Pa de Sucre : Noche de Acción
{{ '2017-08-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Pa de Sucre : Noche de Acción
{{ '2017-08-12' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

quality: great

Rating

TD-     III 

participants

François Baben, Pascal D.

route_description

Celui du topo.

weather and conditions


Beau, du vent léger, bien moins froid que la veille même si on a gardé la carline et la softshell toute la voie sans avoir trop chaud.


Équipement nickel. Se méfier de quelques écailles qui peuvent se révéler fragiles, on est dans un granite très travaillé par l'érosion, en cela la voie est plus proche d'une grimpe haute montagne que d'une escalade selon la catégorisation de C2C.
La star du jour a été l'alien vert (le n°3), qu'on a placé dans toutes les longueurs sauf la dernière !

timing

Approche en 1h50.
Attaque à 10h, 3h50 pour la voie.
Descente : 30 minutes pour la descente de la voie normale sans compter la grimpe au Mussol, 15' de plus pour aller au sac. Retour, 1h30.

access_comment

La montée au Pa de Sucre est toujours une aventure... Et c'est surtout jamais la même aventure... La première difficulté est toujours de savoir à quel moment quitter le sentier des estanys de Tumeneja (variante pour se rendre au refuge de la Restanca)... Puis ensuite il faut choisir et trouver l'approche des grimpeurs pour le Pa de Sucre...

A l'aller, nous avons suivi une sente cairnée qui correspond au chemin de l'estany Cloto p. 322 du topo de Luichy et qui remonte au Pa de Sucre avant ce lac. Ce sentier est celui du Pas dels Isards et mène aux Bessiberi. On l'a perdu sur la fin, dans sa variante d'approche du Pa de Sucre, lorsqu'on surplombait l'estany Cloto et qu'on remontait à vue vers notre sommet. On s'est retrouvés dans du terrain à isards où on n'était pas fiers... Ce sentier constitue une bonne approche (le fait qu'il soit sur le topo et qu'il soit cairné l'indique). Quand les cairns remontent la croupe et qu'on surplombe l'estany Cloto, avec une vue entière sur le Pa de sucre, il faut continuer à monter la croupe jusqu'au sommet en suivant la crête qui sépare le bassin Pa de Sucre du bassin Tumeneja à main droite. C'est à ce moment-là que nous avons perdu les cairns et qu'on a coupé à-vue (de manière erronée) vers le Pa. Le sentier qu'il nous aurait fallu suivre rejoint alors la variante du sentier qui passe par cette crête et versant Tumeneja au niveau d'un chaos de bloc et au pied de la montée finale (cairnée). Avec le topo p. 322 sous les yeux, ce que je raconte vous paraîtra de suite plus clair !!
Pour la descente, emprunter dans l'autre sens cette montée finale (mais on s'est au préalable gourés trois fois de vallon avant de la trouver... Donc bien prendre des points remarquables en mémoire lors de l'approche finale) et redescente par le sentier de montée ou par celui qui passe versant Tumeneja. C'est ce dernier qu'on a emprunté au retour. Il est bien cairné et se suit sans difficulté.
Toutefois, plutôt que notre approche suivie ce jour-là, je conseille plutôt à l'aller d'emprunter le sentier que nous avons suivi à la descente (celui qui contourne par le sud l'estany Tumuneja de Dalt), qui nous a paru moins pénible et mieux cairné que celui de notre approche. Le plus simple pour en trouver le départ, est de se rendre au déversoir de ce lac, où les deux sentiers se séparent (celui du pas dels Isards et la variante d'approche). Attention au dessin un peu approximatif p.322, depuis le déversoir du lac le sentier est plutôt sur la ligne de crête et au nord que collé sur son flanc sud comme dessiné sur cette page. Je pense que cette approche correspond au descriptif du topo de la voie, même si j'ai un peu de mal à en être certain, ayant parcouru le chemin à la descente et non à la montée.

personal comments

Très belle voie, qui n'est pas devenue classique pour rien et qui mérite amplement son approche assez pénible on va dire... Surtout que pour nous, c'était déjà le deuxième jour qu'on se retrouvait dans ce coin un peu perdu...
Les L2 et L4 sont vraiment sublimes, L3 et L5 très belles, L1 et L6 un cran en-dessous et moins intéressantes techniquement.
On n'a pas très bien compris les commentaires sur le piton manquant dans la L2 après le premier spit et la soi-disant exposition en découlant car sur ces 10/15m Pascal a placé 3 très bonnes protections, l'alien vert à la place du piton, une lunule au-dessus sur une écaille et enfin un très bon coinceur.
Le dièdre en 6a est effectivement assez morpho et les petits seront désavantagés. Il peut être difficile de se mettre en position pour placer une bonne protection (petit câblé ou alien vert). Très bons bacs en sortie.
Le relai final sur les deux spits n'existe plus, mais les tiges avec leur écrous sont toujours en place (?!?!). J'ai corrigé le topo en conséquence, ainsi que pour le piton de la L2.
On a profité de la descente pour faire "La fissure des poltrons" au Mussol (cf l'autre CR).

Cette descente ne doit pas être négligée et présente des passages franchement exposés en deux endroits : lors du basculement en face Nord et à la toute fin après le Mussol. Une semaine avant notre parcours, un Français est décédé à ce deuxième endroit d'une chute de pierres de la part de son compagnon de cordée. Nous avons tout fait désencordé avec Pascal mais en prenant soin d'être ou trés proches l'un de l'autre, ou alors protégés d'une éventuelle chute de pierre. Pas de rappel à la fin, juste un petit pas de désescalade en III, pas trop expo.

Voie à faire absolument lors d'un séjour dans le coin, plutôt en partant du refuge que du bas.

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca