Piz Ciavazes : Piccola Micheluzzi
{{ '2017-08-13' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Piz Ciavazes : Piccola Micheluzzi
{{ '2017-08-13' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: crowded

condition_rating: good

quality: fine

Rating

D  
5a
    P2+ 

heights

elevation min/max : 2150 m / 2500 m

elevation_access: 2150 m

height_diff_up: 350 m

participants

participant_count: 2

Frédéric Bunoz, Moon

route_description

Sur c2c, le tracé était bon, le blabla beaucoup moins : on n'a rien pigé jusqu'au couloir en diagonal à gauche, on a tenté de faire coller le topo au terrain, l'inverse aussi, on a même pensé que c'était pas la bonne voie :-) C'est corrigé / amélioré.

weather and conditions


Beau et chaud, développements nuageux peu importants et sans conséquences.


  • Tous les relais sont en place (un piton scellé, le plus souvent).
  • Très bon rocher, sauf dans le couloir (blocs posés).
  • Prises patinées dans 2 des 3 longueurs finales. La voie a 89 ans.

Fréquentation

  • Au moins 3 cordées devant nous, bien espacées au départ.
  • Du monde un peu partout dans les voies du secteur (sous la grande vire).

De visu

  • Le Dièdre Vinatzer semblait bien humide.

timing

Dans l'après-midi, dernière cordée à partir, mais attente au pied et qq ralentissements sur le haut (fait un relais supplémentaire pour pas encombrer...).

access_comment

Col hyper fréquenté, surtout en we du 15 août... "ballet" ininterrompu de voitures/motos. Bouchons le (dimanche) matin dans le Val di Fassa.

personal comments

Bubu

Bain de foule au Passo Sella comme 1ère voie dans les Dolo, histoire de commencer à apprivoiser le rocher.
Agréablement surpris par la qualité de cette voie de 1928 ! Assez peu de patine en fin de compte, même si des pieds étaient glissant dans les crux du haut..

Moon

Les panneaux autoroutiers s'étant ligués contre nous (et mes vagues notes de voyage), le trajet fut d'abord rallongé par une visite non programmée de Vérone, jolie bourgade mais à la circulation un peu compliquée le samedi, puis des belles mais tournicotantes gorges qui mènent à Trente, et par quelques difficultés à retrouver cette fichue autoroute qui n'est décidément pas du bon côté. Dimanche matin, comme des centaines d'Italiens, allemands, autrichiens, tchèques, japonnais, etc. qui ont eu la même idée originale que nous, nous remontons lentement, calés entre un Porsche Cayenne et un coupé cabriolet de marque allemande, le Val di Fassa. Puis, nous prenons à gauche, comme tout le monde car on n'a pas réussi à les semer, après Canazei. Les hôtels étoilés et fleuris s'égrainent, les remontées mécaniques aussi: sortis des Ecrins pouilleux, on regrette notre manque d'acclimatation chamoniarde. On parvient à se garer quasi correctement, pour observer les différents agglutinements au pied ou aux relais des voies du Piz Ciavazes: c'est en effet "popular". On feuillette le topo papier et on jette notre dévolu sur une voie aisée, qu'on espère quand même pas trop "polished" malgré son grand âge et au vu de cette "aisance" et en sortons enthousiasmés: certes la 1ère partie n'est guère passionnante, mais ensuite ça vaut la peine d'être parcouru pour la qualité de la ligne, du rocher et la modernité de l'escalade, extérieure et assez aérienne. Communication difficile dans la voie à cause du bruit continu des centaines de ... MOTOS ! >:( Le lendemain...

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • en
  • it
  • es
  • eu
  • ca
  • de