Nevado Pisco : Voie Normale

Nevado Pisco : Voie Normale

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang it

Licence

General

route_types: return_same_way
activities:
durations: 2 day(s)
configuration: glacier

quality: medium

Location

Rating

PD-   1    IV  X2    P4 

heights

elevation min/max : 4665 m / 5752 m

height_diff_up: 1200 m

height_diff_difficulties: 40 m

slope: 45°

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

description

Montée

En deux jours:
Jour 1 : Depuis le camps de base "Yurac Corral" à Cebollapampa, qui se trouve près de la route du parc nationnal Huascaran, rejoindre le refuge "Peru" (camp possible) à 4665 m par un bon chemin raide. Après le refuge, monter sur la crête de la grande moraine qui cache un glacier issu du Huandoy, redescendre de 100 m derrière la moraine pour prendre pied sur ce glacier (couvert de pierres). Traverser le plat du glacier (cairns) pour rejoindre le sentier qui s'élève sur l'autre rive jusqu'au camp moraine (confortable, il y a de l'eau).
Jour 2 : Du camp moraine, rejoindre le glacier en 20 minutes en suivant des cairns. Le remonter vers le N jusqu'au col Pisco-Huandoy (nombreuses crevasses au départ). Après le col, suivre la longue arête du Pisco vers l'E, d'abord par de larges pentes soutenues (30°). Vers son milieu, l'arête devient plus fine, on doit traverser à flanc versant N une pente raide et crevassée, puis remonter vers le fil de l'arête : 30 m à 45-50° avec une énorme crevasse à franchir. L'arête redevient plus large et plus facile à suivre, on contourne d'énormes crevasses, et après deux courtes sections de 40-45°, on atteint le sommet.

Avec ce découpage la première journée est longue et la montée fatigante si l'on n'a pas de mule ou de porteur.
En trois jours : Camp de base - refuge / refuge - camp moraine / camp moraine - sommet - descente.

On peut aussi dormir au refuge pour effectuer la course comme dans les Alpes. Dans ce cas la deuxième journée est assez longue et il faut partir tôt pour arriver de bonne heure au sommet avant le lever des nuages. On peut redescendre sans problème le même jour à Cebollapampa.

Descente

Identique à la montée.

remarks

La principale difficulté de ce sommet provient de l'altitude. Son ascension ne doit être entreprise qu'après une bonne acclimatation. Elle peut par exemple s'enchaîner avec le classique trek de Santa Cruz.
Attention à la température, il fait bien frais la nuit, l’itinéraire est assez exposé au vent après le col.

En général, pas de difficultés particulières à part l'altitude et éventuellement les deux petits passages raides finaux. Les crevasses peuvent obliger certains équipements (relais pour le franchissement de certaines) ou détours.

La vue au sommet est grandiose (vue à 360°). On distingue notamment les Huandoy, la cordillière noire, les Santa Cruz, l'Artesonjaru, l'Alpamayo, le Chacraraju, le Chopicalqui et le Huascaran.
Partir tôt pour arriver vers 9h au sommet avant l'arrivée des nuages, ce qui est plus facile en dormant au camp moraine.
Souvent, les nuages se lèvent une ou deux heures après le soleil, choisir l'heure de départ en conséquence.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

De quoi poser un relai pour d'éventuelles grosses crevasses aux ponts de neige douteux (piolet supplémentaire ou pieux à neige).

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • eu
  • es
  • en
  • ca