Pic d'Ardiden : Boucle Gavarnie - Ossoue - Lutour - Culaus - Saugué, par les refuges de Bayssellance et de Russell

Pic d'Ardiden : Boucle Gavarnie - Ossoue - Lutour - Culaus - Saugué, par les refuges de Bayssellance et de Russell

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 1748OT - Gavarnie - Luz-St-Sauveur - Parc national des Pyrénées

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 3 day(s)

quality: medium

Rating

T4 

heights

elevation min/max : 1300 m / 2988 m

height_diff: +4500 m / -4500 m

description

J1 : de Gavarnie, monter à vélo au barrage d'Ossoue (détail important pour disposer d'un véhicule à Gavarnie au retour), puis gagner facilement le refuge de Bayssellance (gardé jusqu'à mi ou fin septembre) en gravissant par exemple le Vignemale au passage (auquel cas compter 10 h et plus de 2000 m de montée).

J2 : Du refuge de Bayssellance, gagner facilement la Hourquette d'Ossoue, redescendre vers la vallée de Gaube par le sentier balisé avant de bifurquer à droite vers 2400 m pour remonter au Col d'Arraillé (2583 m) par un cheminement cairné. Descendre de l'autre côté (E) en direction de la vallée de Lutour (balisé mais sur un horrible pierrier jusqu'à 2000 m, progression laborieuse) pour arriver finalement au refuge gardé d'Estom (1800 m), joliment situé au bord du lac homonyme. Continuer à descendre par un large sentier très fréquenté la belle vallée de Lutour jusqu'au Pont à 1537 m, puis emprunter un assez bon sentier à droite remontant par une magnifique forêt jusqu'au refuge Russell (1980 m, jamais gardé mais toujours ouvert, poêle, matelas et couvertures mais il faut monter son réchaud). 4-5 h de marche jusque là. Du refuge, gravir en aller-retour le Pic d'Ardiden (2988 m, point culminant entre Vallée de Gaube et Vallée de Gavarnie) en empruntant d'abord un petit sentier assez bien marqué jusque vers 2400 m, puis un cheminement cairné de plus en plus minéral (gros pierrier) jusqu'à une brèche à 2566 m sur l'arête S de l'Ardiden. Depuis la brèche, suivre les nombreux cairns jusqu'au sommet (pierrier, blocs, passages d'arête en II- tout en haut mais jamais exposé). Retour idem. Compter 5 h pour l'aller-retour.

J3 : Du refuge, gagner le Col de Culaus en suivant d'abord une vague sente cairnée puis en remontant laborieusement de grandes crêtes morainiques composées de gros blocs (orientation très délicate par brouillard, GPS plus qu'utile dans ce cas...). Descendre versant W à travers pierriers et pentes d'herbe (plus aucune trace de passage hormis de très rares cairns), contourner un lac rive gauche, on arrive sur un replat encombré de gros blocs vers 2150 m, tirer alors à droite pour quitter l'axe du ravin et remonter sur la crête de Hêche que l'on rejoint au voisinage d'un petit étang vers 2220 m. Une vague sente cairnée réapparait, la suivre plein E pour arriver au voisinage du Lac d'Antarrouye d'où un autre sentier balisé redescend puis remonte en direction opposée jusqu'à la cabane de Cestrède (2010 m, abri sommaire toujours ouvert, poêle et matelas mais rien d'autre). De la cabane, suivre le sentier balisé ramenant au parking de Bué, 15 min avant le parking le sentier croise le GR10 qu'on emprunte alors jusqu'au gîte de Saugué (long ! compter au moins 3 h 30-4 h de Cestrède à Saugué). Du gîte de Saugué (ouvert en principe jusqu'en octobre, mais fermé sans explication lors de notre passage en septembre...), redescendre à Gavarnie par le nouveau sentier balisé (attention, celui figurant sur la version 2004 de la Top 25 IGN est abandonné, le nouveau sentier part de l'extrémité S du plateau !). Remonter en voiture chercher les vélos au barrage (solution peu élégante, mais il n'y a pas de TP sur Gavarnie / Ossoue et la remontée à pied au barrage par le GR10 rajouterait encore 2 h à une journée qui en fait déjà au moins 10...ou alors dormir au Saugué et remarcher jusqu'au barrage le lendemain).

remarks

Belle et très longue rando circulaire de 3 jours permettant de gravir le Vignemale et l'Ardiden au passage. Alternance de sentiers balisés et de zones sauvages à la solitude garantie où le GPS sera bien utile en cas de brouillard. Nuit romantique à l'adorable refuge Russell. Le prix à payer est qu'il faut aimer (à la folie !) marcher dans des pierriers souvent ingrats dont la région est étonnamment riche !

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

Evtl crampons, casque et petite corde pour le Vignemale, sinon réchaud et nourriture pour la nuit à Russell.

Associated routes

Associated articles

Associated books

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • it
  • en
  • de
  • eu