Une trace autour du Viso
19 - {{ '2018-03-23' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Une trace autour du Viso
19 - {{ '2018-03-23' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Elevation profile

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: average

quality: fine

Download track as

Rating

3.2
AD

heights

elevation min/max : 1300 m / 3050 m

elevation_access: 1300 m

height_diff: +6000 m / -6000 m

length_total: 40.0 km

Access

access_condition: cleared

hut_status: open_guarded

snow

elevation_up_snow: 1300 m

elevation_down_snow: 1300 m

snow_quantity: excellent

snow_quality: average

avalanche_signs: natural_avalanche

participants

participant_count: 2

Benoît Landeche, PY

route_description

départ de Villanova (val Pellice)
J1 montée au refuge Jervis
J2 traversée sur Pian Melze par le "passo Luisas"
J3 traversée sur Chianale par les cols Gallarino et Chiaffredo
J4 traversée sur la Monta par les cols Agnel et Vieux
J5 retour à Villanova par le col Lacroix

weather and conditions


beau temps sauf le mercredi (J3) : couvert + neige et vent


beaucoup de neige partout, trace à faire, petites plaques ...

avalanches

Une petite plaque déclenchée après le col Gallarino

hut_comment

Jervis : un vrai refuge de montagne très bonne cuisine
Gite Locanda regina (Pian Melze) : ambiance hotel, bon accueil
Gite Laggi Blu (Chianale): super cadre au milieu du village, très bon accueil de Christina qui est venu nous chercher à Castello
Gite La Monta : très bon accueil aussi, bonne cuisine + bibliothèque !

personal comments

19/03 a choisi de partir de l’Italie, le Val Pellice que nous remontons en voiture est déjà bien sauvage. Villanova en pleine « nebbia » ressemble à un village fantôme. La carte commandée sur internet n’est pas arrivée à temps et nous sommes surpris par le cheminement entre les barres rocheuses d’un sentier que nous imaginions plat. IL y a de la place au refuge Jervis, un groupe de Bruxelles vient de s’installer pour la semaine sous la conduite de Roberto guide et gardien né dans la vallée. Ils n’ont pas réussi à monter dans la tempête dimanche soir et ont ainsi évité la coulée qui a traversé le chemin. Nous apprenons comment les Belges fabriquent la poudre à canon de l’armée Suisse !
Nous partageons les pâtes au bleu, la polenta et la grapa !
20/03 Grand beau le matin, nous partons d’un pas décidé vers le fond du vallon où Pierre Yves identifie les traces du loup (?). Arrivé au refuge Granero nous sommes déjà bien entamés par la trace dans la neige tombée la veille mais le plus raide reste à faire. Heureusement Roberto nous a expliqué la montée au « Passo Luisas », le passage vu d’en bas est plutôt impressionnant. Après deux heures d’effort nous arrivons au col, point culminant du raid, et apercevons enfin le Viso la tête dans les nuages. Après la poudre brassée dans toute la montée la descente par les sources du Pô est un cauchemar de croute et de carton : on a dû faire le tour à l’envers ! Au passage on repère la sortie du « pertuis du Viso » le tunnel creusé en 1480 pour faire communiquer la Provence et le marquisat de Saluce sous le col de la Traversette, déjà certains voulaient faire l’Europe !
On replonge dans la nebbia au « plan del Rey » pour arriver bien fatigués dans le gite hôtel de Locanda Regina où nous sommes seuls et bien soignés : marrons au miel en antipasti, polenta au cèpes ….
21/03 Le patron nous a annoncé du beau temps mais il neige au petit matin. L’étape va être longue surtout s’il faut tracer comme hier. En partant nous croisons un groupe de skieurs qui commencent la journée par un café, pourvu qu’ils nous suivent et prennent le relais sur la trace.
Après une heure d’effort des voix dans le brouillard : ils arrivent, on ne se fait pas prier pour leur laisser la place et profiter de la bonne trace jusqu’au col du Viso, toujours ça de pris !
La porte du local d’hiver de Qintino Sella est bloquée par un mètre de neige, on continue vers le Passo Gallarino qui nous semble très loin, pas bien sûr d’y arriver avant la nuit...
Au dessus de nous, dans le brouillard, on devine l’arête E souvenir d’un autre voyage.
On traverse enfin le col il est 15h je cherche un coin pour la pause et Whouuf ! Pierre Yves dégage à gauche moi à droite : mauvaise idée la plaque formée par le vent qui souffle depuis le matin m’ensevelit presque entièrement, j’ai déclenché l’air bag, pas de mal mais l’alerte a été chaude et je suis un peu secoué en continuant vers le Passo Chiaffredo.
Belle descente vers Castello malgré une trace suivie dans la forêt qui se termine dans le torrent (toujours pas de carte !)
Christina du Laggi Blu vient nous chercher, sa grand-mère tenait déjà l’auberge de Chianale au siècle dernier. Là encore nous sommes seuls dans le gîte et l’accueil est fameux. On s’endort juste après l’angelus qui sonne au clocher d’en face.
Après les émotions des deux premiers jours nous décidons de boucler par une route plus directe, on passera au refuge de la Blanche une autre fois.
22/03 La montée au col Agnel, un peu longue, nous permet d’entrapercevoir le Viso qui se cachait depuis deux jours. Au col nous croisons une équipe de Strasbourg qui termine une semaine de raid.
Passage par le col Vieux puis par le lac Egorgéou où j’avais campé avec les enfants il y a 15 ans.
Nuit au gite de la Monta, encore une très bonne adresse, (lasagne aux champignons et pommes au four) et en prime une bonne bibliothèque : je passe la soirée dans les 50ème rugissant en compagnie d’Olivier de Kersauzon.
23/03 Dernier jour, la trace suivie sans trop réfléchir nous mène au sommet du Praroussin, magnifique belvédère pour contempler (enfin !) le Viso, nous y croisons deux CRS Montagne. Dernière descente en poudre sur le col Lacroix et le refuge Jervis (bien suivre l’itinéraire d’été ça ne passe pas partout). Nous y retrouvons une partie de l’équipe de Bruxelles, l’artificier de l’armée Suisse a été descendu en hélico. Dernière bière, descente délicate sur Villanova, pizza à Torre Pellice, Turin d’où l’on admire le Viso une dernière fois (finalement on le voit bien mieux de loin !) puis retour à la maison où la carte est bien arrivée !
Un beau raid mais deux déclenchements d’airbag dans la saison c’est trop il serait temps de retrouver du boulot !

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • eu
  • es
  • en
  • de
  • it
  • ca