Le Râteau - Sommet W : Grand couloir N - Goulotte Allera - Pelatan

Le Râteau - Sommet W : Grand couloir N - Goulotte Allera - Pelatan

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang de - it

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s)
configuration: goulotte

quality: medium

Rating

TD  
4a
  4  M4+    IV    P3 

heights

elevation min/max : 1417 m / 3769 m

height_diff_up: 2352 m

height_diff_difficulties: 500 m

slope: 80°

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

Access

lift_access : yes

orientations

E W S N

route_history

  • Première ascension (en 15 h) : 30 juillet 1974 - Alain Allera, Francis Pelatan.
  • Première solitaire hivernale : hiver 1979 - Ch. Durif.

description

Itinéraire devenu très classique à la faveur des conditions exceptionnelles du printemps 2003. Rapidement accessible par le téléphérique, il est faisable à la journée pour une cordée acclimatée. Attention en "mauvaises" conditions, il s'agit d'une entreprise très sérieuse en mixte exposé.

Approche

Sans téléphérique du refuge, compter 2 h 00

(Option dans le cas où le téléphérique est fermé et que votre envie d'y aller est trop forte)

Depuis le refuge Évariste Chancel, traverser vers la gauche (SSW) par des éboulis et rejoindre le Col du Lac (2983 m). Monter plein S par la rive droite du glacier de la Girose et gagner facilement le Col des Ruillans, puis rejoindre la Brèche de la Girose (3406 m).

Avec téléphérique des Ruillans, compter 1 h 00

Sinon, monter à la gare des Ruillans par le téléphérique de la Grave (30 min).
De la gare monter en direction du sommet du Râteau pour rejoindre la Brèche de la Girose.

Voie de la brèche au sommet, compter 3 h 30 à 7 h 00 suivant les conditions.

Entamer une traversée descendante des Pans de Rideau en face N du Râteau (vers l'E). Passer une première épaule (point le plus bas de la traversée, 3340 m), puis commencer à remonter par des écharpes diagonales aisées jusqu'au pied du débouché du couloir Allera. Une terrasse permet de faire relais au pied du ressaut.

Suivre la belle goulotte qui remonte une cheminée sur 2 longueurs par de la glace fine collée au rocher ou par des longueurs mixtes difficiles mais protégeables (75°, 70°, 80°) et sortir sur une petite épaule par le franchissement d'un bloc coincé (85/90°, piton). Depuis le relais sur l'épaule, traverser en ascendance à droite et remonter la pente de neige, glace ou mixte (65° puis 60°) jusqu'au pied d'un ressaut très raide en longeant le rocher (difficile à pitonner).

Ce ressaut se divise en deux goulottes ; celle de droite est la plus belle mais aussi la plus difficile (35 m, 75/85°, très exposé) à ne pas manquer si elle est en condition, celle de gauche est la plus commode (40 m, 70/75°, moins exposé), 2 pitons au niveau d'un ressaut plus raide. Ces deux options se rejoignent dans une petite niche au pied du second ressaut de la goulotte, remonter un court passage en glace collée sur le rocher (si mixte, très délicat) et poursuivre vers la droite par de courts murs en neige, glace, voire mixte.
On atteint alors le sommet du second ressaut, une pente de neige et glace (60/65°, éboulis si sec !). La traverser verticalement puis en ascendance vers la gauche par des écharpes. On passe alors un petit éperon au pied d'un couloir qui poursuit verticalement puis en diagonale à droite. Le suivre sur 2 longueurs (65/70°) jusqu'à venir buter sur un mur raide en rocher sec.
Par une grande longueur de rocher ou de mixte (M4+ ou IV-, pitons), remonter un petit crochet à gauche puis revenir à droite pour pénétrer dans un dièdre de plus en plus raide pour sortir à la brèche. Traverser un couloir versant Selle puis remonter juste sous l'arête avant de gagner le sommet W (3769 m).

Descente du sommet à la gare des Ruillans, compter 1 h 30 à 3 h 00.

Depuis le sommet, descendre l'arête jusqu'au sommet d'un ressaut raide (rappel) puis traverser vers la droite le long des rochers pour atteindre le sommet d'un second ressaut (rappel).
Poursuivre par l'arête, puis, quand elle s'efface, suivre un goulet peu raide pour rejoindre le glacier.
Descendre vers l'E par des pentes de neige faciles, laisser sur votre gauche le Col de la Girose. Quand la pente se raidit, obliquer vers le N puis revenir vers l'E pour franchir la rimaye. Gagner ensuite le glacier et rejoindre la gare des Ruillans en restant bien rive droite du glacier de la Girose.

remarks

  • Cette face N est très austère, aucun risque de voir le soleil mais ambiance garantie. Attention aux méfaits des montées trop rapides en altitude avec les téléphériques. Bivouaquer prés de la brèche ou à la cabane juste en dessous de la gare des Ruillans est un moyen très efficace de s'acclimater (se renseigner auprès du personnel du téléphérique pour l'accès à la cabane)..
  • La dénivelé de cette course avec l'option montée en téléphérique est très faible, toutefois nous sommes en altitude.
  • Attention aux conditions de cette face, bien visible aux jumelles depuis la Grave. Bonnes, cette course n'est pas très difficile, mais en mauvaise conditions ou en conditions "normales" peut-on dire, il s'agit d'une course très difficile et exposée.
  • Itinéraire à n'entreprendre qu'en période froide pour éviter les chutes de pierres auxquelles on est exposé durant toute l'ascension.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

Matériel classique de goulotte.
Broches à glace, coinceurs et pitons.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • ca
  • es
  • en