Pic du Glacier Blanc : Arête S

Information

General

General

route_types: traverse
activities
durations: 1 day(s)
rock_types: migmatite
configuration: edge

quality: medium

Download track as

Location

Location

heights

heights

elevation min/max : 2542 m / 3525 m

height_diff: +1000 m / -18 m

height_diff_difficulties: 300 m

Rating

Rating

AD  
4b
    II    P3 

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

E W S N

Maps

Maps

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

Licence

description

Approche

Du refuge du Glacier Blanc

Du refuge du Glacier Blanc, prendre le chemin d'accès au refuge des Écrins. Puis :
- en début de saison, prendre pied sur le Glacier Blanc et suivre la combe glaciaire rive gauche du glacier jusqu'au plateau (environ 3000m), puis rejoindre le sentier de "fin de saison" sur la moraine (points blancs).
- en fin de saison, suivre le chemin tracé sur la moraine et balisé de points blancs. On trouve son départ environ 50m (en distance) avant que le sentier ne rejoigne le glacier (cairn) : il remonte un couloir de pierrailles sur une soixantaine de mètres de dénivelé puis franchit les rochers le bordant en rive droite avant de traverser horizontalement.

Au niveau d'un emplacement de bivouac, situé presque à l'aplomb du Col du Glacier Blanc (à cet endroit le refuge des Écrins est bien visible), rejoindre à vue la base de l'arête par des pierriers et des névés, en contournant plutôt par la gauche une petite barre rocheuse.

Du refuge des Écrins

Partir plus ou moins à flanc vers l'E pour viser la base de l'arête S.

Voie (Arête S)

Pic du Glacier Blanc, arête S
Pic du Glacier Blanc, arête S

Attaquer versant E, 10m à droite de la base de l'arête, par un dièdre fissuré peu marqué (1 piton) et en sortir rapidement à gauche pour rejoindre le fil au niveau d'un 2ème piton (ensemble de IV). En l'absence de neige, un cairn ainsi qu'un bâton en bois couché sur une prise à 1 mètre de haut indique le dièdre de départ.

Variantes d'attaque :
- Il existe un dièdre versant W, moins raide au début mais avec une sortie en IV+ (piton dans une traversée exposée avant un passage raide) : attaque déconseillée.
- Par un dièdre-cheminée situé versant E, environ 40m à droite du fil (IV+, ramonage, relais équipé sur un bloc coincé).

Suivre l'arête (IV puis III) jusqu'à une brèche et remonter versant E par un système de vires plus ou moins marquées pour éviter plusieurs gendarmes. Rejoindre le fil et le suivre au mieux (III) jusqu'à une pointe d'où une courte désescalade mène à un ancrage de rappel. Faire un rappel de 20m dans la brèche.

L'échappée n'est pas/plus possible versant W depuis cette brèche (rappel introuvable).

Remonter une dalle en oblique à droite (III) et suivre le fil de l'arête du gendarme suivant afin de rejoindre un nouvel ancrage de rappel. Rappel de 15m dans la brèche qui suit.

Gravir en oblique sur la gauche un système de fissures (III). Par un système de rampes et de vires versant NW, rejoindre le sommet. On peut aussi gravir le fil de l'arête ou chercher quelques jolis passages rocheux en versant SE (III).

Descente

Vers le refuge du Glacier Blanc

Facilement par l'arête E (cairns) puis névés et pierriers pour rejoindre le sentier ramenant au refuge du Glacier Blanc.

Vers le refuge des Écrins

Juillet 2017 : un éboulement a eu lieu au mois de juillet sur l'arête W qui descend vers la Brèche Cordier. Option déconseillée, à confirmer.

Pour se diriger vers le refuge des Écrins, depuis le sommet, suivre l'arête NW vers la Brèche Cordier. Un rappel de 40m (ou 2 rappels de 24m puis 16m, équipés sur plaquettes) se trouve, en face SW, 5m sous le fil de l'arête (très effilée à cet endroit), en amont de la Brèche Cordier. Il permet de prendre pied sur la pente de neige au S. De là, 25mn à flanc pour rejoindre le refuge.

remarks

  • Course de haute montagne dans le cadre magnifique du Glacier Blanc.
  • Course principalement au soleil mais ne pas partir trop léger car il fait frais à l'ombre.
  • La principale difficulté consiste dans le dièdre du départ, mais la longueur de l'arête n'est pas à sous-estimer car le développement est important.
  • Course d'arête type avec quelques petits rappels et beaucoup de manœuvres de corde et changements d'encordement.

route_history

Première ascension : septembre 1936 - Henri Salin, Jean Vernet.

external_resources

  • Montagne Magazine N°273, août/septembre 2003, page 102.
  • Tracé et photos (notamment du dièdre de l'attaque classique) sur www.montagne-virtuel.com

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • ca
  • it
  • en
  • eu
  • de
  • es