Tête du Rouget : Voie des Plaques

Tête du Rouget : Voie des Plaques

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang de - it

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: loop, loop_hut
activities:
durations: 2 day(s)
rock_types: granit
configuration: face

quality: great

Download track as

Location

Rating

PD+  
3c > 3c

    III    P3 

heights

elevation min/max : 2712 m / 3418 m

height_diff: +700 m / -700 m

height_diff_difficulties: 230 m

difficulties_height: 3170 m

gear

glacier_gear: crampons_spring

Access

height_diff_access: 460 m

orientations

E W S N

route_history

Première ascension : 26 juillet 1928 - Alphonse Charles Leroux, Casimir Rodier.

description

La Voie des Plaques offre un parcours intéressant et d’une relative ampleur puisqu'on ajoute le parcours de la voie normale à la descente. On profite alors de tout l’intérêt que procure une belle traversée en terrain d’aventure.
C'est aussi l’occasion de marcher sur les traces de prestigieux personnages. En effet, les premiers à fouler ce sommet au rocher rouge caractéristique n’étaient autre que E. Boileau de Castelnau et les Gaspard père et fils, rien de moins ! Sans doute, ce 23 juillet 1877, préparaient-ils leur prochaine tentative à La Meije qu’ils réussiront trois semaines plus tard.

Approche 1 h 30

Du refuge, remonter les pentes d'éboulis et de névés en direction de la Tête du Rouget. Passer sous l’éperon rocheux qui marque le début de la voie normale puis sous la face W, et par une traversée descendante, parvenir entre deux barres rocheuses à l’aplomb de deux gendarmes à la base de l’arête SW. On peut arriver en cas de bon enneigement au même endroit en passant sous la grande barre rocheuse à l’aplomb de la face W.
Dans les deux cas, ces névés raides présent jusqu’en milieu d’été, peuvent imposer l’emploi de matériel adapté (piolet et crampons).
Rejoindre la brèche de gauche par des rochers brisés raides demandant de l’attention, en cheminant par un S sous le gendarme de gauche (attaque à droite). Il est également possible de passer sur l'autre versant au niveau de la brèche de droite et de gagner par des vires versant S, la brèche de gauche.

1039924

Voie 2 h 30 à 3 h

De la brèche, emprunter des rochers faciles et poursuivre par une dalle inclinée.
Une traversée ascendante au pied du pilier SW permet de rejoindre un couloir rocheux aboutissant à une vague terrasse dominant la face S.
Remonter un petit dièdre puis, après une nouvelle terrasse, emprunter un second dièdre plus raide (3b, piton) pour parvenir à un épaulement.
De là, une grande longueur dans des dalles cannelées, d’abord à l’aplomb du relais, puis en traversée ascendante à droite (3c, 2 pitons) amène à une petite marche de relais.
Poursuivre au-dessus, franchir un petit épaulement et à sa droite rejoindre un dièdre permettant après une petite traversée à droite dans des cannelures (3c, piton), de rejoindre un bon emplacement de relais.
Droit au-dessus, un dièdre en rocher gris et un peu incertain (3b) donne accès à une vaste vire.
Rejoindre le couloir immédiatement à gauche (il est possible également de monter plus à droite), le remonter facilement et par l’arête ou légèrement en contrebas, et rejoindre le sommet.

Descente 1 h 30 à 2 h

Il y a le choix entre 2 possibilités, selon que l'on veut repasser à l'attaque ou non.

  • Par l'arête N :
    Du sommet, suivre l’arête aérienne et facile jusqu'à une petite brèche dominant la facette NW et la voie normale d’ascension.
    De là, 2 rappels facultatifs (25 et 50 m) et une désescalade permettent de rejoindre une première brèche dominant un grand couloir enneigé en début d’été. Ne pas l’emprunter mais poursuivre en descente à droite par un cheminement rocheux (traces) pour parvenir à la Brèche du Rouget. Descendre sur l’éperon vers la gauche en se rapprochant du couloir (traces, cairns). Après un bref passage plus raide, on parvient à un anneau de rappel. Effectuer un rappel de 22 m, puis reprendre le fil de l’éperon jusqu’au pierrier ou névé (on peut éviter ce rappel en remontant depuis la terrasse vers la droite et par une désescalade facile).
  • Par l'arête SW, qui ramène à l'attaque.

Rejoindre ensuite le refuge par l’itinéraire de montée.

remarks

  • Très peu d’équipement en place (relais à construire), des choix d’itinéraire à effectuer, une descente à découvrir : autant de raisons de ne pas sous-estimer la durée de cette course qui, si elle ne présente pas de difficultés techniques importantes, se déroule en vrai terrain d’aventure.
  • Même s’il s’agit d’une escalade orientée favorablement, il est raisonnable de partir avec un équipement adapté à la montagne et de prendre toutes les précautions particulières à ce milieu. Les rappels de la voie normale (orientés NW) sont à l’ombre et peuvent être froids.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Corde à simple ou de rappel
  • Un petit jeu de coinceurs et de friends (de 1,5 à 3)
  • Sangles

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • ca
  • es
  • en