Orpierre : un grand coeur malade et merci Madame le Maire
{{ '2017-10-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Orpierre : un grand coeur malade et merci Madame le Maire
{{ '2017-10-30' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

condition_rating: excellent

quality: fine

Rating

TD  
6b+
    P1 

participants

participant_count: 2

Melchior, S.

route_description

RAS pour les voies.
Par contre pour la descente de l'Adrech, nous avons emprunté le rappel de 32m qui n'était pas signalé comme "interdit" et il n'y avait aucun ruban pour indiquer un autre itinéraire de descente. Le rappel, son aire départ et celle d'arrivée nous ont paru complètement sains. Le danger d'éboulement a du être réglé.

weather and conditions


Grand beau, chaud au soleil (et encore pas en fin de journée) et bien frais à l'ombre.


Sentiers d'accès à Quiquillon et de descente par l'arête retracés et parfaits.
Rocher qui commence à patiner dans la L2 de "grand coeur malade" notamment et attention à R6 de cette même voie où il est facile de faire partir des bons pavés.
Equipement fidèle à Orpierre donc très rapproché en particulier dans la L2 de "Merci madame le Maire"

personal comments

Petit séjour annuel dans le Sud qui commence par Orpierre pour se remettre aux grandes voies après celles de l'été et 3 mois de blocs ensuite.
Dans "Grand coeur malade", S. trouve la L1 facile et moi un peu moins. Mais S. couine dans L2 où je rate l'enchaînement par manque de lucidité dans la dernière fissure (argh pourquoi ne pas m'être souvenu d'un commentaire parlant de l'arête de droite ;-).

On enchaîne L3 (très belle avec des mouvements originaux dans ce gros dévers) et L4 puis L5 et L6 (on avait une 70m à simple) quelconques.

L7 est une très 1ère belle traversée mais où il faut gérer le tirage même avec une corde à simple, sinon c'est galère n'est-ce pas ;-).

L8 magnifique car plein gaz entre les deux surplombs et un dernier petit coup de cul pour sortir histoire de se cramer encore un peu les bras.

Au sommet, il y a du monde et du bruit. On se sauve manger un morceau bien au chaud et tranquille. Il est 14h30. On voulait enchaîner par une voie de 6 longueurs à l'Adrech mais ça va faire court car on a changé d'heure et la nuit tombe vite. On voit que Madame le Maire semble bien et est un bon test pour S. en L2 et ne fait que 4 longueurs. C'est parti : l'arête puis le début de la descente et le départ (franchement avec une telle approche, il ne faut pas monter à l'Adreh à pied mais faire une voie au Quiquillon d'abord ;-).

L1 est géniale. J'adore ces longueurs où dans la ligne de spits tu ne vois rien, où tu supposes un truc à côté mais où tu hésites car peut-être que tu seras trop loin du spit ensuite et où tu te lances et où cela déroule comme tu l'espérais. Et là c'est beaucoup cela.

L2, que dire de L2 ? D'abord que les conditions étaient bonnes (rocher bien sec mais pas trop chaud et pas d'humidité dans l'air) et c'est important car c'est carrément une longueur à condition. Que S. adore ce style et l'a enchaîné sans hésitation. D'ailleurs l'enchaînement se gagne à ce prix car si tu hésites tu ne restes pas longtemps sur ces adhérences foireuses et tu te jettes sur le 1er spit venu (et il y en a). Pour ma part, ce n'est pas trop jouissif ce type de grimpe et je fuyais en avant, gêné par le démousquetonnage tellement il y en a. Ca s'est sûr, en tête tu ne risques vraiment rien (tu grimpes d'ailleurs quasiment en 2nd tout le temps du dur ;-). Comme on peut le constater, on n'est pas forcément d'accord sur le ressenti de cette longueur mais c'est bien car ça alimente les discussions ;-) Quant à la cotation, ce n'est clairement pas du 6a+. 6b/6b+ à condition nous paraît bien plus logique et on peut comprendre le 6c de certains dans certaines conditions.

L3 est facile mais belle et L4 aussi qui finit juste au sommet. Je l'aurai un peu moins goûter cependant compte tenu des crampes qui m'ont un peu bloqué des mains aux coudes pendant la longueur (le trail de la veille avait laissé des traces ;-)

Bon, en tous les cas, on se sent bien dans ce niveau et ça nous motive pour le Verdon.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • it
  • de
  • eu
  • en
  • ca
  • es