enchainement Pointe Traversière- Grande Sassière

{{ '2017-08-20' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Information

General

General

activities

condition_rating: good

quality: fine

participants

participants

participant_count: 2

tartopum73, Mon Piton, ce Héros...

snow

snow

glacier_rating: easy

Licence

Licence

route_description

Enchainement classique des arêtes Est de la Traversière puis de la Sassière.
Descente par le versant NW de la Grande Sassière .

weather and conditions


Beau temps, ciel bleu.
Bise glaciale de Nord-Ouest sur la descente.
Toute l'ascension bien protégée du vent.


Montée à la Traversière sans problème.
Glacier de Rhèmes-Golette débonnaire et crevasses bien bouchées.
Majorité de l'arête Est en terrain à chamois, sans autre difficulté que la longueur.
MAIS ATTENTION !
1- l'accès à l'arête Est de la Grande Sassière est devenu complexe.
Au choix, descente sur le glacier de Ghliairetta ou traversée des arêtes rocheuses jusqu'au col de la Grande Sassière.
Dans le premier cas, du fait du retrait glaciaire, la fin de la descente sur dalles lisses semble assez aventureuse.
Dans le deuxième cas, la première section d'arêtes à traverser est tout à fait faisable, mais plus expo et plus difficile que le niveau général de la course indiqué sur les topos.
2- le Bastion terminal, sous le sommet de la Grande Sassière, est très exposé.
Si l'on choisit de contourner le ressaut rocheux par la droite, le terrain est extrèmement instable, non protégeable et dangereux.
Si l'on choisit de prendre au droit, il faut négocier un petit pas d'escalade très vertical, non équipé (n'oubliez pas d'emporter quelques friends, gros calibre) Ensuite , une corde fixe en très mauvais état peut vous aider, mais elle ne va pas jusqu'au sommet!
Ce point de l'itinéraire est extrèmement problématique pour des cordées "limite" dans le niveau, qui prendront de gros risques .On est en fin de parcours, demi-tour difficilement enviseageable…
Topo à réviser…?

timing

3H45 parking du Saut.
8H15 sommet de la Pointe Traversière.
13H15 sommet de la Grande Sassière.
16H00 parking du Saut

personal comments

Nous partons de bonne heure, car la route est longue….
Et nous trouvons moyen , dans la nuit , de nous perdre sous le Barrage de Sassière.
Faut pas être bien malin , quand même ! Allez, c'est rien , une demi-heure de balade en plus…

La montée à la pointe Traversière est un vrai plaisir.
Le jour se lève , il fait bon marcher tranquille, et la face Nord de la Tsanteleina , tout en glace noire, fait passer le glacier de Rhèmes-Golette pour une friandise.
Au sommet de la Traversière , nous sommes rejoints puis bien vite dépassés par un bolide en veste orange, humble et souriant, qui semble voler plus qu'il ne marche. Nous ne le reverrons pas.
Après lui, nous choisissons l'option haute pour attaquer l'arête Est de la Traversière..
Pour une courte section, nous préférons nous encorder, car si la difficulté n'est pas extrème, le passage reste très expo, versant Sud. (En fait , un Piton tout seul serait bien passé, mais moi j'ai un peu peur)
Passé le col de la Grande Sassière, l'arête redevient débonnaire, et la progression plus rapide dans du terrain à chamois.
Le panorama sur les glaciers en contrebas est magnifique , et l'ensemble du parcours s'offre en permanence à la vue.
C'est une longue chevauchée sur l'échine de la montagne, plaisante et ludique.
Nous ne sommes pas même inquiets pour le bastion final, qui n'est pas signalé comme problématique dans les topos.
Effectivement, le névé terminal de l'arête passe sans difficulté. Nous préférons cependant recramponner pour ces quelques mètres, car la moindre erreur serait fatale.
Ensuite, une corde fixe nous incite à monter au droit, et nous buttons sur un ressaut rocheux de cinq mètres .Par où passer?
A droite?, Sous la barre? La vire n'est pas marquée, l'assurage impossible, le choix périlleux…
Tout droit? Un pas surplombant difficile en grosses.
Finalement , Gilles tentera le mur de gauche, sans protection, Bonnes prises, mais parfois à tiroir, mur très vertical.
Il fallait oser, et ce n'est en tout cas pas du niveau du reste de la course!
Ensuite, nous remontons un couloir péteux équipé d'une corde fixe en mauvais état (cisaillé par des chutes de pierre), puis nous sortons au mieux par la droite sur les cinq derniers mètres.
Ce passage est très problématique à mon sens , car exposé, et nécessitant un niveau d'alpi supérieur à celui requis dans le topo.
On est en fin de course, et le demi-tour , s'il devient obligatoire à certains, est lui aussi difficile pour des question d'horaire et de fatigue.
Certains pourraient alors être tentés de passer "en force", avec toutes les conséquences désastreuses possibles que l'on imagine…

Fin de l'aparté.

Il y a beaucoup de monde au sommet, la voie normale Nord-Ouest est très fréquentée.
Au soleil il fait bon, et nous nous accordons une bonne heure de pause avant de redescendre versant Nord Ouest.
La bise qui nous accueille dès les premiers détours du sentier nous fait comprendre à quel point l'orientation Est de notre course était jusqu'à cette heure une bénédiction.
La fatigue se fait sentir, mais pas encore assez pour nous ralentir , en route vers le barrage du Saut.

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

  • ca
  • it
  • en
  • eu
  • de
  • es