ceux qui renoncent au dernier moment à faire le saut, cette vire peut se rejoindre par un rappel de 25 m, départ juste avant le saut sur une sangle en place (à renforcer mais attention bloc branlant), en direction d'une grande plateforme granitique rectangulaire et poursuite à droite N dans un dièdre vertical jusqu'à la vire

L'arête mène alors au pied de la Grande Tour, dont le sommet se rejoint en suivant un système de fissures d'abord sur son côté W et ensuite NW (5b, deux pitons, relais équipé au sommet).

Avec un rappel de 15 m, rejoindre la brèche entre la Grande Tour et le Dernier Ressaut.
Ce ressaut peut se franchir soit du côté W, soit du côté E:
- Côté W: très joli passage d'abord en fissure puis en dalle (5c, 5 spits, 25 m, relais intermédiaire possible sur un bon béquet);
- Côté E: traverser quelques mètres en dalle vers l'E, remonter une fissure jusqu'à une plateforme et suivre ensuite une vire/cheminée en ascendance droite (4c, pitons-coinceurs).

Les deux possibilités ci-dessus mènent à la même petite brèche, située juste après le Dernier Ressaut. Continuer alors du côté E par une vire qui traverse une dalle et rejoint l'arête. Suivre ensuite l'arête facilement (encore un petit pas de 4c un peu exposé) jusqu'au Sommet S (2870 m, sans cote sur la CN).

Rappel de 25 m sur chaîne côté NE, puis désescalade facile jusqu'à la Brèche Centrale par le flanc W.

Un autre relais de rappel (1 spit) se trouve environ 25 m sous le relais chaîné (atteignable par une petite sente mais non visible depuis le sommet) permet d'arriver en bas avec un rappel de 20 m.

Descente 1 h 30

D'abord par un couloir délité vers l'E, puis en traversant vers le SE, rejoindre facilement le sentier de montée par lequel on redescend à Arpette.

Itinéraire pour la traversée de la partie N des arêtes
Itinéraire pour la traversée de la partie N des arêtes

Traversée intégrale des Écandies

Depuis la Brèche Centrale, il est possible d’enchaîner avec la (longue) section N de l'arête des Écandies (AD) qui conduit à la Pointe des Écandies (2873 m) et ensuite à la Fenêtre d'Arpette (2665 m). Cet itinéraire est moins fréquenté et quasi exclusivement en complément de la partie S ici décrite.

remarks

  • Rocher de bonne qualité
  • Les gendarmes peuvent être généralement contournés. Dans ce cas, le temps de parcours diminue considérablement.
  • Ne pas sous-estimer la cotation !

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Sangles, quelques coinceurs et friends (04 - 2.0 BD)
  • Corde minimum 40 m
  • Chaussons pas nécessaires mais très utiles (surtout pour le Rasoir et le Dernier Ressaut) : prise de pied généralement petites.

external_resources

Course décrite dans le hors série Montagne Mag été 2006 "50 courses pour devenir alpiniste" : topo vague et imprécis, et la photo illustrant la Rasoir... correspond en fait au bon becquet du pas de V...

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • ca
  • es
  • de
  • it