Grande Aiguille de la Bérarde : Granitude
{{ '2017-07-15' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Grande Aiguille de la Bérarde : Granitude
{{ '2017-07-15' | amDateFormat:"dddd Do MMMM YYYY" }}

Application mobile

View and save your outputs directly on the field using the Camptocamp mobile application.

Licence

General

activities

frequentation: quiet

condition_rating: excellent

quality: fine

Location

Rating

D+     III 

heights

elevation min/max : 1700 m / 3020 m

height_diff_up: 1500 m

participants

participant_count: 2

Frédéric Bunoz, Moon

route_description

  • Pour l'accès au départ de la voie nous avons préféré garder les crampons et remonter le névé jusqu'au bout. Encordement sur une terrasse 30m sous R0, rejoint par des gradins en bon rocher, mais pierres posées nombreuses et sable (accès direct plutôt que de passer par les dalles de droite et la vire).
  • Dans L3 nous avons pris la première fissure à gauche du relais (bien prisue). Dans L4, nous sommes resté sur le fil. Dans L13, nous avons pris la dalle à droite du dièdre éboulé.
  • Descente depuis R0 en un demi rappel pour atteindre la terrasse où nous avions laissé les crampons, puis suite du rappel pour franchir la partie la plus raide du névé. Descente du névé en crampons ou en ramasse en tirant la corde.

weather and conditions


Beau et chaud, des voiles le matin puis ciel bleu. Pas de vent. Température idéale et agréable.


Approche

  • Les différents ravins ne sont pas si compliqués à franchir car ils offrent des passages "aisés" en amont à chaque fois, mais leur traversée ainsi que les pentes avant et après sont délicates et prennent du temps (et au retour ce n'est pas si facile à reconnaître !).
    Nous avons tout bien recairné l'approche à l'occasion d'un repérage la veille du parcours de la voie, pour que les passages et les cairns soient visibles à la montée comme à la descente. Cela devrait grandement faciliter la 2e partie de l'approche pour les cordées suivantes.
    Cette partie de l'approche nous semble peu envisageable de nuit notamment à cause des difficultés de repérage et de l'exposition.
  • Petite place de bivouac au pied du gros bloc caractéristique sur la croupe avant le grand pierrier rouge et le couloir N.
  • Pour l'accès par le névé, les crampons sont nécessaires car il est assez raide sur le haut.

Voie

Rocher
  • Le rocher est globalement très bon, mais l'escalade dans ce terrain réclame de l'attention, d'autant que la ligne n'est pas très fréquentée. Dans certaines sections, des lichens rendent les adhérences délicates psychologiquement, granite parfois légèrement croustillant mais sans plus.
  • En prévision des rappels (et pendant les rappels), nous avons nettoyé pas mal de pierres parfois grosses, posées sur des marches ou les vires.
  • Attention à l'humidité en début de saison, en particulier s'il reste de la neige en haut... ou si des pluies précèdent l'ascension: le début de L1 peut se révéler problématique de même que le passage du toit rouge après la section en corde tendue, ça doit pouvoir couler ailleurs également ! Pour nous, un peu d'eau au départ de L1 mais pas trop gênante, humidité sans conséquence sous le toit rouge.
  • Dans l'avant dernière long avant la vire, les blocs au dessus du relais sont à grimper avec précaution si on choisi ce passage (le passage équipé (2 pitons) est plus à gauche, mais on ne l'avait pas compris).
  • Des blocs en équilibre à ne pas toucher sous le petit dièdre éboulé dans l'antépénultième longueur (passer à gauche ou à droite selon le goût).
Équipement
  • La plaquette et le maillon de R0 sont bien rouillés, mais pas la tête de la vis.
  • Dans le reste de la voie (relais essentiellement), les plaquettes acier ne sont pas rouillés, et les plaquettes alu sont bonnes. Les têtes de vis sont bonnes aussi.
  • En revanche la qualité des pitons est variable. Bubu a enlevé le piton de R2 à la main, il a été replanté et cordelette changée. Quelques pitons sont peu profondément plantés et ressortent, qques uns ont été retapés. Qqs pitons sont assez récents et sont venus remplacer ceux d'origine visiblement.

timing

Départ de la Bérarde 5h15.
Départ de R0 : 8h30
R15 sur l'arête NW : 17h30
Rappels : 3h30 (sans en sauter et sans coincements en prenant parfois des précautions en rappelant la corde)

personal comments

Moon

Magnifique voie sauvage à l'équipement plutôt parcimonieux, escalade assez engagée et souvent exposée car il n'est pas toujours évident de compléter les rares pitons/spits en place (2 spits dans toute la voie hors relais). Les relais en revanche sont corrects à bons et la descente en rappels se fait bien. L'escalade est toujours intéressante, certaines sections demandent un peu de "moral" et l'ensemble prend du temps ! Un itinéraire pas banal qu'on a pris beaucoup de plaisir à parcourir.

Bubu

Comme c'est une voie Chaps, je me disais qu'elle devait être bien protégeable (négligeant les commentaires des sorties précédentes), et comme les longueurs sont peu équipées, j'ai préféré prendre 2 jeux de friends (+ des pitons, sisi !). Mouarf, nous avons vite déchanté.
Amis du run out, bonjour ! 10m de V+ en adhérence au dessus d'un piton mal planté et cravatté, puis une variante qui devait être juste un peu plus difficile pour agrémenter les longueurs faciles, et qui s'est révélé bien plus coriace (V licheneux) et bien sûr bien expo, puis une longueur de IV improtégeable et sans trouver le piton en place, etc. J'ai nettoyé qq fissures pour mettre des friends, mais ça ne change pas beaucoup l'exposition globale.
Ball-nuts peu utiles : je n'ai placé qu'un ball-nut orange dans L11, à 1m d'un piton que je n'ai pas vu, mais planté tête en bas dans une zone mouillée, je pense que le ball-nut était plus solide que le piton. En nettoyant des fissures, on doit pouvoir ajouter des ball-nuts dans des sections peu protégeables, mais ce serait presque une tâche à faire en second pour le faire bien (mais ça prend du temps).
Nous avons mis 9h de R0 jusqu'à l'arête, mais nous n'étions pas en mode speed : pauses, photos, retape des pitons, nettoyage des vires, pas de contournement des passages difficiles, petites variantes +/- volontaires et plus difficiles, etc. Malgré tout, viser un horaire de 6 à 7h max est préférable (retour de jour).

Associated routes

Associated articles

Associated xreports

Comments

No thread yet?

Log in to post the first comment

No thread yet?

Log in to post the first comment

{{::post['created_at'] | amUtc | amLocal | amTimeAgo}}
  • de
  • es
  • en
  • eu
  • it
  • ca