Le Pavé : Face S - Voie Rébuffat - Coupé

Information

General

General

route_types: loop
activities
durations: 2 day(s)
configuration: face

quality: medium

Location

Location

heights

heights

elevation min/max : 2841 m / 3823 m

height_diff_up: 1000 m

height_diff_difficulties: 450 m

difficulties_height: 3400 m

Rating

Rating

TD  
6b+ > 5c

    IV    P3 

gear

gear

glacier_gear: glacier_safety_gear

orientations

orientations

E W S N

Maps

Maps

  • IGN - 3436ET - Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Licence

Licence

description

Approche

Depuis le refuge du Pavé, suivre la sente qui remonte la moraine en direction du glacier supérieur des Cavales (kairns). Remonter le glacier en direction de l'éperon entre le couloir central (qui coupe la face en deux) et la brêche Pavé/Ourson. Viser la Droite des banquettes neigeuses surplombant le glacier qui a nettement diminué.

Voie

La voie attaque à 30/40m à Droite du début de la rampe qui raye le bas de la face à partir des banquettes.
Piton avec cordelette rouge puis cordelette blanche sur spit à 20m en ascendance D visible du bas (R1).
L2: 1 pas déversant qui passe en A0 sur 1 spit puis traversée horizontale G de 30m (Gros V+ AO, ou VIb + en libre ?). Expo & difficile sur 15m avant de se calmer. Si R2 (bien abrité) 10m après le début de la rampe = 50m pile. (Une variante de difficulté inconnue consisterait à rejoindre ce relais en diagonale directement depuis R1 -rochers clairs-).
Gravir #80m de rampe rayant la face S vers la D puis, changement d'orientation- 80m de couloir-rampe (ENE) qui surplombe de plus en plus la brêche Pavé/Ourson -plusieurs relais sur pitons-, alternance III/IV.

15m avant que la rampe ne se fonde dans la muraille du couloir, repérer un 1 piton au pied d'un fissure verticale (cablé coincé): Relais.
Eviter cette partie verticale en finissant la rampe (cordelette coincée déchirée) et traverser horizontalement à G vers une zone surplombantes (2 relais successifs) (pitons, IV+/V-).
Continuer la traverser puis l'élever tout droit dans un dièdre ouvert raide puis des gradins jusqu'à un relais (2 pitons).

A ce relais (sommet de l'éperon), on voit presque toute la partie supérieure: succession de traversées à gauche et de montées directes pour la sortie Coupé (photo) ou sortie originale Rébuffat bien plus à droite.

Sortie Coupé (et variante):

L'itinéraire général de la 2ème partie consiste à Viser par plusieurs montées directes dans des dièdres ouverts la vire la plus haute orientée à G. Elle fait un 100aine de m de long et est relativement large.
Pour la repérer: elle est au soleil vers 10h00 alors que la muraille sommitale est à l'ombre. Si l'on pose une ligne imaginaire dessus, elle intersecterait presque le sommet détaché de l'arête SW qui se trouve de l'autre côté du couloir central.

Du haut de l'éperon, très peu de pitons pour s'orienter:
Après quelques gradins vers la muraille, contourner par la gauche les rochers jaunes qui se présentent en face (vires). Une désescalade puis, un dièdre peu marqué qui peut être en glace (coulées noires)(IV+, 1 piton).

Monter 15m en ascendance vers la gauche pour rejoindre une petite vire (1 piton) qui nous amène au pied d'un dièdre raide. Le remonter (IV, 1 piton)
Un troisième dièdre vertical donne accès à une sorte de cheminée oblique à G (sédiments, touffes de silènes -rouges- et saxifrage -bleues-) qui aboutit aux rampes de 100m.

[Variante: Du haut de l'éperon, remonter sur 150m les vires grises en contrebas à G qui filent en ascendance vers le couloir central. Lorsqu'elles rejoignent la muraille centrale -changement d'orientation-, poursuivre 20m vers le fond du couloir sur des gradins jusqu'à croiser une bonne vire horizontale qui part à D. S'engager dessus (pitons puis bloc coincé) et relais au pied d'un dièdre ouvert (2 pitons, 1 cablé coincé). Gravir ce resaut (2 pitons) -on a rejoint la vire du haut-.]

Les 2 rampes parallèles tirent vers une muraille orangée (au NNW). Après 15m, on bascule à G dans la vire du bas (rocher noir) dont l’extrémité passe sous la cascade suspendue au sommet avant de se fondre dans la muraille. Relais 15m après la cascade sous des surplombs (pitons).

Basculer à G en traversée horizontale (piton avant le ressaut) puis remonter les fissures surplombantes (nombreuses résurgences). C'est le dernier pas de V+ qui doit pouvoir sortir à D ou à G en renfougne (1 piton au milieu du passage). Relais au pied d'un dièdre fissuré (glace possible).
Franchir ce dièdre (5m) puis un dernier mur vertical à D (V athlétique, 15m) (2 pitons dont un déchiré). Relais en bas de la vire déversante terminale.
50m de trav' ascendante à G amènent à la connexion entre le somment et son arête SW. On peut aussi remonter droit au sommet (III et IV, nombreux pitons).

Sortie Rébuffat originale[A faire]
En haut du 1er resaut, nous avons vu des pitons et un relais relié en partant 50m dans un couloir en III à Droite.

Descente

Par la voie normale en face W.

Du sommet, descendre l'arête SW sur 30 m. L'arête se scinde alors en deux couloirs plongeant l'un au SW et l'autre NW.
Dans les dalles SW, repérer une cordelette blanche passée dans un seul piton à 2m d'une brèche verticale de 10m.
De là, rejoindre le premier rappel au fond de la brêche NW sur gros bloc pointu (cordelettes + maillon).

Rp1 centre du couloir: 45m
Rp2 rive D: 50m (!)
Rp3 en plein dans l'écoulement du torrent, cordelettes marrons (!!!): 25m
Rp4 rive D tout en haut du couloir qui change d'orientation. Cordelettes en très mauvais état à la limite de la neige: 50m (!)
Rp5 rive G: 50m (!)
Rp6 rive D à plat presque dans l'écoulement à 2m du ressaut final mais trop loin pour passer la rimaye.
Rp7 (fac) traverser rive G sur l'éperon rocheux le + bas (sangle) permettant de passer la rimaye plutôt que de la contourner: #25m.

Les rappels sont plus ou moins nombreux selon la saison (et la quantité de neige). En octobre, on en compte 6 jusqu'à la rimaye de jonction avec le glacier des étançons (de 30m à 50 mètres).
Sans une bonne visibilité un noeud en bout de corde est obligatoire

remarks

  • Obligation de sortir au sommet, la voie ne se descend pas en rappel après les 2 (nouvelles) premières longueurs.
  • Face S mais le soleil n'arrive qu'après 10h (en Juin) à cause du Gaspard à côté => froid le matin.
  • Ne pas négliger que la voie peut être serieusement compliquée s'il y a de la glace jusqu'à très haut dans la face. L'accès aux rappels aussi
  • Rocher globalement bon dans la voie. Quelques rares purges et souvent dûe à la corde sur les vires.
  • Peu de pitons: 2 à 3 par L dures. Relais inconstants mais souvent à 2 points, d'autres reliés. 1 spit ds le pas surplombant de L2
  • Quelques câblés abandonnés en dehors de l'itinéraire.

gear

Sécu sur glacier
Jeu de câblés
7 à 9 friends jusqu'au n°2
10 dégaines
Cordelletes (certaines seront à changer)
Pitons, mateau, maillon rapide en fds de sac pour faire un vrai rappel du haut de l'arête SW

route_history

Partie inf: M. CHevalier, G Rébuffat (1944)
Partie sup (décrite): S. Coupé, B. Salomon (1950)

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • en
  • es
  • de
  • it
  • ca
  • eu