Dôme de Neige des Écrins : Versant N (voie normale)

Information

General

General

route_types: return_same_way
activities
durations: 2 day(s)
configuration: glacier

quality: medium

Location

Location

heights

heights

elevation min/max : 1874 m / 4015 m

height_diff: +965 m / -2141 m

route_length: 11.992 km

height_diff_difficulties: 400 m

slope: 35°

Rating

Rating

F     II  X3 
3.2 / E2
AD / S4

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

image/svg+xml N NE NW SE SW S E W

Maps

Maps

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

Licence

description


La voie normale du Dôme de Neige des Écrins est une superbe classique de neige, menant à plus de 4000m, accessible à la plupart des alpinistes. Néanmoins, elle est très exposée aux séracs et aux crevasses. L'arrivée à 4000m peut également solliciter le souffle des prétendants.
La vue du Dôme est saisissante, avec une très belle perspective sur l'arête W de la barre des Écrins, et un tour d'horizon qui embrasse la majeure partie des Alpes et Préalpes françaises, et porte jusqu'au Cervin et Mont-Rose.

Barre et Dôme de Neige
Barre et Dôme de Neige
voie normale du dôme
voie normale du dôme

Itinéraire # 4h

Depuis le refuge des Écrins (3175m), rejoindre le glacier Blanc par le sentier d'accès au refuge (descente de 120m de dénivelée). Suivre la rive gauche du glacier en direction du col des Écrins (3367m) pour le laisser à droite (3300m).
Depuis le Col des Écrins (3367m), prendre pied sur le glacier blanc en descendant légèrement (3300m).

Attaquer le versant N par les pentes de neige les moins raides, sur la droite, en traversant au plus vite la coulée d'avalanche provenant du grand sérac (risques de chutes de séracs), ou si les conditions le permettent, par la langue de glace au centre, plus raide mais moins exposée. Remonter en appuyant à gauche vers le centre de la face, puis louvoyer entre quelques grosses crevasses pour rejoindre un replat (3600m) au pied de la pente plus raide qui permet de contourner par la gauche la grande zone de séracs supérieure. Remonter cette pente d'abord un peu à gauche puis franchir au mieux de grosses crevasses (3761m), et poursuivre en tirant à droite sur le plateau supérieur du glacier.

Longer la base des pentes raides de la face N de la barre des Écrins jusqu'au pied de la brèche Lory. Franchir la rimaye au mieux sous la brèche Lory, parfois très à droite sous le sommet du Dôme, et rejoindre le sommet.

Descente # 2h à pied (15min à ski) jusqu'au refuge des Écrins

Par la voie normale de montée.

Variante ski

Sur le plat du glacier Blanc (3250m), il est possible de descendre rive droite. Longer au plus près les pentes de la pointe du Serre Soubeyran (3472m) et s’engager dans la zone de séracs rive droite. Eviter les séracs par un couloir secondaire sous la face E de la pointe du serre Soubeyran (entrée du couloir à 2880m, S3). Longer le glacier pour atteindre le replat sous la langue glaciaire terminale (2300m). Attention, bien repérer ce passage à la montée au refuge le premier jour, et s’assurer qu’il est suffisamment enneigé. La sortie du glacier entre 2500m et 2300m est très exposée aux chutes de pierres et se fait sur de la glace vive recouverte de caillasses quand la neige à fondu.

remarks

La cotation alpinisme F est donnée pour un itinéraire en bonnes conditions et donc généralement pour un parcours à la fin du printemps. Au cours de la saison estivale et avec la fonte de la neige, le glacier s'ouvre, le passage des crevasses et de la rimaye sommitale devient plus difficile, les pentes deviennent plus raides ponctuellement. En fin de saison estivale ou avec des mauvaises conditions, la cotation ressentie peut s'évaluer couramment à PD.

  • L'itinéraire est exposée aux chutes de séracs. Des accidents se produisent régulièrement. Il est indispensable de pas trainer dans les sections exposées.

  • Les premières pentes du versant N prennent tôt le soleil en été (orientation NE) et peuvent donc être très ramollies en cas de descente tardive. Le faux plat du glacier est aussi très ensoleillé. Il est donc nécessaire de redescendre tôt du sommet pour avoir une neige qui porte encore bien.

  • En cas de descente dans la vallée après la course, il est préférable de ne rien laisser au refuge du Écrins sous peine de devoir y remonter en fin de course.

Cette course sert de course de référence pour la cotation globale. Il ne faut donc pas modifier cette cotation de l'itinéraire. Si la cotation ne vous semble pas correcte, merci de contacter la modération : topo-fr@camptocamp.org.

route_history

1ère ascension : Emmanuel Boileau de Castelnau, Pierre Gaspard père et fils, le 21 juillet 1877.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • eu
  • ca
  • de
  • es