Petites Jorasses : Voie Contamine

Petites Jorasses : Voie Contamine

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • Swisstopo - 46 - Val de Bagnes
  • Swisstopo - 292 - Courmayeur
  • IGN - 3531ET - St-Gervais les Bains - Massif du Mont Blanc
  • IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc
  • Escursionista - ESC01 - Monte Bianco, Courmayeur

Licence

General

route_types: return_same_way
activities:
durations: 1 day(s)
rock_types: granit
configuration: face

quality: fine

Rating

TD+  
6a > 5c

  A0    III    P3  E4 

heights

elevation min/max : 2450 m / 3650 m

height_diff: +1300 m / -1300 m

height_diff_difficulties: 750 m

difficulties_height: 2970 m

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

E W S N

route_history

Ouverture : 20 et 21 août 1955 - Marcel Bron, André Contamine, Pierre Labrunie.

description

Approche 2h

Deux solutions :

  1. Du refuge de Leschaux, prendre pied sur le glacier et monter au mieux vers les Petites Jorasses (glacier assez tourmenté).
    L'attaque est dans un grand dièdre de 200 m, là où le glacier remonte assez haut (plus à droite il remonte haut sous une goulotte marquée venant d'une brèche), juste à l'aplomb du sommet et d'un grand toit en virgule au milieu de la face.
  2. Du refuge de Leschaux (2450 m), monter par le sentier vers le refuge du Couvercle et à 2575 m, le quitter (cairn) et monter vers le SSE pour traverser toute la moraine autour de l'altitude 2600 m, à + ou - 50 m. Nombreux cairns, peu visibles de nuit. Il y a des passages obligés, notamment un grand torrent raviné à traverser assez haut (donc ne pas descendre trop), et vers la fin, descendre assez franchement jusqu'au glacier qu'on atteint dans une zone peu raide et peu crevassée. Remonter alors le glacier et le traverser en direction de l'attaque qui s'atteint par des pentes plus raides. Franchir la rimaye et attaquer au pied du grand dièdre à l'aplomb des surplombs noirs.

Voie 7h - 9h

(Horaire en prévoyant de redescendre en rappel, un peu plus si traversée.) Les longueurs sont indicatives et doivent tenir compte du recul glaciaire.

L1 IV+/V 30 m Monter dans des dalles poussiéreuses jusqu'à un bon relais spité (ne pas attaquer tout de suite dans le dièdre).
L2 IV+/V 50 m Traverser à gauche jusqu'au dièdre et le suivre, relais sur un gros becquet en contrebas d'un toit-surplomb.
L3 V+ 45 m Franchir le toit (V+) et poursuivre dans le dièdre, relais sur becquet.
L4 IV/V 80 m Poursuivre dans le dièdre, avec des passages faciles et un passage plus difficile (V). S'arrêter 50 m sous les grands surplombs, sur une large vire encombrée de blocs.
L5 V/V+ 50 m Traverser à droite, gravir un petit dièdre facile, laisser à gauche le relais d'Anouk, puis gravir un dièdre fissuré à gauche (1 ou 2 pitons au début, puis plus rien), passer une vire et continuer au-dessus à droite dans une superbe fissure noire sans aucun point (ne pas prendre la fissure à droite avec une sangle qui pend), et prendre pied sur une zone peu raide et plus facile : relais sur sangles quelques mètres plus haut.
L6 IV/V 90 m Continuer en ascendance à droite dans du terrain dalleux et fissuré peu raide, rejoindre un couloir-cheminée "souvent humide" (avec quelques pitons), le remonter et faire relais sur un gros becquet dans une zone de terrasses et d'éboulis.
L7 III 35 m Traverser à gauche dans un terrain facile en mauvais rocher pour faire relais sur le fil de l'éperon.
L8 III puis IV 30 m Suivre l'éperon qui se transforme en cheminée, relais sur becquet.
L9 IV/IV+ 30 m Continuer dans la cheminée jusqu'à l'endroit où elle devient franchement raide et difficile : relais sur une sangle sur bloc coincé.
L10 6a/6a+ 50 m (longueur-clé) Remonter la cheminée, raide et difficile, autant que possible en extérieur (mais points d'assurage au fond !), en sortir et monter en dalles à droite (pitons), puis revenir dans la cheminée qui devient dièdre, poursuivre jusqu'à une zone moins raide, relais sur pitons.
L11 V/V+ 50 m Poursuivre le long du dièdre, franchir un surplomb (pitons, excellente prise main droite), puis continuer le long d'une fissure en ascendance vers la gauche. Ne pas trop monter, et traverser en dalle fissurée jusqu'à un bon relais sur une terrasse (on croise Anouk dans cette longueur).
L12 V 50 m Traverser vers la gauche (légère descente, puis légère montée jusqu'à un relais sur sangles, puis descente délicate mais pas difficile pour rejoindre une rampe évidente que l'on suit. Relais sur becquet.
L13 III/IV 50 m Monter au-dessus du relais pour rejoindre une autre rampe qui mène au névé triangulaire. Relais au névé (zone de rochers blanchâtres quand il n'y a pas de neige).
L14 V 30 m Traverser en dalle à droite puis remonter pour gagner la vire au-dessus du névé (30 m).
L15 V 50 m Traverser 50 m à droite en descendant progressivement jusqu'au changement d'orientation de la face. Relais en contrebas (2 points).
L16 IV 30 m Traverser encore un peu et remonter le couloir cheminée qui ramène sur le fil.
L17 III/IV/V 120 m Remonter à corde tendue plutôt à gauche du fil de l'éperon jusqu'au sommet en cherchant les points de faiblesses et en croisant à de nombreuses reprises les spits et relais d'Anouk.

À compléter : 21 (?) longueurs au total

Descente

Descente coté italien (4h) : 2 rappels depuis la brèche posent sur des vires. Désescalader celles-ci en tirant le plus à droite possible en bas jusqu'à une dernière terrasse. 2 autres rappels déposent dans le couloir de neige. Descendre au plus facile au refuge en fonction des crevasses (en 2016, rappel sur becquet pour le franchissement de la rimaye en rive droite).

Sinon en rappel dans Anouk (2h - 2h30).

remarks

  • Voie montagne soutenue dans le V sup
  • Rocher bon à excellent

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Crampons, piolet pour l'approche (et la descente côté italien).
  • Jeu complet de friends et coinceurs.
  • Cordes 2×50 m

external_resources

La description du Rébuffat est vraiment sommaire. Celle du Vallot plus aidante en particulier dans le haut.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • ca
  • de
  • it
  • en
  • es
  • eu