Pic Sans Nom : Pilier Chapoutot - Mercadié - Rolland

Pic Sans Nom : Pilier Chapoutot - Mercadié - Rolland

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s), 2 day(s)
rock_types: granit
configuration: pillar

quality: medium

Rating

TD-  
6a > 5b

  A1    IV    P3 

heights

elevation min/max : 1874 m / 3429 m

height_diff: +1555 m / -1555 m

height_diff_difficulties: 480 m

difficulties_height: 2950 m

gear

glacier_gear: crampons_req

Access

height_diff_access: 1080 m

orientations

E W S N

route_history

  • Première ascension : 12-13 août 1970 - Pierre Chapoutot, Jean-Louis Mercadié, Jean-Jacques Rolland.
  • Deuxième ascension (avec sortie dans la tempête) : 13-15 août 1972 - Henri et Isabelle Agresti, Jean-Marie Galmiche, Francis Leduc.
  • Troisième ascension : 21-22 août 1972 - André Bertrand, Charles Guillon.
  • Première solitaire (enchaînement avec la voie George-Russenberger) : 1979 - Patrick Berhault.
  • Première hivernale : 21-22 décembre 1985 - Guy Cavarel, René Kehres.
  • Enchaînement voie Chapoutot-Mercadié-Rolland (en 3 h) - Aurore nucléaire (en 4 h 30) : 16 août 1986 - Yves Astier-Perret, M. Saillet
  • Enchaînement solitaire : voie Chapoutot-Mercadie-Rolland - Pilier S des Écrins (en 10 h 30) : 31 août 1989 - Christophe Moulin.
  • Première solitaire hivernale : 4 janvier 1990 - Christophe Moulin.

description

Belle voie historique pas très soutenue au parcours ingénieux et assez évident, juste à gauche de la Raie des Fesses. Attention toutefois au rocher hétérogène.

Approche 3 h

Du Pré de Madame Carle, emprunter le sentier du Glacier Blanc puis bifurquer à gauche pour remonter la moraine du Glacier Noir jusqu'aux Balmes de François Blanc. Traverser alors le Glacier Noir pour rejoindre sa branche S et ainsi gagner le pied de la face légèrement à gauche du cône de neige débouchant de la Raie des Fesses. On atteint ainsi par des pentes de neige la vire qui marque le départ de la voie, sur la gauche : relais sur sangles en place, bien à gauche (présence d'un relais intermédiaire).

Voie 5 à 7 h

La voie sort au sommet du Pilier Central (3429 m), antécime située sous une niche de neige à gauche de la face N, sommet des voies Aurore Nucléaire et Magic Stones.
L'itinéraire emprunte les faiblesses de la face N du pilier. De ce fait, la voie croise à deux reprises Magic Stones et côtoie à un moment Aurore Nucléaire.

L'itinéraire se déroule en 3 temps :

  • La 1re partie se déroule face N et passe par des vires juste à gauche de la Raie des Fesses et passe par une grande rampe en oblique à gauche pour atteindre deux grands dièdres avec des toits.
  • La partie médiane est une longue traversée descendante sur une vire peu marquée délicate et exposée pour rejoindre le pied d'un grand dièdre.
  • La 3e partie est la remontée de ce grand dièdre et qui se prolonge en un grand pilier. Cette partie est plutôt NW, juste à côté de la Raie des Fesses.

L'itinéraire décrit n'est pas exhaustif. C'est l'itinéraire réalisé le 7 juillet 2012, mais il y a certaines variantes décrites dans les topos Labande, Cambon et Rébuffat qu'il faudra détailler.

1re partie

Du relais, traverser à droite pour prendre au plus facile. Rejoindre un relais à l'aplomb du premier relais (50 m, III/IV). De là, traverser à droite pour rejoindre un couloir cheminée. Le remonter (IV, 1 piton) et passer au-dessus de dalles en meilleur rocher, compact et protégeable (IV+, puis V). Toujours en ascendance à droite, rejoindre le pied d'un dièdre raide sur une vire en rocher délité ou enneigé. De là, remonter le dièdre (V+, délicat, 3 pitons dont 2 reliés par une sangle, visible depuis la vire). Sortir plutôt à droite. Faire relais sur des vires au-dessus. Le rocher devient moins raide, compact et bien protégeable. Remonter les dalles vers une rampe bien marquée qui traverse la face en ascendance à gauche. La remonter. Cette rampe est aérienne en excellent rocher et facilement protégeable (IV, puis III quelques pitons). La remonter sur une centaine de mètres. Une voie (Magic Stones) traverse cette rampe en son milieu. Repérer son relais. Continuer jusqu'à venir buter dans un verrou, le franchir en oblique à gauche pour rejoindre une large vire avec un relais sur piton.

Du relais, suivre une petite vire sur la droite pour rejoindre un pilier bien marqué mais court. Le remonter, passage clé, aérien mais en bon rocher (V+, 3 pitons, A1 possible). Ce court pilier (15 m) rejoint une terrasse confortable. De ce relais, repérer une enfilade de deux dièdres avec tout un système de toits ; la voie laisse les dièdres main gauche. Franchir de nouveau un ressaut court et raide, exposé (IV+,15 m), où l'on se retrouve de nouveau sur une vire très confortable. De là, traverser en oblique à droite (1 spit, visible depuis le relais) pour rejoindre un pilier couché en bon rocher se dirigeant vers le pied du deuxième dièdre. Remonter ce pilier sur 25 m pour trouver un relais sur piton à droite du pilier. Ne pas monter trop haut, et ne pas suivre la ligne de spits de Magic Stones.

2e partie

La deuxième partie est la grande traversée aérienne en bon rocher. Du relais, suivre la ligne de faiblesse (vire peu marquée) alors évidente en désescaladant (IV, quelques passages IV+, exposé, 1 piton), pour changer d'orientation et contourner cet énorme pilier raide et très compact. Traverser jusqu'à faire un relais sur piton (non reliés). Continuer de traverser sur ~10m, puis remonter à l'aplomb d'un dièdre bien marqué (IV+, et 1 pas en V).

3e partie

Du relais, remonter ce dièdre d'abord dans la fissure puis sur le fil à droite (IV+, puis V/V+, 2 pitons), pour faire relais dans une niche (2 pitons). De là, remonter en oblique à gauche les dalles qui se couchent au fur et à mesure de l'ascension (3 longueurs pour le sommet, IV, puis III, 1 piton, 1 spits).

Descente

Par les relais d'Aurore Nucléaire, descente fastidieuse et longue. Relais bons (1 piton et 1 spit de 8 à tous les coups sauf pour le premier rappel tout en haut, où le sommet est un peu croulant !). Possibilité de descendre avec une corde de 50 m mais pour la commodité et sérénité préférer une corde de 60 m.
Pour la descente du relais d'attaque à la neige, possibilité de faire un rappel.

remarks

  • Parfois un rocher médiocre et beaucoup de pierres qui ne demandent qu'à tomber (sur le bas), et parfois compact mais peu protégeable (surtout sur le haut).
  • Ne pas négliger l'approche pour atteindre le relais d'attaque. Suivant conditions, peut s'avérer un vrai casse-tête. Et la descente par Aurore Nucléaire, fastidieuse et interminable.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Corde 2×60m
  • 10 dégaines
  • Friends moyens
  • Coinceurs
  • Quelques pitons

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de