Grand Assaly ou Pointe du Petit : Pilier SW

Grand Assaly ou Pointe du Petit : Pilier SW

{{detailsCtrl.documentService.document.associations.images[0].locales[0].title}}

Application mobile

View off-line all information from this route on the Camptocamp mobile application.

Associated waypoints

Map

  • IGN - 3532ET - Les Arcs - La Plagne - Parc National de la Vanoise
  • Escursionista - ESC02 - La Thuile - Piccolo San Bernardo

Licence

General

route_types: loop
activities:
durations: 1 day(s)
configuration: pillar

quality: medium

Rating

D-  
5b > 5b

    II    P4 

heights

elevation min/max : 1771 m / 3173 m

height_diff: +1400 m / -1400 m

height_diff_difficulties: 350 m

difficulties_height: 2820 m

orientations

E W S N

route_history

Premier parcours par R. Bozonnet, M. Carrara, en août 1973.

description

Approche

Du parking, 3 h 15 et environ 1000 m d'approche; du refuge du Ruitor, 2 h-2 h 30, et environ 750 m d'approche.

Départ du parking de la Savonne (1771 m), ou du refuge du Ruitor (2032 m), ou d'un bivouac au lac du Petit (2400 m).
Du parking, suivre les chemins qui mènent au plateau de la Sassière, où se situe le refuge du Ruitor (45 min).
Du refuge, monter au Lac du Petit par le chemin à gauche du hameau de la Sassière. (1 h 30 à 1 h 45 depuis le parking). Prendre la direction du Col du Tachuy, puis au niveau des sources, quitter le sentier et partir à droite pour traverser longuement le vallon qui donne accès au cirque de l'Assaly. Remonter cette combe plutôt par la gauche. D'abord un peu d'herbe, puis rapidement de très gros éboulis, une moraine à passer, puis des éboulis plus petits et pénibles, dans une pente raide qui mène au pied du pilier SW. Repérer un éperon à gauche d'un grand dièdre et au-dessus de dalles un peu blanchâtres. Sur la vire au-dessus de ces dalles se trouve un cairn. (3 h 15 depuis le parking)

Pilier

(compter 5 h quand on ne connaît pas l'itinéraire, sinon entre 3 et 4 h)

Grand Assaly ou Pointe du Petit, itinéraire du pilier SW
Grand Assaly ou Pointe du Petit, itinéraire du pilier SW

La voie n'étant pas équipée, on peut passer et faire ses relais où l'on veut.
On peut tout de même tirer de vraies longueurs sans qu'il y ait trop de tirage.
L'itinéraire proposé est celui qui paraissait le plus évident, et dans une cotation qui ne dépassait pas le 5b.
Les bons grimpeurs peuvent donc garder les grosses.

L1 IV+ 45 m IV+, 1 pas de 5b, 45 m
En face du cairn, se trouve un dièdre orangé avec une fissure. On peut passer par là (5c sur 10 m, avec un piton et un coinceur à demeure) ou préférer passer un peu plus haut à droite. Dans ce cas, il faut faire une enjambée (1 pas de 5b) puis une traversée vers la gauche, pour rejoindre l'éperon. Pour le pas de départ : monter sur le rocher de la vire, poser un pied sur la paroi d'en face, utiliser 2 prises de main à droite et faire un mouvement de bascule pour se rétablir.
Ensuite, longueur en 4, un peu terreuse. A mi-parcours, on aperçoit un piton dans un dièdre raide à gauche. Variante possible.
Relais : sur une plate-forme dominée par une énorme écaille et de la végétation. Nombreuses fissures pour poser, en plus d'une grande sangle sur l'écaille, des friends et coinceurs.
L2 IV+ 30 m Franchir la grosse écaille du relais.
Puis dalle un peu raide à cannelures (on peut coincer un friend no2 dans un trou arrondi bien caractéristique), mais surtout protéger le bas de la dalle, car peu de fissures plus haut. Tirer légèrement à gauche. Puis plus facile : on passe à gauche d'une paroi rouge, en montant entre des becquets, et on arrive au départ d'une vire, située sous une dalle un peu bosselée et lichéneuse.
Relais : sur un becquet au pied de cette dalle, pour éviter le tirage.
L3 III 45 m Soit suivre la vire pleine de cailloux, à gauche.
Soit monter sur la dalle bosselée. Attention, pas possible de protéger, mais passage court, et bons aplats pour les pieds et petites écailles prisues pour les mains. Traverser ensuite un gros bloc horizontal et dalleux, puis suivre une vire, passer entre 2 "tours" rocheuses, et gagner le pied d'un ressaut raide.
Relais : becquet ou écaille au pied du ressaut.
L4 5b 40 m À nouveau, possibilité de contourner les difficultés par une vire à gauche.
Sinon passer dans le ressaut. Sans doute plusieurs itinéraires possibles. Le choix s'est porté sur un dièdre un peu caché par les gros rochers de gauche. Courte difficulté, bien protégeable(on peut coincer un friend no3 dans la fissure).
Arrivée sur une vire facile mais pleine de cailloux instables et de terre (attention aux chutes de pierres).
Monter jusqu'au bout de la vire, en visant le pied d'un grand dièdre impressionnant.
Tirer un peu à gauche, vers un éperon qui sera plus facile à franchir.
Relais : au pied de cet éperon, sur un des becquets.
L5 5b 45 m Belle 1e partie.
Courte traversée à gauche pour rejoindre l'éperon, puis un ressaut raide mais avec de nombreux becquets proposant de bonnes prises. Puis un petit dièdre à droite avec un piton à demeure. Monter encore un peu dans du terrain plus facile. Attention aux cailloux posés.
Relais : sur un gros bloc au pied d'un ressaut. Des sangles vertes (militaires ?) étaient déjà installées.

Variante :
Peut-être est-il possible de gravir un dièdre, non pas celui situé au-dessus du relais, mais plus à droite, après avoir suivi une vire. L'accès est chaotique, gardé par d'énormes blocs.

L6 5b 45 m Jolie longueur.
Ressaut un peu raide au départ, puis couloir cheminée un peu terreux. Monter au sommet du couloir, puis contourner un gros rocher par la droite pour atteindre un ensemble de dalles fissurées à gauche. Monter au mieux jusqu'à l'arête.
Relais : sur une grand lame, juste sous l'arête (sangle de 240cm) + coinceur
L7 III 45 m Rejoindre l'arête. Traverser en contrebas du fil de l'arête, sur une vire, pour rejoindre un replat.
Relais : assurage à l'épaule.
L7 ne nécessite pas vraiment de tirer une longueur. On peut déjà marcher en corde tendue, mais le replat plus haut est plus confortable pour remettre ses grosses, ranger une corde dans le sac, et faire des anneaux de buste.

Arête

1 h, très esthétique

La fin de la course jusqu'au sommet consiste à remonter une arête large et assez longue jusqu'à une antécime, puis à traverser jusqu'au vrai sommet, doté d'une croix.
Modifier l'encordement à 6-8 m pour avancer en corde tendue, avec anneaux à la main ou non selon les difficultés. Beaucoup d'assurage possible en passant la corde derrière un becquet.
Après le replat, suivre une vire évidente qui part en légère ascendance à droite.
Au bout de la vire, prendre à gauche des dalles inclinées qui amènent sur le fil de l'arête. Basculer sur l'autre versant.
Rester au mieux près du fil de l'arête : 1 passage très joli dans un petit mur raide, rouge et noir, très prisu.
Il est aussi possible de passer plus dans la face, sur des dalles.

Descente

4 h jusqu’au parking

Par la voie normale (arête S), jusqu'au Col de l'Assaly. Suivre les cairns.
Au départ, rochers faciles (2). Puis passer côté italien vers 3050 m (des cairns sont situés à différents étages, on peut traverser plus ou moins vite sur le versant italien).
Suivre des vires en terrain à chamois peu difficiles, puis un passage de désescalade facile sur 10 m, que l'on peut protéger avec sangles et coinceurs (III). Pour les gens peu à l'aise, il y a des sangles installées sur un becquet bien au-dessus de ce passage à désescalader, ce qui permet de faire un rappel (sans doute pas très commode pour ravaler la corde). Les passages raides sont plus impressionnants que véritablement difficiles. Compter 30 à 45 min pour descendre cette arête.
Au pied de l'arête, il faut rejoindre le Col d'Assaly. Ne pas descendre le premier couloir où se trouve un cairn, mais continuer encore un peu et descendre dans le deuxième couloir. Des éboulis qui glissent et qui n'en finissent pas. Bien rester grouper pour éviter les chutes de pierres.
Puis passer la moraine et retrouver la zone de gros blocs de la montée.
Rejoindre l'herbe au-dessus du Lac du Petit. Puis retour sur l'itinéraire de montée.

remarks

  • Un vrai parcours de terrain d'aventure complet : aucun équipement, mais très facilement protégeable, une vraie recherche d'itinéraire, une fin en corde tendue, de la désescalade, et aucune fréquentation...
  • L'escalade est agréable, jamais soutenue, les difficultés étant de courte durée.
  • Le rocher est dans l'ensemble solide, même s'il faut tester les prises au préalable et se méfier des vires et passages plus faciles où des cailloux sont posés.
  • Seuls l'accès et la descente par les éboulis sont pénibles. C'est une course qui se mérite !
  • Le coin est complètement isolé, et c'est ce qui fait tout son charme.
  • Le vallon entre le plateau de la Sassière et le lac du Petit est splendide (sans doute un des plus beaux de la Haute-Tarentaise) et peu fréquenté.
  • Attention: le pilier étant orienté SW, le soleil n'arrive pas très tôt (vers 10 h fin août).

Sensitive areas
There are sensitive areas on this route. Please refer to the map.

gear

  • Une corde à double.
  • La voie est très facile à équiper en friends, coinceurs et sangles. Pas besoin de pitons.
  • Friends (petits, moyens et plus gros : no2 et 3 des camalots Black Diamond), coinceurs, sangles.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • eu
  • it
  • ca
  • de
  • en