Punta Torelli : Spigolo SSE - Via Mauri-Fiorelli

Punta Torelli : Spigolo SSE - Via Mauri-Fiorelli

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

View in other lang it

Map

  • Swisstopo - 44 - Passo del Maloja
  • Swisstopo - 278 - Monte Disgrazia
  • Swisstopo - 1296 - Sciora

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s)
configuration: edge

quality: fine

Rating

D+  
5c > 5b

  A0    III    P2 

heights

elevation min/max : 2534 m / 3137 m

height_diff_up: 600 m

height_diff_difficulties: 400 m

difficulties_height: 2700 m

orientations

E W S N

route_history

  • Ouverture de la voie directe du spigolo SSE le 11 juillet 1955 par G. Ferrari, Giulio Fiorelli et C. Mauri.
  • Auparavant, G. Pollinger et E. L. Strutt avaient déjà suivi le haut du spigolo SSE en gravissant la paroi E, le 18 juin 1908. Et le 23 août 1953, R. Armelloni, P. Contini et C. Cremoni avaient gravi le spigolo SSE en contournant par la droite son ressaut vertical que surmonte la voie Mauri.
  • Première hivernale le 18 mars 1957 par R. Compagnoni et P. Gilardoni.

description

Considéré depuis toujours comme une grande classique de la vallée, le spigolo SE de la Punta Torelli, évident et ensoleillé, propose une belle escalade sur un excellent rocher, peut-être un peu discontinue, mais toujours divertissante et avec de beaux aperçus sur la paroi méridionale du Piz Badile.

Approche

Du refuge Gianetti, monter, par des éboulis et des plaques d'herbe, en direction du spigolo SE de la Punta Torelli, bien évident, pour rentrer, sans itinéraire obligatoire, dans le large couloir qui s'ouvre à droite de la tour caractéristique de la Dente della Vecchia. Quand ce couloir se rétrécit, son fond est souvent occupé par de la neige dure. Dans ce cas, remonter les dalles faciles à gauche puis l'éboulis au-dessus. L'attaque se trouve à la base d'une rampe rocheuse évidente qui, montant de gauche à droite, rejoint le fil du spigolo au-dessus d'une série de surplombs bien marqués.

Voie

L1 III 50 m Escalader les dalles faciles, soit directement, soit par la fissure entre ces dalles et la paroi verticale voisine. Construire le relais sur une des petites vires commodes que l'on rencontre en haut de la longueur (II et III).
L2 III 30 m Grimper encore des dalles faciles, un peu plus raides, jusqu'à rejoindre le fil du spigolo. Relais sur piton ou sur becquet.
L3 III+ 50 m Par le couloir facile à gauche du spigolo (ou directement sur le spigolo lui-même) monter droit en visant la base d'un mur compact, plus net et vertical, où commencent les difficultés. Relais sur une vire commode au pied du mur (III et III+).
L4 V+ 25 m Attaquer le mur en se tenant sur la dalle raide à droite du fil du spigolo. Monter d'abord vers la gauche, puis franchement à droite pour s'engager dans une dalle concave menant au-dessous d'un toit bien prononcé (nombreux pitons). Par une belle fissure horizontale pour les mains, traverser à gauche pour contourner le toit jusqu'à un relais inconfortable sur goujons (V et V+).
L5 V+ 35 m Par une fissure évasée partant du relais, monter légèrement vers la gauche sur quelques mètres jusqu'à un mauvais piton. Par un pas très délicat, traverser horizontalement à droite pour dépasser le fil de l'arête et rejoindre un second système de fissures, toujours évasées, menant à une petite terrasse (Une incertitude subsiste quant à ce passage : selon le topo original, la voie monte droit dans le petit mur au-dessus du mauvais piton ; mais le passage est déséquipé et semble plus engagé). De la petite terrasse, prendre une belle fissure verticale facilement protégeable qui mène à un agréable dièdre fissuré en haut duquel se trouve le relais (V et V+).
L6 IV+ 30 m Passer sur le flanc oriental du spigolo et, par une escalade très exposée mais peu difficile, traverser sous un surplomb pour revenir sur le fil de l'arête, au niveau où il devient plus plan. Relais, encore sur goujons, à la base d'un ressaut fissuré.
L7 III 40 m Gravir le mur par une belle fissure, puis plus facilement jusqu'à la base d'une dalle raide compacte (IV-, III).
L8 V 20 m Gravir la très belle dalle, non protégée, haute d'un quinzaine de mètres, par des pas délicat en adhérence sur de bonnes réglettes. Le passage demande un bon mental. Dans la partie haute de la dalle, il est toutefois possible d'utiliser son bord droit. Relais sur goujons sur une terrasse en haut de la dalle.
L9 IV- 40 m En restant sur le fil étroit de l'arête, descendre à une petite brèche et remonter sur le côté opposé par une sorte de dièdre. À son extrémité, virer à droite et faire le relais avant un ultime petit ressaut (IV- et III).
À corde tendue, gravir le ressaut par la gauche, et par des blocs faciles, rejoindre le sommet (vue panoramique) surmonté d'une grande croix de fer.

Descente

Du sommet, prendre l'arête SW et la suivre facilement jusqu'à une brèche bien marquée. Descendre vers la gauche dans des éboulis peu raides (cairns) et s'engager dans le large couloir limité à gauche par la crête de la Dente della Vecchia et à droite par l'arête qui relie la Punta Torelli au Pizzo Porcellizzo. À la base du couloir, rejoindre facilement le refuge par des pentes de cailloux et d'herbe.

remarks

  • Grande classique, parmi les plus parcourues depuis le refuge Gianetti. Possible à la journée depuis Bagni di Masino pour une cordée bien entraînée.
  • L’itinéraire est vraiment intuitif et suit globalement toujours l'arête.
  • Voie abritée du vent et qui sèche vite (à partir de la 3e longueur) après un épisode neigeux.
  • Les relais des longueurs les plus dures sont équipés de goujons, mais tous les autres sont à renforcer ou à équiper complètement. Dans la voie, on trouve quelques vieux pitons seulement aux endroits où ils sont strictement nécessaires ; une bonne maîtrise du niveau de difficulté est donc indispensable.
  • Si l'ampleur de la voie ne paraît pas suffisante, il est possible, depuis le sommet de la Punta Torelli, de poursuivre par une traversée aérienne d'arête jusqu'à la Punta Santa Anna voisine.

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

2×50m, quelques friends (jusqu'au no2 BD), un petit jeu de coinceurs, un piolet droit pour le névé d'accès.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • eu
  • es
  • en
  • ca