Clair de lune au Soreiller
7 - {{ '2017-09-08' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Clair de lune au Soreiller
7 - {{ '2017-09-08' | amDateFormat:"Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: some

condition_rating: excellent

quality: fine

Location

Rating

D  
5c
    P2+ 

Access

hut_status: open_guarded

participants

participant_count: 2

Jean-Baptiste, Michel_ROUSSEAU

route_description

Topo dans les deux voies sauf longueur 5c dans Pujolidal que nous avons évitée

weather and conditions


Plafond bas jeudi se dégageant en fin de matinée, puis grand beau

timing

5h30 dans Berthet - Boell - Stoffer / 2h30 dans Pujolidal

hut_comment

Gardé (On a bivouaqué à côté)

personal comments

Une petite aubaine opportune qui se présente en dernière minute avec météo de rêve. Pif pouf, le premier qu'a une idée a gagné, c'est parti pour la Bérarde !
Après un nécessaire café à la Cordée pour laisser le temps au plafond gris de commencer à se dissiper, on attaque une montée "efficace" au refuge du Soreiller, comprendre grosse suée pour moi. On rattrape au passage une bien sympathique chenille processionnaire de chasseurs alpins, avant d'enfin nous délester du bivouac pour enfiler les baudriers sous un soleil déjà radieux.
L'escalade est juste parfaite, à peine quelques cordées sur la Dibona un jour de soleil, faut en profiter ! Rappels sous la douce lumière du couchant, et voilà le frisquet qui nous cueille à l'arrivée au refuge. Là c'est d'un coup plus la même, on règle leur compte vite fait bien fait aux lyoph avant de s'engouffrer au fond des duvets.

Le spectacle peut commencer !
Des nappes de brume montent de la vallée pour habiller d' ombres chinoises les silhouettes majestueuses des aiguilles du cirque. Une fois le décor complètement installé, la presque pleine lune pointe son phare d'abord sur la pointe de la Dibona, avant de baigner le vallon de toute sa puissance. Le sommeil voudrait bien, mais les yeux n'arrivent plus à se fermer.

Au réveil, légère couche de glace sur les duvets, la face ouest du Rouget, objectif initial, a l'air bien froide, pas trop envie d'aller se prendre l'onglée. On se verrait mieux continuer en mode hédoniste jusqu'au bout de ces deux jours.

Bye bye Rouget, on dévale le bon sentier jusqu'à la Bérarde, et on file lézarder sur les dalles de la tête de la Maye, avec la petite brise qui va bien pour maintenir la température idéale.

Bonne pioche, rien à enlever de ces deux journées

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • es
  • ca
  • it
  • en
  • de
  • eu